« Sale Arabe » : le conseil de l’ordre enquête sur l’ophtalmo


Par Chloé Leprince | Rue89 | 08/10/2010 | 12H11

M. est ingénieur spécialiste des composants électroniques dans les Bouches-du-Rhône, et père d’une fillette de 6 ans. Mercredi, il avait rendez-vous pour elle chez le Dr  P., ophtalmologiste à Aix-en-Provence. Le médecin est en retard. M. passe une tête par la porte du cabinet… et affirme s’être fait traiter de « sale Arabe »-« dégage, tu salis mon cabinet ».

M. a fait parvenir à Rue89 la lettre qu’il a envoyée dans la foulée à Nicolas Sarkozy. Dans ce courrier, il précise avoir porté plainte au commissariat d’Aix-en-Provence le jour-même de l’altercation. Il prie le président de la République de s’assurer que sa plainte sera bien prise en compte, et témoigne :

« Nous n’avons rien à nous reprocher, nous sommes Français bien intégrés. Je suis cadre supérieur dans une société  de composants électroniques.

Tous nos voisins et mes collègues sont prêts à témoigner de notre bonne conduite et notre bonne intégration en France.

Nous serons très heureux et confortés par tout soutien que vous pouvez nous témoigner dans ces moments difficiles, où moi-même et ma fille sommes très choqués devant ces faits très graves. »

Serment d’Hippocrate : « Je respecterai toutes les personnes… »

Le médecin, lui, nie dans la Provence s’être énervé pour autre chose qu’un « simple retard ». Mais le récit du patient a été confirmé sur France Bleu Provence par plusieurs personnes travaillant dans ce cabinet médical, y compris le généraliste qui occupe le cabinet voisin, le Dr L., qui argue du serment d’Hippocrate pour dénoncer la réaction raciste de son confrère

Le serment d’Hippocrate précise ceci :

« Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions […]. Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. »

L’ordre des médecins des Bouches-du-Rhône a également été saisi jeudi 7 octobre au soir. Et convoqué aussitôt le médecin incriminé.

A Paris, le Conseil national de l’ordre (Cnom) attend que son antenne locale instruise l’affaire mais annonce que l’instance disciplinaire tranchera en fonction de « la situation et la personnalité » du médecin. En clair : un récidiviste écopperait d’une sanction plus lourde.

Le Dr. André Deseur, membre du Conseil national, précise à Rue89 que le Conseil juge les propos du médecin aixois « indignes et inacceptables » dans l’hypothèse où ils seraient confirmés. Ils pourraient faire l’objet d’une sanction au titre du manquement au code de déontologie médicale. Pas tant en tant qu’atteinte aux droits du patient (200 décisions sur l’année 2009) mais en tant que « déconsidération de la profession ». Tout acte raciste d’un médecin entre dans cette catégorie.

Lorsqu’on demande à l’instance représentative combien de médecins ont pu être radiés pour des réactions racistes de ce cru, on répond que la statistique n’existe pas. Quelques précisions toutefois : sur 1266 décisions prises en première instance en 2009, 118 ont trait à la « déconsidération professionnelle ». Mais les radiations restent rares : trente seulement, toutes incrimations comprises, sur la dernière année complète.

L’ordre des médecins trop laxiste ?

De longue date, l’instance représentative fait l’objet de critiques
vives, accusée notamment de manquer de fermeté envers ses ouailles. Cette fois, l’Ordre ne devrait rester silencieux une fois la chose instruite : pas plus tard qu’en début de semaine, ce 5 octobre, il vient d’exprimer officiellement « son indignation et sa vive émotion suite à l’agression du Pr Israël Nisand ». La maison de ce médecin alsacien et juif a été retrouvée bardée d’inscriptions antisémites et de croix gammées.

Pour l’Ordre, l’affaire de Aix-en-Provence est donc l’occasion d’affirmer son indignation y compris lorsque ce ne sont pas les médecins mais les patients qui font les frais d’agressions racistes.

► Mis à jour 08/10/2010, à 15h20 : le nom du médecin a été remplacé par des initiales ; à 16h40 : ajout des réponses fournies en milieu d’après-midi par le conseil national de l’ordre des médecins.

Une réflexion sur “« Sale Arabe » : le conseil de l’ordre enquête sur l’ophtalmo

  1. Le conseil de l’ordre des médecins de Marseille convoque les deux parties à une séance de conciliation le jeudi 25 novembre 2010.

    Les sites de l’extrême droite qui s’attaquent à cet ingénieur d’origine arabe seront poursuivi en justice pour diffamation et atteinte à la personne.

    Pas étonnant d’entendre le procureur adjoint à aix en provence qualifier Mohammed de « homme malhonnête ». L’ophtlamo mis en cause perdu son sang froid à nouveau en traitant son patient auprès des médias de « foud et déséquilibré ».

    Un collectif de 5 associations de défense des droits de l’homme à aix en provence ont apporté leur soutien à ce père de famille en plus de SOS-Racisme et le MRAP. Il s’agit de: Aix-Solidarité, Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés d’Aix-Marseille, Association des Travailleurs Mghrébins en France, Cimade du Pays d’Aix, Ligue des Droits de l’Homme d’Aix-en-Provence.

    Rappelons que le parquet d’aix en provence a décidé de classer l’affaire sans suite en à peinne une demi-journée. Le tribunal sera saisi et un juge d’instruction sera nommé pour instruire à nouveau cette affaire délicate.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s