Naji Salim al-Ali


22 juillet 1987 : Le caricaturiste palestinien Naji Salim Al-Ali était assassiné à Londres
BBC Online

Les cartoons de Naji Salim al-Ali satirisaient les politiques du Moyen-Orient, à travers le regard d’un enfant, appelé Hanthala

150px-Al-ali

Le caricaturiste palestinien a été atteint par des coups de feu à la tête et grièvement blessé.

Naji Salim Al-Ali a été abattu près de son bureau à Ives Street, dans Chelsea, à 17 heures.

L’oeuvre du plus célèbre cartooniste du Moyen-Orient est une satire des régimes arabes et il était particulièrement féroce vis-à-vis de l’Ayatollah Khomeini.

Il a été transporté d’urgence dans un hôpital proche, mais a dû être transféré au département de neurochirurgie de l’Hôpital Charing-Cross.

Selon des témoins, M. Al-Ali a été approché par deux hommes âgés de 25 à 30 ans, de teint olivâtre, dont l’un portait un fusil avec lequel il a tiré à bout portant sur le côté droit de son visage.

Des menaces

Il avait travaillé pour le journal koweitien Al-Qabas pendant trois ans et s’était installé à Londres après avoir été expulsé du Koweit deux ans plus tôt.

Ses collègues du journal ont alors déclaré qu’une bande koweitienne avait essayé de l’assassiner avant qu’il ne quitte le pays et qu’il ne voulait plus vivre dans aucun autre pays moyen-oriental parce qu’il craignait pour sa vie.

Deux semaines plus tôt, M. Al-Ali avait déclaré au journal spécialisé ‘Index on Censorship’ que sa vie était en danger.

Un porte-parole de Al-Qabas a dit avoir reçu plus de 100 menaces de mort tout au long de sa carrière.

Un collègue de M. Al-Ali a révélé qu’un membre important de l’OLP de Yasser Arafat aurait téléphoné au dessinateur à la mi-juin en lui disant « Vous devez corriger votre attitude. Ne dites rien contre ce peuple honnête, sans quoi vous aurez affaire à nous ».

M. AL-Ali a ignoré l’avertissement et publié un cartoon parodiant M. Arafat et ses acolytes le 24 juin.

Ses dessins étaient caractérisés par la présence d’un jeune garçon appelé Hanthala, qui regarde les scènes devant lui avec l’innocence de l’enfance.

Les cartoons de Naji Salim al-Ali satirisent les politiques du Moyen-Orient, à travers le regard d’un enfant, appelé Hanthala.

Les cartoons de Naji Salim al-Ali satirisent les politiques du Moyen-Orient, à travers le regard d’un enfant, appelé Hanthala.

Contexte

Le lendemain l’Ambassade iranienne niait tout implication et l’OLP accusait les services secrets arabes.

La police est aussi retournée sur les lieux pour interroger des témoins à la recherche de preuves.

Naji Salim Al-Ali n’a pas repris connaissance et il est décédé à Charing Cross le 29 août 1987.

Certains commentateurs orientaux maintiennent qu’il aurait été tué dans le cadre d’une campagne de l‘OLP pour faire taire ses critiques en Europe et au Moyen-Orient.

[ndlt] Suite à la tentative d’assassinat de Khaled Mechaal à Amman en 1997, le quotidien israélien Yediot Aharonot a publié une liste des personnalités palestiniennes assassinés par le Mossad comprenant : Khalil al-Wazir, Ghassan Kanafani mais aussi Naji al-Ali.

Site web de Naji Al-Ali

Les cartoons de Naji Salim al-Ali satirisent les politiques du Moyen-Orient,
à travers le regard d’un enfant, appelé Hanthala.

BBC Online – Vous pouvez consulter cet article ici

Traduction de l’anglais : Marie Meert