Abraham Serfaty, mort d’une figure hors du commun de l’opposition marocaine


Samedi 5 mars 2011 à 19H 

Salle de la Centrale Générale FGTB
Rue Watteeuw, 2 – 6
1000 Bruxelles

Abraham Serfaty, mort d’une figure hors du commun de l’opposition marocaine
Abraham Serfaty, militant anticolonialiste marocain, est mort le 18 novembre 2010, à l’âge de 84 ans. Figure hors du commun de l’opposition marocaine, opposant farouche à Hassan II, son itinéraire est emblématique de toute une génération, celle de la gauche radicale marxiste-léniniste. Cet homme était une montagne de détermination et de conviction, que ni la torture, ni la prison, ni l’exile n’ont réussi à ébranler. Il était le témoin engagé d’une époque noire, celle des « années de plomb » qui ont marqué le règne de Hassan II, et dont les séquelles se font encore sentir aujourd’hui au royaume de Mohamed VI.
Né en 1926 à Casablanca dans une famille juive, il adhère au PCF entre 1945 et 1949 (il est alors élève ingénieur aux Mines de Paris) et s’engage dans le combat pour l’indépendance de son pays. Il participe ensuite à la mise en place des nouvelles institutions. Il milite au sein du mouvement communiste marocain, mais rompt avec lui en 1970 et crée, avec d’autres militants de la gauche radicale, le mouvement Ilal Amam (En avant).
Arrêté une première fois en 1972, il entre dans la clandestinité avant d’être à nouveau incarcéré en 1974. Il croupira pendant plus de dix-sept ans en prison, notamment à Kénitra, où il sera torturé. Devenu un des plus célèbres prisonniers marocains, il sera libéré en septembre 1991 suite à une campagne internationale de solidarité, mais déchu de sa nationalité et expulsé du Maroc. Il ne sera autorisé à récupérer sa nationalité et à rentrer dans son pays qu’en août 1999, après l’avènement sur le trône de Mohamed VI.
Juif antisioniste, militant anticolonialiste, il a soutenu toutes les luttes pour l’autodétermination: celles des Palestiniens comme celle des Sahraouis. Tous ceux qui l’ont bien connu, rencontré, lu ses écrits ou simplement entendu parler de lui, garderont de cet homme le souvenir d’un exemple à suivre dans la lutte, la détermination et la fidélité jusqu’au bout aux nobles principes et convictions.
Programme de la cérémonie d’hommage à Abraham Serfaty
19H00: accueil
19H30: mot de bienvenue du comité organisateur
19H40: présentation des invités d’honneur
19H45: Prises de parole:
Pierre Galand: Président du CAL
Stefaan Declercq: Secrétaire Général de OXFAM Solidarité
Philippe Mahoux: Sénateur PS
Vincent Lurquin: Député Ecolo au Parlement bruxellois
Benjamin Pestiau: Président du PTB-Bruxelles
Jacques Debatty: Président du MOC – Bruxelles
FGTB Inter-Régionale de Bruxelles: orateur non précisé
Phlippe Hensmans: Directeur de Amnesty International Belgique Francophone
Abderrahim Berrada: Avocat et ami de Abraham Serfaty
Abdellah El Harrif: Secrétaire National de Annahj Addimocrati (La Voix Démocratique) et compagnon politique et de détention de Abraham Serfaty
Abdeslam Sbaiti: compagnon politique et ami de Abraham Serfaty
21H45: prises de parole dans la salle
22H15: Lecture d’extraits de textes écrits par Abraham Serfaty
22H30: Fin de la soirée d’hommage à Abraham Serfaty
Date: Samedi 5 mars 2011 à 19H
Lieu: Salle de la Centrale Générale FGTB
Rue Watteeuw, 2 – 6 à 1000 Bruxelles
(entre Sablon et Palais de Justice)
Transports: Trams 92 ét 94 (arrêt Sablon) – Bus: 95 (arrêt Sablon)
Comité organisateur: A. M. B. D. H. – Annahj Addimocrati (Belgique) – USFP (Belgique) – PSU (Belgique) PADS (Fédération Europe) – Comité de Soutien à l’AMDH en Belgique

Avec le soutien de: Centre d’Action Laique – CAL – OXFAM Solidarité – Amnesty International Belgique Francophone Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC – Bruxelles) – FGTB – Inter Régionale Bruxelles PS – Ecolo – PTB – LCR – CIC – Comité de Soutien à l’AMDH