L’Iran, un pays de culture et de civilisation


Samedi 21 novembre 2009 à partir de 14h30h

Avec au programme des aspects variés de la civilisation, culture et histoire de l’Iran :

la civilisation perse, une des plus vielles au monde

lecture et présentation de la poésie perse

récit de voyage par de jeunes Belges

comment faire un tapis persan ?

le nouvel an iranien

Mohammad Mossaddeq, le premier homme à avoir voulu nationaliser le pétrole.

Films, PowerPoints, récits…

Entretien-débat : « L’Iran et la question nucléaire »

Avec Marc Botenga, spécialiste de la question iranienne : Que se cache-t-il derrière la question nucléaire ? Assiste-t-on à un scénario à l’irakienne ou une solution est-elle possible ?

18h30 : Repas iranien : Khoreshte geyme be polo

Riz, carbonades, sauce & crudités iraniennes – Thé et biscuits iraniens

19h30 : Concert avec Amin et Leyla

Ce couple de musiciens iranien nous chantent des chansons des différentes régions de l’Iran

PAF : 10€ (8€ en cas de réservation) – 3€ sans repas – 50% de réductions pour chômeurs, étudiants, sans papiers

Réservation : verser le montant sur le n° de compte 001-1592519-49 – mention « Iran » –
cic@centreinternational.be

Info : tél. 0486/25.77.02

Organisation :

Centre international – Internationaal centrum — Bd Lemonnierlaan 171, 1000 Bruxelles-Brussel

Dixième Festival du Cinéma d’ATTAC


DU 19 AU 29 NOVEMBRE

au Botanique aura lieu

le Dixième Festival du Cinéma d’ATTAC

Pour cette circonstance exceptionnelle,

une SÉANCE INAUGURALE exceptionnelle aura lieu
au cinéma ARENBERG,
le jeudi 19 novembre à 20 heures 15

avec la projection en avant-première du film-événement

LES MAUVAIS JOURS FINIRONT,

40 ANS DE JUSTICE EN FRANCE

un docu-choc que l’on doit au réalisateur Thomas LACOSTE

La projection sera précédée d’un DÉBAT aussi opportun qu’opportuniste

sur l’état de la Justice aujourd’hui

en présence de

Jean-Marie QUAIRAT,

ancien Président de l’Association Syndicale des Magistrats,

de Manu LAMBERT (de la Ligue des droits de l’Homme)

et du réalisateur Thomas LACOSTE

Au moment où déferle sur la France une vague liberticide sans précédent, où les orientations populistes et sécuritaires ne cessent de se durcir, où le droit des affaires se voit dépénalisé, où l’idée d’une justice en faveur des puissants semble entendue –alors même que nous sommes pris en otage par une crise financière d’une rare violence–, Thomas Lacoste choisit de se saisir du quarantième anniversaire du Syndicat de la magistrature pour revenir sur l’enjeu majeur que constitue l’idée de justice et sur les composantes politique, sociale et judiciaire qui en façonnent l’évolution.

Ce film-frontières entre entretiens réflexifs, fictions, littératures, œuvres picturales et créations sonores s’articule autour de onze chapitres (1968, une société en débat ; 1970, les prisons de la misère; 1975, repenser le droit du travail ; 1981, l’abolition de la peine de mort ; 1990, lutter contre la délinquance politico-financière ; 2001, le tournant sécuritaire ; 2003, l’immigration choisie ; etc, etc…).

Avec notamment la participation sidérée et sidérante de Robert Badinter (ancien président du Conseil constitutionnel et Garde des sceaux), d’Etienne Balibar (philosophe), de Laurent Bonelli (sociologue), de Patrice de Charette (président de la chambre sociale à la Cour d’appel de Toulouse), nde Jean-Pierre Dubois (président de la Ligue des droits de l’Homme), d’Hélène Franco (Secrétaire générale du Syndicat de la magistrature), de Jean-Luc Godard (cinéaste), de Charles Piaget (ancien responsable syndical chez Lip),

ou du juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke…

Notez-le donc :

jeudi 19 novembre, à l’Arenberg

séance inaugurale du dixième Festival du Cinéma d’Attac

avec «Les mauvais jours finiront».

Tout un programme (1)

ARENBERG

26 Galerie de la Reine

FRANCE 2008 ê Durée 52 minutes ê Prix d’entrée 6,6 euros y compris pour le débat (Article 27 : 1,25 euro)

(1): http://bxl.attac.be/cinema

Israël est devenu une épine dans le flanc du monde


Sever Plocker
Yedioth Aharonot

[Cet article a été recommandé pour information par Omar Barghouti de la campagne BDS : « L’auteur, un journaliste israélien connu et influent, semble prédire avec exactitude ce qu’est l’avenir d’Israël en raison de la croissance impressionnante du mouvement mondial BDS, en particulier depuis le massacre de Gaza. »

plocker

J’ai été invité à donner une conférence sur l’économie et la société israéliennes à l’université d’Oxford. Comme il s’agissait d’une courte conférence et d’un forum respectable, j’ai accepté l’offre avec plaisir. L’invitation a été lancée il y a environ six mois. Pourtant, maintenant que mon voyage approche, je suis préoccupé. J’hésite.

Mes amis me mettent en garde : n’y va pas ! Des gens hostiles vont créer des perturbations, protester, crier et intervenir. L’atmosphère dans les universités britanniques est anti-israélienne dans une mesure jamais vue dans le passé. Israël est perçu comme une épine dans le flanc du monde civilisé.

suite