« Au nom de l’homme », un film d’Andrea Canetta


interview par Silvia Cattori

L’œuvre émouvante du réalisateur Andrea Canetta « Au nom de l’homme » devrait être portée à la connaissance de millions de spectateurs. A ce jour, seules quelques milliers de personnes ont eu le privilège de voir ce film, honnête et sincère, qui raconte l’odyssée de Youssef Nada.
26 février 2009

Youssef Nada

Youssef Nada

Youssef Nada

Lors de la première projection publique du film « Au nom de l’homme » , Andrea Canetta, a relevé que, malheureusement, « des histoires, comme celle de Youssef Nada, dont les médias ne veulent pas parler, il y en a des milliers. Elles démontrent qu’un processus très subtil d’érosion de l’Etat de droit est en train de se dérouler en Occident ».

Silvia Cattori :

Votre film parle de l’histoire bouleversante d’un banquier italo-égyptien de renom, dont la vie a basculé quand, en 1997, des journalistes peu scrupuleux, probablement liés à des services de renseignements, ont voulu associer son nom au terrorisme. Il s’agissait, pour des forces alliées aux Etats-Unis, d’exagérer le phénomène du « terrorisme », de lui donner un visage, en peignant des croyants musulmans innocents sous les traits du diable, pour répandre la peur et préparer l’opinion publique aux prochaines guerres.

Le sort de Youssef Nada est devenu plus angoissant quand, après les attentats du 11 septembre 2001, son nom a été inscrit par l’administration Bush sur la « liste noire » de l’ONU. Le grand mérite de votre film est de démontrer que cet homme si cruellement piétiné est en réalité un homme de paix, un homme exceptionnel. Comme le révèle la médiation que Youssef Nada a tentée en 1989 en Afghanistan. Cet aspect paradoxal n’est-il pas la clé du film ?

SUITE

2 réflexions sur “« Au nom de l’homme », un film d’Andrea Canetta

  1. Bonjour Anniebannie,
    je suis trés content de cet article et j’aimerai bien voir ce film qui raconte l’histoire de cet homme de paix qui a su reconcilier et résoudre les conflits des pays arabo-musulmans, ce que ni l’ONU et ni l’assemblée des pays arabes n’ont su résoudre !!!.
    j’ai eu l’occasion de le découvrir son histoire via une émission diffusée sur la chaine Aljazeera (www.aljazeera.net) en langue arabe. il est vrai que cet homme a subit une injustice flagrante , malheureusement les services secrets de son pays (egypt) ont contribués à diffuser des mensonges et les ont communiquer au services américains.
    j’éspère avoir des bonnes nouvelles de la justice de son pays de résidence( suisse)

  2. Pour rappel, beaucoup de personnes innocentes ont subit des injustices , accusées de terrorismes, subies des tortures et de mal- traitance à Guantanamo (Cuba), abu raghib(Irak, Kandahar (Afghanitan) et d’autres centres de détentions secrètes (en Afrique et dans les pays de l’Est) avec la complice malheureusement des pays dites démocratiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s