Chants de la Révolution syrienne


anniebannie leur a consacré une page qui vous sera accessible en permanence et qui sera enrichie au fur et à mesure


شوفوا بلدي ( سوريا ) بلد الاحرار

Ibrahim Qashoush, le chanteur de Hama à qui ils ont arraché les cordes vocales

La mort plutôt que l’humiliation

Publicités

La psychanalyste Rafah Nached libérée par les autorités syriennes


LEMONDE.FR Avec AFP | 17.11.11 | 06h31   •  Mis à jour le 17.11.11 | 07h59
Rafah Nached, la psychanalyste syrienne de renom emprisonnée depuis le mois de septembre, a été libérée mercredi soir par les autorités syriennes, indique sa famille vivant en France. Elle « a été libérée mercredi soir et vient d’arriver chez elle » en Syrie, a indiqué sa famille. La fille et le gendre de Rafah Nached vivent en France. « Elle est en bonne santé, sa voix est bonne et nous poussons tous un grand soupir de soulagement, tout particulièrement dans le contexte politico-sécuritaire qui prévaut actuellement en Syrie », a-t-on ajouté de même source.
Le régime avait décidé mardi de relâcher 1 180 détenus, « impliqués dans les évènements en Syrie et qui n’ont pas de sang sur les mains », avait annoncé la télévision syrienne. Selon une source proche de l’entourage de sa famille, Rafah Nached faisait partie de ces libérations.

ÉTAT DE SANTÉ FRAGILE

Quatre jours après son interpellation, la psychanalyste, âgée de 66 ans, avait été accusée « d’activités susceptibles de déstabiliser l’Etat », et un juge avait refusé de la libérer sous caution, en dépit de son état de santé fragile. Rescapée d’un cancer et souffrant de troubles cardiaques et d’hypertension artérielle, Rafah Nached, était suivie médicalement à Beyrouth et à Paris avant son arrestation. Elle a été la première femme psychanalyste à exercer en Syrie.

Francophone et diplômée en psychologie clinique de l’université de Paris, Rafah Nached avait été arrêtée le 10 septembre à l’aéroport de Damas par des agents des services de renseignement de l’armée de l’air alors qu’elle comptait se rendre à Paris pour assister à l’accouchement de sa fille. Les appels pour demander sa libération s’étaient multipliés depuis en France, notamment de Carla Bruni-Sarkozy, l’épouse du chef de l’Etat français, et en Europe.

Sauvons l’Internet mondial


<http://www.avaaz.org/fr/save_the_internet_fr/?cl=1395469974&v=11172>
Le Congrès des États-Unis débat en ce moment d’une loi qui lui donnerait le pouvoir de censurer l’Internet mondial en instaurant une liste noire qui pourrait inclure YouTube, WikiLeaks et même Avaaz! Si nous soutenons maintenant des membres clés du Congrès opposés au texte, nous pouvons vaincre cette tentative de censure globale d’Internet. Cliquez ci-dessus sur le lien avaaz pour aider à lancer une pétition mondiale sans précédent en faveur d’un Internet libre et ouvert:


Le Congrès des États-Unis débat en ce moment d’une loi qui lui donnerait le pouvoir de censurer l’Internet mondial en instaurant une liste noire qui pourrait inclure YouTube, WikiLeaks et même Avaaz!

Si cette nouvelle loi entrait en vigueur, Les États-Unis pourraient obliger les fournisseurs d’accès à Internet à bloquer tout site suspecté de violer la législation sur le droit d’auteur ou sur les marques, ou de ne pas suffisamment contrôler l’activité de ses utilisateurs. Comme une très grande partie des serveurs et installations de l’Internet mondial est située aux États-Unis, leur liste noire s’attaquerait à l’Internet libre pour nous tous.

Le vote est attendu d’un jour à l’autre, mais nous pouvons contribuer à arrêter cette attaque. Des membres du Congrès font tout pour défendre la liberté d’expression et nous indiquent qu’un tollé mondial pourrait renforcer leur position. Faisons résonner nos voix des quatre coins du monde et lançons de toute urgence une pétition mondiale sans précédent appelant les décideurs aux États-Unis à rejeter le texte et à stopper la censure d’Internet. Cliquez ci-dessous pour signer la pétition, puis diffusez-la aussi largement que possible, notre  message sera remis en mains propres à des membres clés du Congrès des États-Unis avant le vote décisif.

http://www.avaaz.org/fr/save_the_internet_fr/?vl <http://www.avaaz.org/fr/save_the_internet_fr/?cl=1395469974&v=11172>

Depuis des années, le gouvernement américain condamne des pays comme la Chine et l’Iran qui répriment les utilisateurs d’Internet. Mais aujourd’hui, l’impact de cette nouvelle loi de censure aux États-Unis pourrait être bien pire, avec le blocage pur et simple de sites auxquels aucun utilisateur dans le monde n’aurait plus accès.

L’an dernier, une loi de censure d’Internet similaire avait été enterrée avant d’atteindre le Sénat des États-Unis, mais elle est de retour sous une forme différente. Des lois sur le droit d’auteur existent déjà et sont appliquées par les tribunaux. Mais cette nouvelle loi va beaucoup plus loin en permettant au gouvernement et aux grandes entreprises d’exercer un pouvoir énorme sur les fournisseurs de services et les moteurs de recherche, obligés de bloquer des sites internet sur la base de simples allégations de violation du droit, sans procès ni aucune déclaration de culpabilité!

Les défenseurs de la liberté d’expression aux États-Unis ont déjà sonné l’alarme, et plusieurs Sénateurs clés tentent de rallier suffisamment de soutien pour arrêter cette loi dangereuse. Nous n’avons pas de temps à perdre. Mobilisons-nous à leurs côtés pour faire en sorte que les législateurs américains préservent le droit à un Internet libre et ouvert comme moyen essentiel pour les peuples du monde d’échanger des idées, communiquer et oeuvrer ensemble à la construction du monde que nous voulons tous. Signez ci-dessous pour stopper la censure aux États-Unis et sauver Internet tel que nous le connaissons:

http://www.avaaz.org/fr/save_the_internet_fr/?vl <http://www.avaaz.org/fr/save_the_internet_fr/?cl=1395469974&v=11172>

Ces derniers mois, du Printemps arabe au mouvement mondial « Occupy », nous avons vu de nos propres yeux comment Internet peut galvaniser les gens, unifier et changer le monde. Aujourd’hui, si nous agissons ensemble, nous pouvons arrêter cette attaque contre la liberté d’Internet. Nous l’avons déjà fait: au Brésil et en Italie, les membres d’Avaaz ont remporté de grandes victoires dans la lutte pour l’Internet libre. Portons la lutte au niveau mondial et mobilisons-nous pour mettre en échec la plus grave menace de censure à laquelle Internet n’ait jamais fait face.

Avec espoir,

Luis, Dalia, Diego, Emma, Ricken, Aaron, Antonia, Benjamin et le reste de l’équipe d’Avaaz

Plus d’informations:

L’empire Hollywood attaque Internet (Owni)
http://owni.fr/2011/11/14/etats-unis-preparent-fin-internet-pipa-sopa-protect-ip-act/

Les géants du web US vent debout contre une loi sur le piratage (L’expansion)
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/les-geants-du-web-us-vent-debout-contre-une-loi-sur-le-piratage_270811.html

Ce mercredi, c’est la « Journée de la censure américaine » (NouvelObs)
http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20111116.OBS4632/ce-mercredi-c-est-la-journee-de-la-censure-americaine.html

Piratage : l’examen de la loi américaine débute sous un déluge de critiques (Numérama)
http://www.numerama.com/magazine/20593-piratage-l-examen-de-la-loi-americaine-debute-sous-un-deluge-de-critiques.html

Les États-Unis s’apprêtent à voter une nouvelle loi anti-piratage (Clubic)
http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/telechargement-illegal/actualite-458318-stop-online-privacy-act.html

Soutenez le mouvement Avaaz!
Nous sommes entièrement financés par les dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d’entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible.    <https://secure.avaaz.org/fr/donate_to_avaaz/?cl=1395469974&v=11172>


Avaaz est un réseau citoyen mondial de 10 millions de membres qui mène des campagnes  visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (« Avaaz » signifie « voix » dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaille dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici <http://www.avaaz.org/fr/highlights.php/?footer>  ou suivez-nous sur Facebook <http://www.facebook.com/Avaaz>  ou Twitter <http://twitter.com/Avaaz> .

L’opposition syrienne refuse tout dialogue avec Bachar al-Assad


L’opposition syrienne a déclaré mardi qu’ils ne négocieraient pas avec le président Bachar al- Assad et voulaient que l’ONU envoie des soldats de maintien de la paix dans le pays pour protéger les civils. »L’opposition n’organisera pas de négociations préliminaires ou préparatoires avec le régime de Damas », a déclaré Burhan Ghalyoun, président du Conseil national syrien (CNS), aux journalistes pendant une visite à Moscou.Il a ajouté que l’opposition avait demandé à la communauté internationale, y compris la Russie, de demander à Bachar al-Assad de démissionner.Par ailleurs, M. Ghalyoun a indiqué que le CNS cherchait toujours une résolution pacifique à la crise syrienne.M. Ghalyoun a fait savoir que le CNS demandait la présence de soldats de l’ONU dans leur pays pour protéger les civils, en précisant qu’il ne s’agissait pas d’une intervention militaire.

Plus tôt mardi, la délégation du CNS menée par M. Ghalyoun avait organisé des discussions avec le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, et son second, Mikhaïl Bogdanov.

source

Syrie : la Russie préconise un dialogue interne


La Russie appelle au dialogue entre les parties syriennes concernées pour résoudre la crise du pays, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministère a publié le communiqué après la rencontre du ministre des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, et du vice- ministre des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, avec une délégation de l’opposition syrienne, le Conseil national syrien ( CNS), en visite à Moscou.

Selon le communiqué, la Russie a été claire sur le fait que Moscou rejette les violences en Syrie et soutient les approches constructives à cette crise.

« La Russie a appelé toutes les parties concernées de Syrie (…) à commencer immédiatement à appliquer l’initiative de paix de la Ligue arabe pour résoudre la crise et à lancer un dialogue entre les autorités syriennes et l’opposition », a indiqué le ministère.

Le président du CNS, Burhan Ghalyoun, a déclaré aux journalistes après la réunion que la délégation avait convaincu Moscou de faire pression sur le président syrien Bachar al-Assad pour démissionner.

« Nous avons informé nos collègues russes (…) Nous estimons qu’il est nécessaire que la Russie et la communauté internationale envoient des signaux importants demandant la démission de Bachar al-Assad », a souligné M. Ghalyoun.

Il a ajouté que le CNS soutient l’initiative de paix arabe de la Ligue arabe.

Le 2 novembre, le gouvernement syrien a accepté le plan de paix proposé par la Ligue arabe pour mettre fin à la crise sans aucune réserve.

Le plan de paix prévoit l’arrêt des violences et le retrait des véhicules militaires des rues syriennes en plus de la libération des détenus et la tenue d’un dialogue entre les autorités syriennes et l’opposition au siège de la Ligue arabe.

source