Israël furieux contre l’Etat belge


https://i0.wp.com/a34.idata.over-blog.com/1/32/94/84/DIVERS/medium_calimero.gif

Israël furieux contre l’Etat belge; réactions variées au sein de la communauté juive de Belgique

Le gouvernement israélien est furieux que la Belgique ait voté en faveur de l’adhésion de l’Etat palestinien à l’Unesco. En termes diplomatiques, cela donne  » L’Ambassade d’Israël en Belgique exprime son étonnement suite au vote favorable de la Belgique sur la demande palestinienne d’adhésion à l’UNESCO. La Belgique, par voie de communiqué du SPF Affaires Etrangères, justifie ce vote qui « reflète le fait que l’Autorité Palestinienne a considérablement progressé sur la voie de la constitution d’un Etat ». La Belgique reconnaît donc elle-même que les Palestiniens ne remplissent pas encore les critères nécessaires à l’adhésion d’un Etat à l’UNESCO. Par cette contradiction, la Belgique ne renforce-t-elle pas la politisation des agences spécialisées de l’ONU, entravant ainsi le dialogue et le processus de paix, tels que prônés par le Quartette ? »

Le CCOJB , sous la signature de son président Maurice Sosnowski, se contente de prendre acte « du vote du gouvernement belge en faveur de l’octroi du statut d’état membre de l’Unesco à l’Autorité palestinienne.

A cette occasion, le CCOJB rappelle que l’Unesco politise systématiquement les matières qu’elle a dans ses compétences. Ainsi, la déjudaïsation des sites proposée par l’Autorité palestinienne est inquiétante.Le CCOJB demande à notre gouvernement de veiller à la préservation de l’histoire juive au Moyen Orient et espère la plus grande vigilence de sa part ».

Le ton est un peu plus critique au Cercle Ben Gourion. On y entonne le même air que le gouvernement israélien: le CBG « déplore le vote de notre Gouvernement en faveur de l’octroi du statut d’Etat membre de l’UNESCO à l’Autorité palestinienne. (…) Le CBG,bien que partisan de la solution dite « à deux Etats » – un Etat palestinien démilitarisé à côté d’un Etat juif dans des frontières sûres et reconnues -, constate qu’il n’y a pas encore, en droit, d’Etat palestinien. Notre Ministère des Affaires Etrangères ne s’y est pas trompé en indiquant dans un communiqué que le vote de notre pays « reflète le fait que l’Autorité Palestinienne a considérablement progressé sur la voie de la constitution d’un Etat . Le CBG considère donc que le vote intervenu au sein de l’UNESCO est une fiction trompeuse, dangereuse et intervenant mal à propos.  »

Le Forum der Joodse Organisaties, l’association anversoise qui regroupe les quelques associations juives flamandes attentives à la politique belge est sur la même longueur d’onde: Le FJO déplore également et souligne que l’Etat belge se distingue au sein de l’Union Européenne, où « la plupart des pays se sont abstenus; Les Pays-Bas, la Suède et l’Allemagne ayant voté contre. Le FJO indique que l’UNESCO a pour tâche entre autres de protéger héritage culturel. Sur la rive occidentale du Jourdain se trouvent les racines du judaïsme et d’innombrables lieux saints juifs. Jusqu’à la guerre en 1967, la Jordanie au pouvoir à ce moment-là sur ce territoire n’avait pas donné  aux Juifs accès aux lieux saints juifs. A ce moment-là, d’innombrables lieux saints ont été ravagés. Ainsi p.ex.dans l’Est de Jérusalem des  tombes juives séculaires. Selon le FJO, l’attribution de l’adhésion à part entière de l’autorité palestinienne à l’UNESCO est uniquement une décision politiquement motivée à l’appui de sa demande d’être admise pour en tant que membre à part entière de l’ONU. »

L’UPJB n’a pas encore commenté la situation alors que le CCLJ ricanne, sous la plume d’Henri Wésoly » La suite est tout aussi prévisible : ce 11 novembre, au conseil de Sécurité, les Etats-Unis opposeront leur véto à la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU. Après cette victoire à la Pyrrhus, Israël verra la Palestine obtenir un écrasant succès à l’Assemblée Générale. Cela aura donc été, une fois encore, Israël et les Etats-Unis contre tous. Jusqu’au  jour, où Washington se lassera d’une politique de plus en plus contraire à ses intérêts. Ce sera alors Israël seul contre le reste du monde. Un match équilibré, semblent penser  les fins stratèges de l’actuel  gouvernement israélien… »

Auteur: ADI

Publicités

Dites non à ACTA


ACTA: s’informer et agir !

À l’occasion du Free Culture Forum à Barcelone, La Quadrature du Net publie trois films pour informer les citoyens et les inciter à se mobiliser contre ACTA, l’accord commercial anti-contrefaçon.

ACTA est un danger pour les libertés fondamentales des utilisateurs d’Internet, ainsi que pour la libre concurrence et la compétitivité des entreprises de l’Internet. Le Parlement européen décidera bientôt s’il donne son consentement à ACTA, ou s’il le rejette une fois pour toutes.

Tout citoyen peut aider à contrer ACTA en diffusant cette vidéo sur Internet, en incitant ses concitoyens à agir et en contactant ses élus.

Renseignez-vous sur ce dangereux accord sur http://lqdn.fr/acta.

Pour savoir comment agir contre ACTA maintenant, rendez vous sur notre wiki.

Sommes nous à deux doigts d’une guerre totale contre l’Iran ?


Rédigé par le Nov 3rd, 2011 and filed under Tribune Libre. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Vraisemblablement, oui !

Depuis quelques jours, les responsables politiques israéliens tentent par des moyens détournés de faire comprendre au peuple qu’une attaque est imminente.

Hier, un missile Yericho sans doute de dernière génération a été tiré depuis la base de Palmachim. Tout le monde sait que les missiles Yericho peuvent contenir des charges nucléaires, et à ce titre, c’est un avertissement direct aux Mollahs d’Iran.

D’ailleurs, une autre information a été bizarrement révélée hier par l’armée, chose extrêmement rare ; l’entraînement en Sardaigne de l’armée de l’air de simulations de “longs” vols (même distance qu’avec l’Iran), de frappes au sol et de combats aériens.

En outre, aujourd’hui, se déroule un exercice non prévu (ndlr : organisé à très petite échéance) d’attaques de missiles bactério-chimiques de grande envergure. Ces semaines-ci, il s’est sans doute passé quelque chose de très grave pour voir cette précipitation. Est-ce la révélation du complot d’attentats aux USA par des agents Iraniens, ou est-ce le fait que l’Iran serait à quelques semaines d’obtenir de quoi faire sa bombe ?

A l’évidence, si dans les jours qui viennent, on nous demande d’aller récupérer nos masques à gaz alors, on saura que c’est pour maintenant.

Alors pourquoi des ministres s’opposent-ils à une telle intervention ?

Tout d’abord il faut être clair, nos capacités militaires sont colossales ! En effet, si l’ordre est donné d’attaquer alors toutes les capacités de projections militaires de l’Iran seront détruites ainsi qu’au moins 60% de ces infrastructures militaires. L’Iran n’a aujourd’hui aucun moyen efficace de se protéger contre une attaque Israélienne. Israël dispose d’une avance technologique décisive face à son ennemi qui, lui, n’a quasiment plus d’aviation militaire ni de DCA efficace. Sa seule protection moderne provient de ses batteries anti aérienne assurant la défense des centrales, les Tor-M1. Heureusement pour nous, ces batteries ne sont pas d’un grand danger pour nos pilotes. Leur capacité leur permet, dans le meilleur des cas, de tirer sur une cible volante jusqu’à 20 Km, même si dans la réalité seules les cibles à 12 km peuvent-être atteintes. J’ajoute que la capacité du radar du Tor-M1 n’est efficace qu’à 25 km. Nos pilotes se sont longuement entraînés en Grèce, qui dispose de Tor-m1 et de S-300, mais chut, c’est un secret de polichinelle…

Pour être plus complet sur le Tor-m1, il suffit de savoir que nos avions peuvent déjà engager des cibles mouvantes à plusieurs centaines de kilometres en amont, et là, on parle d’avions de chasses, pas d’un engin obèse de 34 tonnes n’allant pas plus vite que 60 km/h. Et quand bien même nous ne réussissions pas à détruire ou à brouiller les radars, il faudrait moins de 22 secondes à un pilote pour sortir du rayon d’action du missile tiré.

Donc, clairement, quand l’ordre sera transmis, l’aviation détruira «sans problème » les centrales nucléaires, les défenses anti-aériennes, la marine (sans doute), l’aviation et d’autres éléments ne nécessitant pas d’être ici cités.

Mais la discorde entre les ministres n’est pas à ce sujet. Non ! Les discutions portent sur les très hautes capacités de répliques dont disposent les Iraniens. Il s’agirait de 100.000 missiles directement pointés sur nous, détenus en grande majorité par les Syriens, le Hesbolah et le Hamas.

De plus, l’Iran dispose d’un millier de missiles Shahab-3 et Sajjil-1/2, qui peuvent contenir plusieurs centaines de Kg d’explosifs ou de produits chimiques et bactériologiques. Même si notre défense anti-missile peut détruire 30% voir 40% de ces missiles, on ne sait pas combien de temps on va devoir se les prendre sur la tête. L’Iran pourrait très bien faire durer ses tirs pendant plusieurs mois, ce qui rendrait la vie impossible en Israël.
Si l’on peut plus ou moins prédire les réactions du Hamas et du Hesbollah, il en est tout autre pour celles de la Syrie qui serait tentée, afin de garder le pouvoir, d’entrer en guerre contre nous, et les réactions en chaînes seraient très dangereuses, surtout que ce n’est plus Moubarak qui tient l’Égypte….

Quoi qu’il en soit, Tsahal fera le travail offensif et D.ieu se chargera du défensif comme il le fait depuis plus de 5000 ans à notre égard. Nous allons avoir des heures extrêmement compliqués et décisives pour notre avenir en tant que peuple. Ne nous méprenons pas sur les intentions réelles de nos ennemis de vouloir nous anéantir, et ce, même si ça doit causer leur propre perte. Il faudra donc être fort et prier le Maitre du Monde de veiller sur nous, car nous en aurons besoin !

Ramatkal – JSSNews