Ahmed Matar


Voici quelques détails sur ce poète irakien contemporain trouvés en fouillant dans ce forum (chercher Numidya )

« Ahmed Matar est un poète irakien originaire d’un petit village appelé « tanouma » du coté de chat-al-arab à Bassora.

ahmadpicture

Il a commencé à écrire de la poésie dès l’âge de 14ans, il écrit des poèmes romantiques jusqu’à ce qu’il devienne un peu plus conscient des débats politiques dans son pays, ce qui lui vaut d’être pourchassé par les autorités irakiennes sans relâche jusqu’à ce qu’il quitte contraint son pays d’origine pour rejoindre le Koweït.

A 25 ans Il travaille comme rédacteur dans le service culturel du journal Koweitien « al qabass ». Il s’y consacre à la rédaction de ses poèmes et travaille aux cotés de Naji ali (fameux caricaturiste palestinien) et y trouve son bonheur!
Encore une fois, l’ardeur du langage de ses poèmes, ainsi que la sévérité de ses critiques adressés aux dirigeants arabes, lui vaut l’exil à différents endroits, sauf que cette fois-ci il n’est pas seul mais accompagné de son ami Ali chassé comme lui du Koweît.
Depuis 1986 Ahmed est installé à Londres où il continue de vivre seul après la mort de son compagnon de lutte face à l’oppression de l’expression et l’injustice sous toutes ces formes, dans le monde arabe et ailleurs!

Ses lafitates sont des recommandations à l’intention des lecteurs arabes pour qu’ils se révoltent contre le silence!  »

Vous trouverez un choix abondant de ses poèmes dans ce forum

et la traduction en français de oui, je suis un terroriste ici