Quatre Palestiniens tués dans un tunnel gazé par l’armée égyptienne


Les forces égyptiennes ont envoyé du gaz toxique dans un tunnel transfrontalier utilisé pour l’acheminement de produits dans la Bande de Gaza, provoquant la mort de quatre Palestiniens, ont rapporté mercredi des responsables du Hamas.

L’Egypte subit des pressions pour boucler plusieurs centaines de tunnels. S’ils représentent des éléments clefs pour la vie économique du territoire palestinien soumis à un blocus, le Mouvement de résistance islamique les utilisent également pour acheminer des armes.
Israël et l’Egypte ont fermé les points de passage frontaliers officiels de Gaza depuis que le Hamas contrôle la bande côtière en 2007 aux dépens des forces loyales au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qui dirige seulement la Cisjordanie.

Un responsable de sécurité du Hamas en charge du secteur des tunnels le long de la frontière a déclaré mercredi sous couvert d’anonymat que les forces égyptiennes avaient rempli le passage souterrain d’un gaz utilisé pour disperser les foules.

Le ministère de l’Intérieur du Hamas a un peu plus tard déclaré que le gaz utilisé dans le tunnel était toxique. Outre les quatre Palestiniens tués, six personnes ont été blessées, a-t-il dit.
Un responsable égyptien de la sécurité frontalière s’est refusé à tout commentaire.
Selon des représentants du Hamas, c’est la première fois que des gaz envoyés par les forces de sécurité égyptiennes dans un tunnel entraînent la mort de plusieurs personnes.

source

Publicités