Message d’Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine pour la Manifestation à Bruxelles le 26 décembre 2010.


par Nordine Saidi, lundi 27 décembre 2010, 01:32

Message d’Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine

Chers amis,

Tout d’abord bravo pour votre « SOMOUD » ! Manifester par moins 10 degrés, c’est montrer qu’on n’a pas froid… aux yeux, ou encore, « de quel bois on se chauffe », comme on dit chez nous.

Si je n’étais pas rivée à mon ordinateur et mon téléphone pour suivre les la progression de l’équipe d’EuroPalestine dans les territoires palestiniens occupés, je serais volontiers venue manifester avec vous.

Comme vous l’avez peut-être appris, le gouvernement israélien a raté son coup en m’expulsant mercredi, puisque non seulement cela n’a pas empêché notre groupe de 70 militants emmenés par CAPJPO-EuroPalestine

de mener à bien son programme avec les Palestiniens et les anticolonialistes israéliens, mais qu’en plus cela lui a fait de la publicité !

Nous sommes à un tournant.

Les masques sont tombés.

Après Gaza et l’assassinat des neuf camarades turcs de la flotille de la liberté, un nombre croissant de femmes et d’hommes dans le monde sont scandalisés par la sauvagerie de l’occupant israélien, par ses mensonges, sa propagande raciste et guerrière.

Les grands médias, aux ordres de nos gouvernants, ne parviennent plus à faire avaler la pilule du petit pays démocratique qui se défend contre les méchants arabes qui l’entourent. Au point qu’un nombre croissant de journalistes, sentant le vent tourner, se mettent à aborder des sujets jusqu’ici tabous.

Le chantage à l’antisémitisme a trop tiré sur la corde. Elle a cassé. Les gens commencent à exprimer leur inquiétude et leur refus de l’impunité, de plus en plus fort.

Les progrès de la campagne BDS dans le monde depuis les massacres de Gaza sont là pour en témoigner.

Les Palestiniens sont courageux. Mais seuls, ils ne peuvent pas s’en sortir. Ils ont besoin de nous. Et nous avons les moyens de leur venir en aide.

– En amplifiant la campagne de boycott d’israël, en nous coordonnant toujours davantage. Et je salue à cet égard, les liens qui nous unissent aux militants belges anticolonialistes, et qui nous amènent à nous inspirer réciproquement de nos actions, à être toujours plus réactifs et efficaces.

– Mais nous devons également refuser de laisser les Palestiniens emprisonnés dans leurs ghettos. Briser le blocus de Gaza, certes, mais aussi le blocus mis par Israël sur Jérusalem Est et la Cisjordanie.

Nos gouvernements accueillent à bras ouverts tous les Israéliens, y compris les criminels de guerre et le tortionnaires. Et nous qui ne tuons pas de civils, qui n’emprisonnons pas d’enfants, nous devons nous cacher, ramper, mentir, pour essayer d’aller voir nos amis en Palestine ! De quel droit ? Jusqu’à quand ?

Je vous lance aujourd’hui cette proposition : organisons ensemble une prochaine mission internationale en Palestine à visage découvert. Israel, qui ne cesse de vanter partout les mérites de son tourisme, ne dispose pas en réalité, des moyens de nous en empêcher. Si nous partons ensemble, nombreux, comment nous empêcher d’entrer ? Refouler 100, 200 personnes, voire plus, dans un aéroport, au milieu des touristes, des pélerins, je peux vous assurer que c’est très difficile, même pour Israël.

Vous trouverez sur le site www.europalestine.com les compte-rendus des actions de nos 70 volontaires français, et de nos 10 camarades écossais, actuellement en Palestine. Comme pour la campagne BDS, nous disons : ce n’est qu’un début. Ensemble on peut faire beaucoup plus et beaucoup mieux. on peut changer la donne. J’en ai l’intime conviction.

Je vous souhaite à tous une bonne année de luttes productives !

PALESTINE VIRA ! PALESTINE VAINCRA !

Bisous,

Olivia

le clip de la manifestation : http://www.dailymotion.com/video/xgapj8_manifestation-gaza-on-n-oublie-pas-bruxelles-26-12-2010_news