Le Hamas : «Israël raconte des blagues ! »


lundi 28 juin 2010 – 06h:22

El Mundo

Le Hamas n’a pas tardé à commenter la décision prise par Israël d’alléger le blocus, en permettant l’entrée de « tous les produits a usage civil. » Le Hamas rejette cette initiative et la considère comme une blague dont le seul but est d’apaiser la pression internationale.


Un responsable du Hamas embrasse son camarade Nayef Rajoub récemment libéré après 4 années dans les geôles israéliennes – Photo : AP

« C’est une autre blague qu’Israël nous raconte, a nous et au monde entier », a déclaré ministre de l’Economie du gouvernement islamiste à Gaza, Ziad Zaza, à l’issue de la réunion israélienne pour la prise de décision.

Paraphrasant le texte de la décision prise par Israël, pour distinguer entre les éléments civils et militaires, Zaza dit ne pas comprendre que « des produits puissent servir l’industrie militaire à Gaza. »

« Cela n’a aucun sens et personne ne peut le comprendre », a insisté le ministre, « Israël tente seulement d’adoucir la pression internationale », qu’elle a subie suite a son agression contre la flottille de la liberté, fin mai, ayant causé la mort de neuf militants.

« Notre gouvernement déclare qu’Israël doit mettre fin une fois pour toutes au blocus et permettre une vie commerciale à Gaza », a t-il dit

Pour l’Autorité Palestinienne, c’est un pas « insuffisant. »

Pour sa part, à Ramallah, Abdelhafiz Nufal, vice-ministre de économie dans le gouvernement de l’Autorité nationale palestinienne a estimé la décision israélienne « un bon pas en avant », mais « mineur ».

« L’Autorité palestinienne admet que l’allégement du blocus est un bon pas en avant, mais il ne suffit pas; nous croyons que le blocus doit être levé et toutes les étapes commerciales complètement permises », dit-il.

Pour Nufal, « le principe d’allégement tout en maintenant le blocus, est une tentative visant à légaliser ce blocus », alors « tous les effort pour le lever totalement sont les bienvenus. »

Comme Zaza, le vice-ministre de l’ANP s’étonne et remet en question le principe de différenciation entre l’utilisation civile et militaire et dit qu’il est « difficile à comprendre. »

Les États-Unis saluent la décision d’Israël

Le gouvernement américain salue la décision et a demandé l’annulation des plans pour envoyer de nouvelles flottilles afin d’éviter « une confrontation inutile. » « L’Amérique se félicite de la nouvelle politique du gouvernement d’Israël a l’égard de la bande de Gaza, et qui répondrait aux demandes de nombreux membres de la communauté internationale », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Pourtant, le communiqué ajoute qu’« il doit faire davantage» pour améliorer la situation des Palestiniens dans la bande de Gaza, en permettant par exemple une plus grande liberté de circulation et les échanges entre Gaza et la Cisjordanie.

Le gouvernement des États-Unis a souligné que la situation dans la bande de Gaza, sous l’embargo, est « insoutenable » et requiert un « changement fondamental ».

source