Manifestation nationale contre le financement de la colonisation israélienne par Dexia


Les 73 organisations de la plate-forme « Palestine occupée – Dexia impliquée »,

interpelleront les administrateurs du groupe Dexia s.a. lors de l’Assemblée Générale du 12 mai 2010.

Quand: Mercredi 12 mai – 15 h.

: Place de l’Albertine, Bruxelles (à côté de la Gare Centrale)

Quoi: Dabkah, ballons, stands, activités ludiques, défilé avec musique, slogan,

calicots jusqu’au passage 44, discours et compte-rendu de l’AG de Dexia

Organisation: Plate-form ‘Palestine occupée – Dexia impliquée’*

Aidez-nous à mobiliser pour cette manif: Téléchargez le flyerFacebook

* COBI – Coördinatie Boycot Israël (initiateur-initiatiefnemer), ABP(association belgo-palestinienne WB), ACV – Brussel-Halle-Vilvoorde, Algemene Centrale ABVV – Centrale Générale FGTB, Alliance for Freedom and Dignity (AFD), Artistes contre le Mur, Attac Vlaanderen, Attac Wallonie-Bruxelles, BBTK-SETCa, Brugs Palestina Comité, BRussells Tribunal, CNAPD – Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie, CODIP – Centrum voor Ontwikkeling, Documentatie en Informatie Palestijnen, Conseil Consultatief Nord-Sud-Ville de Nivelles, Comac, Comité de Solidarité avec le Peuple Palestinien de Braine-L’Alleud, Comité Verviers Palestine, Coordination des Associations pour une Paix Juste au Proche-Orient (PJPO) du Brabant Wallon – PJPO Ittre – PJPO Mazerine – PJPO Nivelles, Divers & Actief, ECOLO, Egalité, FGTB Charleroi/Sud-Hainaut, FOS – Socialistische Solidariteit, Friends of the Earth Vlaanderen en Brussel, Gemeentes /Communes: Chapelle-Lez-Herlaimont – Ciney – Ittre – Mouscron – Vielsalm – Viroinval, Geneeskunde voor het Volk – Schaerbeek, Génération Palestine, GROEN!, Groupe Palestine Santé, Initiatief Cuba Socialista (ICS), intal, intal-CDR regio Heist-op-den-Berg, Jong Groen!, Kif Kif, La Braise Culture asbl – Charleroi, LAP – Leuvense Actiegroep Palestina, LBC-NVK, LCR, LEF, Marianne Charleroi, Mouvement Chrétien pour la Paix, Mouvement Citoyen Palestine, Netwerk Vlaanderen, OWW: Hasselt – Heist-Goor – Hulshout vzw – Herk-de-Stad – Leuven – Overpelt, Pax Christi Charleroi, Plate-forme Charleroi-Palestine (22 associations), PTB-PVDA, Recht op Migratie, Recht op Terugkeer, Reseau Financement Alternatif asbl, SCI, Solidarité Socialiste, SP.A, Steungroep voor Rechtvaardigheid en Vrede in Guatemala, The Palestinian Community in Belgium, UCOS, ‘t Uilekot, Une Autre Gauche, Vlaams Palestina Komitee, Vrede vzw, Vredesactie

Publicités

Les Belges dont nous sommes : une majorité d’inciviques ?


Publié dans le courrier des lecteurs de La Libre d’aujourd’hui

Nous n’aimons pas les grands mots. Encore moins l’extrémisme. Mais comment qualifier autrement que « d’inciviques » le grand nombre de concitoyens de notre pays qui n’ont pas l’aspiration sincère et profonde de comprendre l’autre moitié de leurs compatriotes : celle qui n’est pas née sous la même langue maternelle et la même culture qu’eux ? Désir profond de rencontre bienveillante, d’abord certes, mais aussi mise en place de moyens pour y arriver…
Nous sommes nés dans un pays qui de tous temps a été à cheval sur au moins deux langues et deux cultures et dont la devise fondatrice est « Union – Eendracht – Einheit ». Alors, le civisme, le devoir élémentaire du citoyen d’un tel pays, où commence-t-il ? Si ce n’est dans un effort bienveillant de compréhension et d’union de la diversité ? Et c’est une richesse !

Si les « seniors » peinent à apprendre une deuxième langue, ils peuvent au moins le souhaiter pour leurs enfants et petits enfants en pensant à leur avenir : il est démontré que dès leur naissance les enfants apprennent les langues sans efforts.

C’est ici qu’il ne suffit pas de « souhaiter » mais de mettre en place les moyens nécessaires pour y arriver. Et c’est ici qu’on débouche sur l’Organisation de la Cité, autrement dit, sur la Politique.

On en vient à se demander s’il n’y a pas eu un véritable complot de la classe politique contre les citoyens : ils ont tout fait pour nous diviser… en communautés, en régions, avec plusieurs parlements, plusieurs gouvernements… et toujours cette obsession de défendre une langue et une culture contre l’autre ! Avec une frontière linguistique de la honte. En prônant le séparatisme explicitement (Bart De Wever) ou en ne ratant pas une occasion de l’attiser et en affichant le mépris du Flamand (Olivier Maingain). Les Flamands n’en seraient d’ailleurs pas là si on avait respecté leur langue.

Les institutions sont devenues tellement complexes que personne ne s’y retrouve plus et qu’on fait n’importe quoi. À qui tout cela profite-t-il ? En tous cas pas à la majorité des citoyens qui ne cesse de s’appauvrir sur tous les plans : vie quotidienne, éducation, instruction, dégoût de la politique, etc. En tous cas pas non plus à notre réputation internationale et à notre crédibilité au sein de l’Union européenne !

Notre seul souhait : voir fleurir le bon sens belge et une politique à long terme dont le seul objectif soit le bien commun de l’ensemble des Belges.

Philippe & Anne Grell – De Backer

Israël pisse sur la Grande-Bretagne et nos hommes politiques adorent ça


mercredi 28 avril 2010 – 06h:19

Le dernier acte de piraterie d’Israël en haute mer – la saisie d’un bateau d’aide à destination de Gaza et le kidnapping de son équipage – met en évidence la complicité du gouvernement britannique, qui toujours mène un combat d’arrière-garde pour le compte d’Israël, écrit Stuart Littlewood.

 »]

Le mardi 30 Juin [2009], la marine israélienne, dans un acte flagrant de piraterie en haute mer, a agressé le navire Spirit of Humanity et enlevé six ressortissants britanniques qui avaient pris part à un voyage d’assistance. Le petit navire désarmé amenait une cargaison de médicaments, de jouets pour les enfants et de matériaux de reconstruction, le tout destiné à la population sinistrée de Gaza.

L’offensive israélienne meurtrière de 22 jours en décembre 2008 et janvier 2009 a laissé plus de 50 000 habitations, 800 propriétés industrielles, 200 écoles, 39 mosquées et deux églises endommagées ou détruites. Le Comité International de la Croix-Rouge affirme que les 1,5 million de Palestiniens qui vivent à Gaza sont « pris au piège du désespoir », incapables de reconstruire leur vie parce qu’Israël, après avoir détruit avec jubilation la société civile et les infrastructures, bloque tout effort pour acheminer les matériaux nécessaires à la reconstruction.

suite