« Nous ne célébrerons pas l’anniversaire d’Israël », proclame la lettre publiée par le Guardian mercredi. Parmi ceux qui affirment qu’Israël a forcé 70 000 Palestiniens à une Marche de la Mort en 1948, il y a le professeur Haim Bresheeth, professeur à l’université de Londres-Est, qui a organisé l’appel au boycott universitaire d’Israël, il y a le dramaturge Harold Pinter, l’avocat Daniel Machover, qui a intenté un procès contre le major-général Doron Almog, et Stephen Fry.

« Nous ne pouvons pas célébrer l’anniversaire d’un Etat fondé sur le terrorisme, les massacres et la dépossession d’un autre peuple de sa propre terre » disent les auteurs de la lettre. « Nous ne pouvons pas célébrer l’anniversaire d’un Etat qui, même actuellement, se livre à une épuration ethnique, viole les lois internationales, un Etat qui est en train d’infliger une punition collective monstrueuse à la population civile de Gaza et qui continue de dénier aux Palestiniens leurs droits humains et leurs aspirations nationales. Nous commémorerons quand Arabes et Juifs vivront à égalité dans un Moyen-Orient pacifique. »

LA SUITE ICI

Publicités