Joffrin, journaliste, juge de Siné : une question « factuelle »


par ALTER INFO

Joffrin, journaliste, juge de Siné : une question « factuelle », dit-il
Une phrase de Siné a mobilisé contre elle et son prétendu antisémitisme les grandes consciences sans lesquelles nous ne saurions pas quoi penser [1]

De Philippe Val, écrivions-nous, nous n’avons, provisoirement, rien à dire que nous n’ayons déjà dit depuis longtemps, tant ses qualités de patron de presse et de journaliste, attachés l’un et l’autre à un usage immodéré des calomnies, nous sont depuis longtemps familières. De Bernard-Henri Lévy, écrivions-nous aussi, nous ne dirons, provisoirement, rien de plus : c’est grâce à son propre soleil qu’il brille à tous propos et en toutes saisons.

Laurent Joffrin, en revanche, en sa double qualité de journaliste et tenancier de la « Maison commune de toute la gauche » (c’est ainsi qu’il présente Libération [2]…) mérite tout notre attention (que nous aurions pu accorder, il est vrai, à quelques autres). Il la mérite d’autant plus que dans le jour où il éditorialise, il saute de surcroît de « rebond » en « rebond ». Consacré à la phrase de Siné, un premier « rebond » – « Charlie Hebdo : sanctionner l’antisémitisme » – nous avait déjà valu d’éprouvantes leçons d’arrogance et d’ignorance. Quant au second …

Voir l’article ici

en sinep.s.