Tzipi Livni a failli être arrêtée à Londres


arabs48.com – Une décision de justice a été émise à Londres pour l’arrestation de Tzipi Livni, ancien ministre des Affaires étrangères israélien, sous le chef d’inculpation de crimes de guerre.

La police britannique a effectué effectivement la nuit dernière des recherches pour arrêter Livni, mais n’a pas réussi à la localiser sur le territoire britannique. Aucune réaction officielle n’a émané du gouvernement britannique autour de cette affaire.

Les informations sur l’endroit où se trouvait la ministre mise en accusation, n’étaient pas disponibles. On ignorait si elle avait annulé sa visite, ou si elle a participé au congrès qui s’est tenu à Londres pour soutenir Israël.

Tzipi Livni a reçu une invitation pour participer à cette rencontre. Aucune annulation de sa visite n’a été annoncée, ce qui laisse supposer que la décision de son arrestation a été émise, alors qu’elle se trouvait à la capitale britannique.

Des dizaines de manifestants ont participé à des mouvements de protestation devant le lieu du congrès londonien, où devrait se trouvait Tzipi Livni.

L’autorité palestinienne s’est félicitée, par la voie d’Atef Daghless, porte-parole du centre d’informations gouvernemental, de la décision de l’arrestation de Livni.

Mais aucune réaction officielle n’a été enregistrée à Tel-Aviv. Israël réagit d’habitude avec beaucoup de sérieux à ce type d’affaires. Il charge une équipe d’experts pour scruter tous les agissements judiciaires contre les Israéliens, ce qui laisse supposer que Livni se soit désistée de se rendre à Londres suite aux conseils du ministère des Affaires étrangères israélien. D’autant qu’elle avait auparavant reporté une visite à Londres de peur qu’elle soit arrêtée. Moshe yâouloun, vice-Premier ministre a fait également de même, en renonçant à faire le déplacement à la capitale britannique, en octobre dernier, pour les mêmes motifs.

source

To shoot an elephant


« Mon film vous fait participer à la réalité de Gaza » : Alberto Arce, réalisateur de To Shoot an Elephant

Adri NIEUWHOF

Isabelle Rousselot

Réalisé par Alberto Arce et Mohammed Rujailah, To Shoot an Elephant (1) est un film documentaire qui offre un témoignage sur les attaques d’Israël de l’hiver dernier depuis la bande de Gaza. Pendant les attaques, alors que l’armée israélienne interdisait aux journalistes étrangers d’entrer dans la bande, Arce a réussi à rester à Gaza et a filmé comment les équipes médicales et les hôpitaux étaient pris pour cibles par les forces israéliennes alors qu’ils étaient en service. Un jour après avoir reçu le Prix du Journalisme de la fondation Anna Lindh pour ses reportages du conflit dans ses articles sur Gaza publiés par le quotidien espagnol El Mundo, Arce a obtenu le prix du meilleur réalisateur au Festival du Film des Peuples à Florence le 7 novembre 2009. Adri Nieuwhof a rencontré Arce et l’a interrogé sur ses motivations pour faire ce film.

suite