« Israël » de plus en plus haï de par le monde


27/08/2010 –  La dixième chaine de télévision israélienne a diffusé un documentaire dans lequel elle met l’accent sur l’attitude d’animosité envers « Israël » qui ne cesse de prendre de l’ampleur, notamment en Europe, et aux Etats-Unis.

Selon ce documentaire, cette hostilité est le fruit des campagnes dirigées par des organisations pro-palestiniennes, lesquelles oeuvrent pour traduire en justice les dirigeants israéliens pour crime de guerre, et pour promouvoir le boycott d’« Israël ». Dans ce contexte, neuf nouvelles plaintes seront déposées, de par le monde, à l’encontre des dirigeants israéliens. Le chef de cette campagne, l’avocat Daniel Mahobar, a fait état de coopération, dans ce sens, avec des avocats de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, de l’Espagne, de la Belgique, des Pays-Bas et des Etats-Unis.

La chaine précise, en outre, que cette campagne a commencé à prendre diverses formes, dont entre autres des campagnes de sensibilisation dans les lieux publics et commerciaux pour expliquer aux gens l’ampleur des violations israéliennes des droits de l’Homme et du droit international.
Une des activistes anti-israélienne, se trouvant à l’intérieur d’un des grands magasins à Londres, affirme, à son tour, que « les colonies israéliennes ne sont que des terres usurpées, raison pour laquelle nous devons boycotter tous les produits israéliens ».

Dans ce contexte, l’ambassadeur israélien à Londres, Ron Prosor, dit qu’ « il connait très bien des sociétés britanniques qui ont annulé leur travail avec des sociétés israéliennes ». Il a même ajouté que « beaucoup des capitaux ont été retirés des sociétés israéliennes ».

Pour appuyer ces témoignages, la chaine israélienne présente un diagramme illustrant le recul du soutien à « Israël » en Europe et aux Etats-Unis. Il montre en chiffres que le taux de soutien à l’entité sioniste en France a baissé pour atteindre les 8 %, alors qu’il n’est plus que 7% en Grande-Bretagne, tandis qu’en Allemagne il est devenu le tiers de ce qu’il était, il y a quatre ans. Toujours selon ces sources israéliennes, ce taux de soutien à Israël a même connu une baisse de 10%  aux Etats-Unis.

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=151915&language=fr

Un film turc sur la Flottille de la Liberté


samedi 28 août 2010 – 07h:31

Blanca Lopez – El Pais


Les tours jumelles ont eu leur film, le navire Mavi de Marmara aura le sien. Une société de production est en train de faire la reconstitution de l’assaut de l’armée israélienne sur la Flottille et qui a fait 9 morts turcs.

(JPG)

Le film La vallée des loups : Palestine a suscité la controverse depuis le début du tournage le mois dernier, qui se déroule dans le sud de la Turquie. Selon les déclarations de diplomates publiées dans la presse turque, le film pourrait aggraver les relations entre la Turquie et Israël, déjà délicates.

Le récit débute au moment où le navire Mavi Marmara approche la côte d’Israël la veille de l’assaut. Mais dans la version cinématographique, un commandement de forces spéciales turques fait prisonnier un commandant de l’armée israélienne en charge de l’attaque avant qu’elle ne commence.

Le film, d’un coût de 10 millions de dollars, « a tout pour réussir », déclare le producteur exécutif de Pana Films. La violence, le patriotisme, un ennemi commun et un héros, Polat Alemdar, que des millions de jeunes considèrent comme le James Bond turc.

La Vallée des Loups : la Palestine est le troisième d’une série qui a été inaugurée en 2006 avec un film sur l’invasion de l’Irak et dans lequel les marines américains capturent et assassinent des membres des forces spéciales turques. Le film a eu un grand impact dans le Moyen-Orient, où les personnages sont admirés et les acteurs traités comme des héros.

Le récit a valu a ses producteurs de dures critique pour son présumé antisémitisme et anti-américanisme.

« Dès le début, la succession de séquences de La Vallée des Loups fait appel au sentiment patriotique. Les Américains, par exemple, sont mauvais, ce qui est tout a fait novateur dans une superproduction et plaît énormément en Orient », a déclaré Ahmet Mete, étudiant en cinéma à l’Université d’Istanbul et adepte de la série.

Le titre de la production du film évoque la mythologie turque, dans laquelle un loup a conduit les Turcs loin d’une vallée où il y avait des ennemis. La Vallée des Loups : la Palestine sortira en novembre en Turquie, et plus tard dans 81 pays, dont l’Espagne.

17 août 2010 – El Pais – Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.elpais.com/articulo/inte…
Traduction de l’espagnol : Mariem

source