La « Jewish shit list »


Elle a été récemment mise à jour. C’est en fait la liste de tous les juifs de conscience qui se font insulter par la droite pour oser critiquer Israël ou soutenir la lutte des Palestiniens.

Je ne vous conseille pas la lecture des autres pages de ce site nauséabond, mais il est réconfortant de voir comment ceux qui ont accédé à la liste ont osé braver leurs coreligionnaires au nom de leurs principes.

Il ne faut pas avoir fait grand chose pour y figurer; je me demande de quoi

Abdela, Lesley
Abel, Elizabeth
Abel, Heather
Abel, Laura Ruth New York, NY
Abeles, Ben Branford, CT
Abeles, Steve Knoxville, TN
Abelove, Henry

se sont rendus coupables; peut-être avoir exercé leur liberté d’expression et signé une pétition ?
Certains ont mérité un tiers de page; regardez Norman Finkelstein, ou Ilan Pappé.

Voici l’adresse

Une nouvelle brèche dans le mur israélien d’impunité


Hasan Abu Nimah – The Electronic Intifada

Le rapport Goldstone représente une nouvelle faille importante dans le mur de l’impunité israélienne, qui s’étiole lentement mais sûrement. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’Israël ne soit placé face aux conséquences de ses crimes, écrit Hasan Abu Nimah.

Les efforts déployés par Israël pour salir la réputation du juge Richard Goldstone ont échoué à enterrer l’enquête des Nations Unies que celui-ci a dirigée - Photo : Jean-Marc Ferre/UN

Les efforts déployés par Israël pour salir la réputation du juge Richard Goldstone ont échoué à enterrer l’enquête des Nations Unies que celui-ci a dirigée - Photo : Jean-Marc Ferre/UN

Le rapport Goldstone sur les crimes de guerre commis par Israël dans Gaza l’hiver dernier a finalement réussi à passer son premier obstacle important de procédure lorsque Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève [CDH] a adopté le 16 Octobre une résolution qui l’approuvait.

suite

Un chercheur de la Nasa joue les espions pour le compte d’Israël


Stewart Nozette avait participé à la mission LRO et à la mission indienne Chandrayaan-1. Crédit : Nasa.

Stewart Nozette avait participé à la mission LRO et à la mission indienne Chandrayaan-1. Crédit : Nasa.

.

Une figure importante du spatial américain a été arrêtée par le FBI, lundi 19 octobre, pour tentative d’espionnage. Stewart David Nozette, coresponsable de la mission lunaire indienne Chandrayaan-1 et d’un instrument sur Lunar Reconnaissance Orbiter, est accusé de divulgation de données militaires au profit d’Israël.

Nozette a accepté de fournir des renseignements top secret à un agent du FBI, qui se faisait passer pour un homme du Mossad, les services du renseignement israélien. Ce, pour deux paiements de 2000 et 9000 dollars. Ancien physicien du gouvernement américain, Stewart David Nozette avait travaillé pour un grand nombre d’instituts militaires, tels le laboratoire Philips de l’Air Force, la Ballistic Missile Defense Organization, le Lawrence Livermore National Laboratory. À ce titre, il avait accès à des informations classées « secret défense ».

Entre 1998 et 2008, Nozette a perçu une rémunération de 225 000 dollars pour fournir des renseignements (sous forme de questionnaires) à une compagnie aérospatiale appartenant au gouvernement d’Israël. Selon l’agent du FBI qui l’a démasqué, le scientifique lui aurait déclaré : « Je pensais que je travaillais déjà pour vous, que la compagnie aérospatiale israélienne n’était qu’une couverture du Mossad. »

Le mardi 20 octobre, Stewart D. Nozette a été présenté devant le juge fédéral Deborah Robinson à Washington. L’audience qui doit déterminer la poursuite ou non de sa détention est fixée au jeudi 29 octobre. Il risque la prison à perpétuité.

Émilie Martin, le 21 octobre 2009

source