BHL n’a pas vu toutes ses “choses vues” en Géorgie


ENCORE UN MENSONGE DE B.H.L. – IL N’A JAMAIS ÉTÉ À GORI

C’est une habitude chez ce menteur médiatique : il avait déjà prétendu avoir tout compris à la situation afghane lors de l’invasion soviétique (après avoir passé deux heures à 3 Km de l’autre côté de la frontière), puis prétendu s’être fait tirer dessus par des snipers à Sarajevo (alors qu’il se trouvait dans un endroit sécurisé), lors de la guerre contre le Liban par Israël, itou…

N’importe quoi, pourvu qu’on existe, et c’est plus facile quand on a une feuille de chou comme le Monde dans sa poche, qui vous offre à chaque fois des doubles pages…

BHL n’a pas vu toutes ses “choses vues” en Géorgie
Rue 89 – 22/08/2008

Contrairement à ce qu’il a écrit dans Le Monde, le philosophe n’a pu se rendre dans la ville de Gori. Ce n’est pas la seule affabulation.

Qu’on l’apprécie ou non, il faut reconnaître que Bernard-Henri Lévy, qui s’est rendu la semaine dernière en Géorgie, ne manque ni de courage, ni de convictions. Mais BHL n’est pas un journaliste, et le récit qu’il a rapporté pour Le Monde, titré « Choses vues dans la Géorgie en guerre », est à prendre avec des pincettes. Ainsi, lorsque BHL déclare qu’il est arrivé à Gori mercredi 13 août et qu’il a vu une ville « brûlée », il affabule. Il n’a pas réussi à entrer dans la ville.

Rue89 a entrepris de faire ce que les confrères anglo-saxons appellent un « fact-checking », une vérification des informations livrées par un reporter. Ce que BHL n’est pas : il est présenté dans le quotidien comme « philosophe et essayiste » et son récit a été prudemment rangé sous l’étiquette de « témoignage ». Il n’en reste pas moins que ce récit occupe deux pages au centre d’un journal jouissant d’une autorité certaine en matière d’information internationale.

La suite ici

Ça y est, ils sont partis


Les deux bateaux qui vont briser le blocus de Gaza ont appareillé.
Ils ont quitté le rivage et sont en mer à l’heure qu’il est.
Ils ont répandu des roses sur la mer à la mémoire des marins US tués par Israël en 1967 sur le SS Liberty et à la mémoire de 14 pêcheurs de Gaza tués de même dans les eaux territoriales de la Bande.


Huweida répand les roses sur la mer

Vous pouvez participer au voyage en direct ici

Bonne route, les amis

Leur site