Appel de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine




Appel de soutien
Campagne des Bateaux pour Gaza-France
Brisons le siège israélien de Gaza !

En Novembre 2010, la population de la bande de Gaza aura passé trois années et demi sous blocus, coupée du monde extérieur. L’attaque de décembre 2008 / janvier 2009 a aggravé une situation déjà intolérable. Selon le rapport de la mission des Nations unies menée par le juge Goldstone : « des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité ont été commis par les forces armées israéliennes ». 1410 personnes ont été tuées, dont 82% de civils, 4 100 logements détruits, 17 000 endommagés. Aujourd’hui le blocus se poursuit et la reconstruction de la bande de Gaza n’est pas possible.  « Sur une liste de 4 000 produits autorisés par Israël (avant le siège imposé en juin 2007) 30 à 40 seulement sont tolérés »
[3]; les exportations sont quasiment inexistantes ; l’économie est sous asphyxie. 

Violation du droit international humanitaire
Le blocus de la bande de Gaza est imposée par le gouvernement israélien au vu et au su du monde entier. Il est une punition collective imposée à l’ensemble de la population civile. Israël a transformé la bande de Gaza en une prison de plus de 1,5 millions de personnes.
Si l’ONU, les Etats-Unis, ainsi que l’Union Européenne

[4],  et notamment le gouvernement français, ont appelé à plusieurs reprises Israël à la levée du blocus, ces déclarations n’ont pas été suivies d’actes concrets de la part de la communauté internationale et le monde contemple !
Or, il est urgent que l’UE agisse concrètement pour que les droits humains et le droit international soient au cœur du processus de paix au Moyen-Orient. 

Des bateaux pour Gaza : une mobilisation citoyenne
Face à cette situation, des associations, syndicats et des citoyens du monde entier veulent agir en envoyant du matériel sur des navires qui feront escale et partiront de villes côtières européennes et internationales (en Suède, Grande-Bretagne, Irlande, France, Espagne, Italie, Grèce, Allemagne, Suisse, Turquie, Algérie, Liban…) pour l’amener à bon port à Gaza !
Dès à présent, une grande campagne populaire est lancée afin d’affréter un navire depuis la France pour se joindre à la seconde Flottille de la Liberté pour Gaza. Par cette action, les associations et citoyens interpellent leurs représentants et leur demandent d’agir et de prendre des mesures pour la levée immédiate et sans conditions du siège illégal de la bande de Gaza. Ils demandent aussi un appui fort de la part du gouvernement français pour permettre aux bateaux d’accoster à Gaza.
Ils veulent témoigner de leur solidarité avec la population de la bande de Gaza isolée du monde, en leur envoyant un message clair : Vous n’êtes pas seuls !

Ils veulent apporter un soutien humanitaire en faisant entrer le matériel nécessaire à la reconstruction de la bande de Gaza.

Organisateurs internationaux :
La coalition de la flottille de la liberté pour Gaza a été créée en avril 2010. Cette coalition a été à l’initiative de la première flottille qui a été attaquée par l’armée israélienne dans les eaux internationales le 31 mai 2010. Fondée au départ par 5 organisations : Free Gaza Movement, IHH, Ship to Gaza- Sueden, Ship to Gaza-Greece, The European Campaign to end the Siege on Gaza, la flottille de la liberté rassemble aujourd’hui des dizaines d’organisations et de coalitions européennes et internationales. Cette opération se fait en lien avec des organisations de la société civile dont le PNGO (Réseau Palestinien des Organisations Non Gouvernementales) et un de ses membres, le PCHR (Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme).
En France : La Plateforme des ONG Francaises pour la Palestine appelle à une large mobilisation pour briser le blocus de la bande de Gaza, en complémentarité de la décision du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens de faire partir un bateau français pour Gaza et rejoindre la deuxième flottille de la liberté.

Signataires :

 

1. Association France Palestine Solidarité (AFPS)
2. Cedetim/IPAM
3. Comité catholique contre la faim et pour le développement-Terre Solidaire (CCFD – Terre Solidaire)
4. Cimade
5. Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche Orient (CVPR-PO)
6. Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
7. Comité Gaza Jérusalem Méditerranée
8. Pax Christi France
9. Comité Inter-universitaire de Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)
10. Action des chrétiens pour l’abolition de la torture-France (ACAT-France)
11. Groupe d’amitiés islamo-chrétienne (GAIC)
12. Ligue des femmes pour la paix (WILPF)

13. Centre de Recherche et d’Informations sur le Développement (CRID)
14. Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP)
15. Mouvement International de la Réconciliation (MIR)
16. Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI)
17. Ritimo
18. Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix
19. Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)
20. Association pour les jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes françaises (AJPF)
21. AFRAN SAUREL
22. Agir ensemble pour les droits de l’Homme (AEDH)
23. Terre des Hommes – France
24. Génération Palestine
25. Ligue des
Droits de l’Homme