BNC palestinien : Joignez-vous à la journée nationale contre Agrexco le 6 mars 2010 !


Le comité national du BDS (BNC) apporte son plus fort soutien à la
journée nationale contre Agrexco/Carmel le 6 mars 2010, lancée par la
vaste coalition contre Agrexco française, et salue la coalition pour
sa position de principe et sa solidarité très appréciée [1].

“Israël criminel, Agrexco complice, Frêche complice” - Un millier de manifestants ont participé à la mobilisation du 25 juin 2009 - Photo : Midi Libre

Carmel Agrexco (en bref : Agrexco) est le premier exportateur de
produits agricoles d’Israël, l’Union Européenne étant un de ses
principaux marchés. En plus de vendre 70% des produits agricoles
produits dans les colonies israéliennes construites dans le territoire
palestinien occupé, 50% des parts d’Agrexco appartiennent au ministère
de l’agriculture israélien. De plus, Agrexco vend les produits des
colonies de la vallée du Jourdain, où 7000 colons se sont emparés de
95% des terres et de 98% des ressources en eau, détruisant quasi
complètement l’agriculture palestinienne dans la région. Ceci fait
d’Agrexco un des principaux outils de colonisation et d’apartheid
d’Israël, et une société qui devrait être bannie de tous les marchés
européens pour sa complicité dans la violation de la loi
internationale, des droits palestiniens et de l’accord d’association
EU-Israël. La cour européenne de justice a jugé que ces produits n’ont
pas droit à un traitement douanier préférentiel selon l’accord
d’association EU-Israël [2].

L’État d’Israël, un actionnaire majeur d’Agrexco, continue de
mépriser la loi internationale, y compris la décision de la Cour
Internationale de Justice de 2004 condamnant son mur colonial et les
colonies comme contraires à la loi. De plus, Israël a rejeté sans
ambages les recommandations et les conclusions de la mission d’enquête
de l’ONU, exprimées dans le rapport Goldstone, qui décrivent la guerre
d’agression contre Gaza comme constitutive de crimes de guerre et de
crimes possibles contre l’humanité. Israël a continué son blocus
suffocant de toute la bande de Gaza dans ce qui a été décrit par des
experts et des analystes des droits humains comme un acte de génocide
au ralenti.

Accueillir les produits d’Agrexco dans les commerces va contre les
valeurs éthiques, celles des droits de l’homme et contre la loi
internationale. Qui aurait accepté pendant les années 70, aux heures
les plus sombres de l’apartheid sud-africain, en quelque circonstance
que ce soit, de créer une filière pour les oranges Outspan, symbole de
l’apartheid ? La colonisation israélienne, l’oppression et l’apartheid
demandent qu’une pression politique similaire soit portée par la
société civile internationale.

Le BNC approuve chaleureusement l’appel de la coalition française
anti-Agrexco, qui est un appel pour le respect des droits humains et
de la loi internationale et qui se base sur appel BDS de la société
civile palestinienne. Le BNC vous encourage à rejoindre la journée
nationale contre Agrexco du 6 mars 2010 et refuse l’établissement de
toute compagnie israélienne complice des violations des droits de
l’homme à Sète ou ailleurs [3]

Rejoignez notre action contre l’arrivée d’Agrexco dans le port de
Sète ou organisez une action dans votre région !

[1] La coalition française contre Agrexco, qui a organisé une
conférence à Montpellier pour promouvoir l’opposition à la venue
d’Agrexco à Sète comprend plus de 90 associations et 5 partis
politiques nationaux (Alternatifs, Europe Ecologie, NPA ; Parti
communiste, Parti de gauche).
http://www.coalitioncontreagrexco.com/spip.php?article11

[2] http://curia.europa.eu/jcms/jcms/P_61083/

[3] Pour des details, voir: http://www.bdsfrance.org/

Traduction JPB-CCIPPP

Abdelkrim al-Khattabi , la mémoire confisquée


L’Espace Des Libertés

فضاء الحريات

Organise une soirée-débat

Samedi 6 mars 2010
à 19h
47ème anniversaire du décès du symbole de la résistance

Abdelkrim al-Khattabi

Avec la participation de

Hussein Majdoubi
( journaliste)
Mohamed El Moubaraki
(Chercheur)
Said El Farissi
(Chercheur)

Entrée Libre
Accueil à partir de 18h

L’Espace Des Libertés

162, rue du Midi
1000 Bruxelles
(métro : Anneessens)
espace_des_libertes@yahoo.fr

pour info, voir cet article sur marrakech

Stage de formation à l’action directe non-violente et à la désobéissance civile à Bruxelles


Les samedi et dimanche 20 et 21 mars de 10h à 18h

Lieu:Quai du Commerce n°9 1000 Bruxelles (metro Yser)

donné par Xavier Renou animateur du collectif « Les Désobéissants » voir site: www.desobeir.net

Bio: militant associatif, membre de plusieurs collectifs (les désobéissants, le Réseau Sortir du Nucléaire, Génocide Made in France…) Auteur d’un ouvrage de recherche sur les nouvelles formes de mercenariat (La privatisation de la violence, Agone 2006) et du Petit manuel de désobéissance civile (Syllepse 2009)
Venez partager vos expériences et vous perfectionner avec les militants defendant la cause du climat (après Copenhague),de l’eau,de la paix, mais aussi celles des sans emploi, sans papiers, travailleurs, étudiants ….

Programme

Nos stages de formation à l’action directe non-violente et à la désobéissance civile se tiennent en général sur deux jours.

Ils s’adressent aux militants expérimentés comme aux militants débutants, et impliquent une adhésion à l’esprit du /Manifeste des désobéissants/ . Ils associent approche théorique et exercices pratiques, mises en situation, techniques et bricolage destinés à permettre de mener à bien des actions directes non violentes. Les stages favorisent l’échange de savoirs et de pratiques, la réflexion par petits groupes, l’auto-formation et desmodes de fonctionnement égalitaires et non-violents. Des ateliers « médias » et « juridiques » offrent aussi l’occasion de mieux comprendre comment rendre visibles nos luttes et mieux nous défendre contre la répression, voire utiliser celle-ci lorsqu’elle peut être utile. L’émergence de formateurs est encouragée. Les stages sont réservés aux personnes majeures (à partir de 18 ans).

La participation aux frais est destinée à couvrir les frais tels que le transport des formateurs, la nourriture, l’hébergement et le fonctionnement du collectif. Les formateurs sont tous bénévoles.
PAF: 50 EUR pour les 2 jours.L’argent ne doit jamais être un obstacle à la participation à un stage :
nos stages sont à prix libre pour les petits et sans revenus.
Renseignements, inscriptions et hébergements militants
:
Comité de défense usagers du CPAS: kimlequang@yahoo.fr: tél: 0032(0)499.43.93.50
Association culturelle Joseph Jacquemotte:matthieu.tihon@gmail.com 0475.52.00.69
ATTAC-ULB Philippe.Santini@ulb.ac.be: 0032(0)474.57.67. 80.
Avec le soutien de la CRER, des Jeunes FGTB, Jeunes anticapitalistes (JAC)

La technique du coup d’État coloré-Opération «changement de régime»


Les révolutions ne sont parfois pas aussi spontanées qu’on le croit

AUTEUR: John LAUGHLAND

Traduit par Horizons et Débats

Au cours de ces dernières années, une série de « révolutions » ont éclaté en différents endroits du monde.

Géorgie

En novembre 2003, le président Edouard Chevardnadze a été renversé à la suite de manifestations et d’allégations d’élections truquées.

Ukraine

En novembre 2004, des manifestations – la « Révolution orange » – commencèrent au moment où des accusations similaires d’élections truquées étaient formulées. Il en résulta que le pays perdit son ancien rôle géopolitique de pont entre l’Est et l’Ouest et fut poussé vers une adhésion à l’OTAN et à l’UE. Étant donné que la Rus de Kiev fut le premier État russe et que l’Ukraine s’est maintenant tournée contre la Russie, il s’agit là d’un événement historique. Mais, comme le disait George Bush, « vous êtes soit avec nous soit contre nous ». Bien que l’Ukraine ait envoyé des troupes en Irak, elle était manifestement considérée comme trop amie de Moscou.

Liban

Peu après que les États-Unis et l’ONU aient déclaré que les troupes syriennes devaient se retirer du Liban et suite à l’assassinat de Rafik Hariri, les manifestations de Beyrouth ont été présentées comme la « Révolution du Cèdre ». Une énorme contre-manifestation du Hezbollah, le plus important parti pro-syrien, fut passée sous silence alors que la télévision montrait sans fin la foule anti-syrienne. Exemple particulièrement énorme de mauvaise foi orwellienne, la BBC expliqua aux téléspectateurs que « le Hezbollah, le plus grand parti politique du Liban, est jusqu’ici la seule voix dissidente qui souhaite que les Syriens restent au Liban ». Comment la majorité populaire peut-elle être une « voix dissidente » ? [1]

Kirghizistan

Après les « révolutions géorgienne et ukrainienne, nombreux sont ceux qui prédisaient que la vague de « révolutions » allait s’étendre aux anciens États soviétiques d’Asie centrale. Et c’est ce qui arriva. Les commentateurs semblaient divisés sur la question de savoir quelle couleur attribuer au soulèvement de Bichkek : révolution « citron » ou « tulipe » ? Ils n’ont pas pu se décider. Mais ils étaient tous d’accord sur un point : ces révolutions sont cool, même quand elles sont violentes. Le président du pays, Askar Akaïev, fut renversé le 24 mars 2005 et les contestataires prirent d’assaut le palais présidentiel et le mirent à sac

suite

Une fatwa se dresse contre le terrorisme


anniebannie:il n’en reste pas moins qu’un peuple a le droit de se défendre contre l’envahisseur
voir ce clip/ I resist

jeudi 4 mars 2010

Appellation utilisée à toutes les sauces depuis l’affaire Rushdie, source d’effroi dans l’imaginaire collectif, une fatwa inédite de 600 pages, oeuvre d’un éminent érudit musulman d’origine pakistanaise, Muhammad Tahir-ul-Qadri, s’en prend aux terroristes qui invoquent l’islam pour commettre l’irréparable.

C’est au cours d’une conférence de presse à Londres, face à un auditoire trié sur le volet, composé de députés et de représentants d’associations caritatives, que le Dr Tahir-ul-Qadri , leader du mouvement de tradition soufie, Minhaj-ul-Quran, a désavoué ceux qu’il qualifie « d’ennemis de l’islam », martelant avec force que les actes de terrorisme ne peuvent nullement prétendre puiser leur légitimation dans les prescriptions coraniques.

Condamnant les attentats perpétrés par Al Qaïda, l’expert en théologie a écorné l’image légendaire du kamikaze, martyr devant Dieu, et érigé au rang de héros de la Oumma après un suicide vengeur et ravageur.

« Ils deviendront des héros du feu de l’enfer », s’est exclamé le Dr Tahir-ul-Qadri, dont la fatwa, unique en son genre, annihile toute velléité de trouver des circonstances atténuantes pour justifier le pire, et démystifie un leurre qui prend dans ses filets un jeune public, influençable et en quête d’absolu.

Insistant sur la dimension de paix liée à l’Islam, encore sciemment occultée, le savant a exhorté d’autres religieux à le rejoindre. Selon la fondation londonienne Quilliam, engagée dans la lutte contre l’extrémisme musulman, cette fatwa constituerait le réquisitoire théologique anti-terrorisme le plus complet à ce jour.

source