La langue de bois d’Obama


vendredi 26 juin 2009 – 06h:37

Tammy Obeidallah
Palestine Chronicle

Pour les relations publiques et l’expression, il est bien meilleur que G. W. Bush. A part cela, il y a peu de différence entre les deux administrations.

Obama à Sderot. Nous ne devons pas le laisser s’en tirer avec la langue de bois.

Obama à Sderot. Nous ne devons pas le laisser s’en tirer avec la langue de bois.

Félicitations au Président Barack Obama pour avoir dupé la communauté arabe et musulmane d’Amérique une fois encore avec un nouveau discours creux. Il est devenu le chouchou de beaucoup pour avoir commencer sa dernière intervention au Caire par « Assalamu Aleikum ». De fait, pour les relations publiques et l’expression, il est bien meilleur que G. W. Bush. A part cela, il y a peu de différence entre les deux administrations.

D’abord, il y a la question de la fermeture du centre de détention de Guantanamo Bay. Obama a reculé pour la publication des photos de prisonniers victimes de sévices, disant que ce serait « attiser le sentiment anti-américain ». Ca vous rappelle quelque chose ? Puis il y a les formalités administratives montées de toutes pièces pour savoir quel pays va récupérer les détenus une fois libérés. Le bon sens voudrait qu’ils soient ramenés là où les soldats US les ont capturés avant de les enlever en toute illégalité et les emmener vers l’inconnu par-delà les océans.

Si les partisans d’Obama pouvaient arrêter assez longtemps de se taper le poing pour avoir réussi à apporter l’espoir et le changement aux masses, ils trouveraient le temps de soulever ces questions et aussi celle du statut des détenus de la base de l’Air Force à Bagram, en Afghanistan, le nouveau Guantanamo américain. S’ils prenaient le temps de s’en occuper, peut-être pourraient-ils aussi se demander pourquoi Obama (comme Bush au début de son premier mandat) se déclare favorable à l’idée d’un Etat palestinien mais sans tenir les Israéliens responsables de leurs actes.

suite