Que peut le cinéma? A propos de la Syrie / Jour 2


Halles-Que peut le cinéma? A propos de la Syrie / Jour 2
Que peut le Cinéma?

Hors les murs Bozar

Cinéma

Séance cinéma: 3/5 €
Les conversations (excepté la table ronde) sont accessibles aux détenteurs d’un ticket.

SA 15.09

Que peut le Cinéma?

Oussama Mohammad, Stars in Broad Daylight / Etoiles du jour
Syrie, 1988, Couleur, long-métrage, 105’

Film
SA 15.09 14:00

Sur un ton doux-amer et satirique, Etoiles du jour relate les péripéties de la célébration d’un double mariage dans une famille rurale, et par là même le problème de l’exode rural, phénomène que connaît le Moyen-Orient. Le film est le résultat d’un long travail d’observation, minutieux et personnel (Oussama s’étant basé sur la situation de son village natal près de Lattaquié). Mais dans le film, l’imaginaire déborde allégrement sur le réel et la forme, très libre, contraste délibérément avec le contenu tragique. La subtilité de la narration se traduit  dans les nombreux non-dits, jusqu’ au déroulement fatal et inattendu des deux cérémonies.

scénario Oussama Mohammad
image Abdel Kader Charbaji
son Emile Saade, H. Salem, A. Kaook
montage Antoinette Azaria
interprétation Abdellatif Abdelhamid, Zouher Ramadan, Zouher Abdelkarim, Maha Al Saleh, Saba Al Salem, Saddin Bakdounes
production Organisme National du Cinema, Damas, Syrie

Que peut le Cinéma?

Hala Alabdalla, Je suis celle qui porte les fleurs vers sa tombe
Syrie, 2006, N&B, long-métrage, 105’

SA 15.09 18:00

La force et la pudeur de ces voix féminines – celles de Fadia Ladkani, Rola Roukbi, Raghida , Assaf – s’alternent et  se font écho tout au long du film. Chacune parle à sa façon de l’emprisonnement et de l’exil qu’elles ont vécus…
Un film composé comme un puzzle fait d’allers et retours qui dit la prison et l’exil, le passé et le présent, l’amour et la mort. Et l’importance de la poésie.

 

Prix du documentaire Mostra de Venise 2006.
Sélection au Festival Dokfest Muenchen en Allemagne (2008). Grand Prix du Documentaire au Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan au Maroc (2007),
Le Documentaire Bronze Award au Festival International du film de Dubaï (2006).

Que peut le Cinéma?

Aujourd’hui l’urgence II
Compilation de travaux vidéos et d’animation sur le net, produits en Syrie, présentés par Mohammed Omran et Dany Abo Louh

SA 15.09 21:00

Contes de Printemps, Mohammed Omran et Dany Abo Louh (2011)

France, 2011, Couleur, 5’

Avec Conte de printemps, Dani Abo Louh et Mohamed Omran, deux jeunes artistes syriens installés en France, proposent un hommage à  la révolution syrienne. Une vidéo d’animation composée de dessins, d’encre de chine et de papier, toute en fragilité pour dire l’irrépressible résistance…Les deux jeunes réalisateurs préparent aujourd’hui un nouveau film à propos des prisonniers politiques et de la torture en Syrie.

Réalisation : Dani Abo Louh and Mohamad Omran
October 2011 – France
Technique: Olympus SP-59UZ / Adobe Photoshop CS / Final Cut Pro 5

 

ABCDoublespeak, Yasmeen Fanari (2010)

ABCDoublespeak rappelle  la nature grotesque des mots utilisés pour décrire la violence de notre monde. Ce nouveau dictionnaire dénué de filtre, dévoile la réalité sous les mots. Avec en arrière-fonds, la contine que les enfants chantent pour apprendre l’alphabet. Au moyen d’animations traditionnelles, de pixellisation et de graphisme en mouvement, cette vidéo crée une nouvelle chanson, ‘Our Modern Times ABC,’ que les enfants vivant au milieu des guerres chantent trop souvent et connaissent trop bien.

Saturday morning gift, Bassel Shahade (2010)

Ce film se base sur l’interview d’un enfant qui a survécu à la guerre de 2006 au Liban.  Les acteurs en sont le cinéaste lui-même et son talentueux petit cousin Ziad. Un film tourné en trois heures, vite fait, en l’absence de la mère de l’enfant.
Casting: Ziad Salame, Dina Bouz
Son: Munsef Turkmani
Décors: Layal Jazi
Directeur, réalisateur: Bassel Shahade
Musique: under the roof by colleen, In a silent way by Miles Davis, Ana la Habibi by Fairuz

I will cross tomorrow du collectif Abou naddara, filmé par Bassel Shahade (2012)

Smuggling 23 Minutes of Revolution, Anonyme

Ce documentaire raconte l’histoire de la révolution à Hama et en Syrie. Comment des révolutionnaires pacifistes ont été surpris par la violence des forces de sécurité. Smuggling 23 Minutes of Revolution nous met en contact avec la réalité des activistes qui luttent pour la liberté et la démocratie.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s