ALLEZ A GAZA


Faites circuler ce film (4 mn) :
« Il faut que les peuples du monde viennent soutenir notre peuple
pour qu’il puisse aller sur ses champs, et vivre en paix et en liberté sur cette terre de Palestine ».
A Khuza’a,près de la frontière, dans le sud de Gaza, nous avons rencontré des paysans palestiniens qui nous montrent les dégats sur leurs maisons et leurs terres.
Nous appelons tou-te-s les citoyen-ne-s épris de justice
à se joindre aux missions qui iront leur rendre visite cet hiver à partir du 20 décembre 2009, pour les aider
et participer à la grande marche internationale de la liberté pour Gaza le 1er janvier.
Il faut briser le siège israélien de Gaza
et que les crimes de guerre commis par la puissance occupante soient sanctionnés.
inscriptions closes, mais suivez la marche par internet : www.urgence-gaza.com

Marche pour GAZA


Cheikh Meskine, membre du Conseil des Imams de France, Yoram Federmann, de la communauté juive de Strasbourg, et Mgr Jacques Gaillot, ancien évêque dEvreux, ont apporté vendredi leur soutien à une marche internationale organisée à Gaza à partir du 27 décembre.

Tribunal Russell sur la Palestine – séminaire mercredi 16 décembre‏


Journée d’introduction à la première session Internationale du Tribunal Russell sur la Palestine

Les Halles, 16 décembre 2009

Conférences en français, néerlandais et anglais, avec traduction simultanée

Matinée

9h30 : Accueil

10h00 – 10h30 : Accueil par Leila Shahid (fr) et Pierre Galand (fr), et Introduction par l’Ambassadeur Stéphane Hessel (fr)

10h30 – 11h00 : Quel impact peut avoir un tribunal des peuples sur l’opinion publique ? Intervention de Marcel Francis Khan (fr) sur le tribunal Russell sur les crimes de Guerre au Vietnam et de Gianni Tognoni (fr ou en) sur l’impact des tribunaux des peuples dans l’histoire.

11h00-11h15 : intervention de François Dubuisson (fr) sur l’avis de la Cour Internationale de Justice sur l’édification du mur et sa mise en œuvre.

Pause : 11h15 – 11h45

11h45-12h25 : Intervention de Desmond Travers (en), sur le Rapport « Goldstone » de la Mission d’établissement des faits des Nations Unies sur le conflit à Gaza du 15/09/09 et de Paul de Waart (nl), sur le rapport du comité indépendant d’établissement des faits sur Gaza, présenté à la Ligue des Etats Arabes du 30/04/09. Présentation des rapports et du suivi qui leur est donné.

12h25- 13h00 : Questions

13h00-14h00 : Déjeuner

Après-midi

14h00-14h20 : Le positionnement de la Belgique et de l’Union Européenne vis à vis de la question israélo-palestinienne. Principales évolutions et enjeux géo stratégiques. Intervention de Jos Geysels (nl).

14h20-14h40 : La question israélo-palestinienne vue de l’intérieur des gouvernements nationaux et européens : intervention de l’ancien premier ministre néerlandais Dries Van Agt (nl).

14H40-15h00 : Questions

15h00 – 15h20 : pause

15h20-15h35 : présentation par Pierre Galand (fr) du fonctionnement général du T.R.P., de l’organisation de la session de Barcelone, et de sessions qui suivront.

15h35-16h00 : Présentation du travail de différents Comités Nationaux d’Appui : Comité Belge et Catalan pour la session de Barcelone. Présentation par Paul Troop pour le Comité Britannique sur une future session sur les complicités et omissions des corporations.

16h00 – 16h30 : Questions

16h30 – 17h00 : conclusions par l’Ambassadeur Stéphane Hessel (fr)

Présentation des orateurs

Stéphane Hessel : Ambassadeur de France, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Membre du Comité de Parrainage International du Tribunal Russell sur la Palestine.

Leila Shahid : Déléguée Générale de la Palestine auprès de l’Union Européenne, la Belgique et du Luxembourg

Pierre Galand : Ancien Sénateur Belge (2003-2007), Président du Comité Européen des Coordination des ONG sur la question de la Palestine (ECCP). Membre du Comité International d’Organisation du tribunal Russell sur la Palestine.

Gianni Tognoni : Médecin et membre de l’Institut Mario Negri de Milan, Italie. Secrétaire du Tribunal Permanent des Peuples depuis sa fondation

Marcel-Francis Kahn : Médecin, porte-parole du Collectif des citoyens français d’origine arabe et juive. A participé aux travaux du Tribunal Russell sur les crimes de guerre au Vietnam. Membre du Comité International d’Organisation du tribunal Russell sur la Palestine.

François Dubuisson : Professeur assistant à la Faculté de Droit de l’Université Libre de Bruxelles, chercheur au Centre de droit international et directeur du Centre de droit de l’information et de la communication de l’ULB.

Desmond Travers : Membre du conseil d’administration de l’Institute for International Criminal Investigations (IICI), membre de la Mission d’établissement des faits des Nations Unies sur le conflit à Gaza

Paul J.I.M. de Waart : Professor Emeritus of International Law, Vrije Universitijt Amsterdam. Membre du comité indépendant d’établissement des faits sur Gaza, présenté à la Ligue des Etats Arabes du 30/04/09

Jos Geysels: Ministre d’Etat, Président de 11.11.11., la Coalition du Mouvement Nord-Sud en Flandre.

Dries Van Agt : Ancien premier Ministre des Pays-Bas, Membre du Comité de parrainage international du Tribunal Russell sur la Palestine

Paul Troop : Avocat sur les questions touchant aux droits de l’homme et aux libertés civiles, au niveau domestique et international. Travaille pour le cabinet Tooks Chambers à Londres.

Marocains victimes du délit de faciès en Belgique ?



15.12.09 – 09:10

La population d’origine marocaine en Belgique se sent plus discriminée que la population d’origine turque, ressort-il d’une étude européenne à grande échelle sur les minorités et les discriminations dont De Morgen parle mardi.

La population d’origine marocaine en Belgique se sent également plus visée par la police. Un coup de sonde dans les bases de données des polices européennes confirme cette impression, selon le rapport.

L’Agence européenne des droits fondamentaux a mené pour la première fois une étude à grande échelle sur la discrimination au sein des Etats membres, écrit De Morgen.

En 2008, l’Agence a interrogé 23 000 personnes appartenant à une minorité, plus 500 autochtones de 6 Etats membres, dont la Belgique. En Belgique, on a interrogé des membres des deux minorités principales, les Marocains et les Turcs.

La Belgique se trouve dans la moyenne du taux de discrimination, mais les Marocains se sentent systématiquement plus discriminés que les Turcs. La différence se fait surtout sentir à l’école. 35% des personnes d’origine marocaine interrogées ont estimé avoir été traitées sans respect par leurs professeurs, contre 10% des Turcs.

Les enquêteurs ont également sondé l’attitude de la police. Il en ressort, selon De Morgen, que la population d’origine marocaine se sent plus discriminée et contrôlée par la police que les Turcs et les « autochtones ». Les services de police européens semblent le confirmer. Les Marocains ont été en moyenne contrôlés trois fois plus par la police et dans presque tous les cas, ils ont été fouillés ou leur voiture a été examinée.

Belga

La Belgique est condamnée à payer plus de 2 millions et demi d’euros à David Sofer pour la villa Salamé


Trente ans de loyers impayés

Renée-Anne Gutter
Correspondante à Jérusalem

Cela a pris près d’un an. Mais ce lundi, le tribunal de district de Jérusalem a définitivement tranché : la Belgique devra payer. Elle devra notamment s’acquitter de tout le montant exigé par l’homme d’affaires israélien, David Sofer, pour les arriérés de loyers impayés de la villa Salamé à Jérusalem. En l’occurrence, plus de 2 millions et demi d’euros pour la location de cette élégante maison de maître palestinienne qui est occupée depuis plus de 60 ans par le consulat général de Belgique et abrite aujourd’hui sa résidence officielle.

suite

L’hypocrisie d’Al-Demoqratia


mardi 15 décembre 2009 – 07h:04

Ramzy Baroud
The Palestine Chronicle

La démocratie peut être manipulée pour refuser aux musulmans leur identité en Europe et leur liberté en Palestine, pour s’assurer de leur asservissement en Iraq et en Afghanistan et pour s’immiscer dans leurs affaires internationales partout ailleurs, écrit Ramzy Baroud.


En Palestine, le prix de la démocratie est encore plus élevé

Est-ce ainsi que fonctionne la démocratie ?

En 2004, la France interdisait le port du foulard et les directeurs d’école faisaient la chasse aux jeunes filles musulmanes « provocantes » qui continuaient à s’en couvrir la tête dans l’école. Aujourd’hui, par référendum national, la Suisse vient d’interdire la construction de minarets, parce que les minarets aussi symbolisent en quelque sorte l’oppression. Grâce à l’action déterminée du Parti du peuple suisse, d’extrême droite, les cieux alpins resteront vierges de la menace rampante qui propage l’intolérance et souille la splendeur de l’architecture suisse.

Dans l’intervalle de ces deux évènements curieux, la prise pour cible des musulmans dans les pays occidentaux et l’assujettissement de nations musulmanes tout entières à travers le monde n’ont jamais cessé. Pas un seul jour.

En outre, le ciblage collectif des petites ou grandes communautés musulmanes dans les pays occidentaux, les sévices et humiliations délibérés sur les personnes et symboles musulmans (du Saint Coran au prophète Mahomet) n’ont, eux non plus, jamais cessé.

suite