Le film anti guerre « Valse avec Bachir » n’est qu’une mascarade


Gideon Levy

Tout le monde espère qu’Ari Folman et tous les artistes qui ont créé « Valse avec Bachir » remporteront l’Oscar dimanche. Un premier Oscar israélien ? Pourquoi pas ?

waltz2w

Personnellement, je trouve le film exaspérant, inquiétant, scandaleux et trompeur. Il mérite un Oscar pour les illustrations et l’animation, mais une marque d’infamie pour son message.

SUITE

Publicités

Fairuz : Habaitak belsaif


Habbeytak

bi iyam il bard
bi iyam chiti
wi rassife bi7iri
wchari3e hazire
tijike haki lbinte
mine bayta l3atide
wiy2ila ntourini
wtintour 3a tari2e
wiyrou7e
wyinssaha
wtidbale
bichiti

7abaytake bil sayf
7abaytake bil chiti
natartake bil sayf
natartake bil chiti
wa3younake sayf
wa3youni chiti
hal2ana ya habibi
khalfi sayfi w khlfi chiti

mar2iti lgharibi
3atyitou rissala
katabha 7abibi
bi dam3i el 7azine
fata7ti rissala
7roufa day3ine
w mara2ite ayam
waygharabi tassmine
wa7roufi rissali
yna7iha chiti

7abaytake bil sayf
7abaytake bil chiti
aaaaah natartake bil sayf
natartake bil chiti
wa3younake sayf
wa3youni chiti
hal2ana ya habibi
khalfi sayfi wkhalfi chiti khalfi saayyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyf wkhalfi chiti.

Je t’ai aimé en été

Dans les froides journées
D’hiver
Quand les trottoirs sont des lacs
Et que la rue est noyée
Cette fille est venue
De sa vieille maison pour l’attendre

Il lui avait dit de l’attendre
Mais ils est parti
Et il a oublié
Et elle s’étiole
En hiver

Je t’ai aimé en été
Je t’ai aimé en hiver
Je t’ai attendu en été
Je t’ai attendu en hiver
Tes yeux sont l’été
Mes yeux sont l’hiver
Et notre rendez-vous mon amour
Est au-delà de l’été et au-delà de l’hiver

L’étrangère est passée
Et elle m’a donné un message
Mon amour m’avait écrit
Avec ses larmes
J’ai ouvert le message
Dont les lettres étaient perdues
Et les journées ont passé
Les années nous ont séparés
Tandis que l’hiver a effacé
Les lettres du message.