Israël-UE: accord de libéralisation sur les exportations agricoles


JERUSALEM, 6 nov 2009 (AFP) –

Israël et l’Union européenne ont signé un nouvel accord sur la libéralisation de leurs échanges de produits agricoles conditionnés, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Selon un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères, ce document, signé mercredi à Bruxelles, remet à jour le premier accord agricole conclu entre les deux parties dans les années 1970.
Ce nouveau texte exempte de toute taxe douanière près de 95% des produits agricoles conditionnés exportés dans les deux sens, précise le communiqué.

Ces mesures de libéralisation douanières vont aussi affecter près de 80% des exportations de produits frais.

Les exportations israéliennes annuelles de produits agricoles conditionnés vers l’Union européenne représentent près d’un milliard de dollars.

Principal partenaire d’Israël dans le domaine agricole, l’UE absorbe 25% de sa production agricole et 75% de ses exportations de produits frais (fruits, légumes, fleurs etc).
ChW/agr/cyj

AFP

Déclaration des habitants de Bil’in qui ont démoli une section du Mur d’annexion


« Le 9 novembre 1989, le monde a assisté à ce moment de la démolition du Mur de Berlin. De la même façon, à ce moment, vingt années plus tard, un groupe de Palestiniens démolit une partie du Mur d’apartheid autour de Jérusalem.

Jérusalem, qui saigne jour après jour… Jérusalem dont les enfants sont sans abri, sous la pluie. Ces jeunes garçons et filles à qui le martyr président Yasser Arafat a promis qu’ils hisseraient le drapeau palestinien sur les églises et mosquées de Jérusalem.

Les mosquées et églises dont l’inviolabilité est profanée pendant que nous attendons passivement le salut, inconscients que la responsabilité en repose sur nous-mêmes. Reconstruire la résistance populaire est essentiel pour Jérusalem et la Palestine.

Par cette initiative, nous appelons à revenir aux succès du soulèvement populaire commencé le 9 décembre 1987. Cette année, pour le 9 décembre, nous appelons le peuple à se diriger en masse vers Jérusalem.

Nous appelons à la formation d’une direction nationale unie pour diriger un soulèvement populaire de masse dont tout le peuple palestinien, les organisations et les factions politiques seront partie intégrante.

Ce soulèvement populaire sera dynamique et novateur, avec une stratégie pour mobiliser un soutien international pour la justice de notre cause, comme moyen de sortir de l’impasse politique actuelle.

Nous utiliserons ce soutien pour faire naître une pression internationale qui fasse cesser l’occupation, pour créer un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale, et pour restaurer l’union au sein de notre peuple, de Cisjordanie à Gaza. »

voir article ici