Syrie : pourquoi tuer des ânes ?


Ce n’est pas un exercice de tir, mais on punit des villageois qui soutenaient les manifestations. Article en anglais ici Traduction rapide ci-dessous :

Ces six derniers mois, j’ai vu d’innombrables vidéos sanglantes de manifestants arabes battus à mort, tués d’une balle dans la tête, écrasés par des tanks ou brutalisés par leur propre gouvernement. Et néanmoins, pour des raisons que je ne comprends pas, il y a peu de scènes qui m’ont troublé autant que celle-ci où l’on voit des soldats syriens tuant un groupe d’ânes de sang-froid.

Sur Twitter, des Syriens me disent que ce massacre apparemment insensé avait pour but de punir des villageois qui soutenaient le mouvement de protestation en leur enlevant leurs moyens de subsistance. Si tel est le cas, voilà une forme de punition collective particulièrement odieuse : la tuerie d’un groupe d’animaux innocents sans défense.

La révolution syrienne a traversé une passe difficile ces derniers temps; il y a peu d’apports nouveaux dans l’effort visant à isoler le régime de Bachar al-Assad et les manifestations dans le pays semblent être en diminution. L’opposition à en exil n’a pas l’air de s’organiser en un front commun; les militants à l’intérieur du pays demandent désespérément une protection internationale alors qu’ils continuent de mourir par dizaines, d’être blessés ou arrêtés quotidiennement.

Il serait bien ironique qu’il faille l’assassinat de quelques ânes pour susciter autant d’indignation mondiale que celle qui s’était manifestée lors de la répression de Bachar au moment du Ramadan. Mais une fois encore, le monde fonctionne parfois bizarrement.

“A Child’s View From Gaza.”


Les dessins qui ont causé l’annulation de cette exposition

Sur Twitter :
JFEDeastbay Jewish Federation
Great news! The « Child’s view from Gaza » exhibit at MOCHA has been canceled thanks to some great East Bay Jewish community organizing

Traduction: Grande nouvelle! L’exposition « Un regard d’enfant de Gaza » au MOCHA a été annulée grâce à une forte mobilisation de la communauté juive de l’east Bay.