A part ça tout va bien : le jambon c’est hram


Voir le site Islam School Welkoum

à part ça tout va bien sous le soleil de tamazgha!!!

Sweet home – A part ça tout va bien

Publicités

Le régime syrien expulse le père Paolo Dall’Oglio, fondateur de la communauté « Al Khalil »


anniebannie : ce père est quelqu’un d’exceptionnel qui a toujours eu son franc parler; son expulsion est un nouveau tournant dans la dérive du régime

26 novembre 2011

Le site internet youkal.net rapporte, samedi 26 novembre, que le régime syrien vient d’ordonner au père Paolo Dall’Oglio, membre de la communauté jésuite de Syrie et responsable du monastère Mar Moussa Al Habachi, près de Nabak, de quitter au plus vite le pays. Le ministère syrien de l’Intérieur a adressé une injonction en ce sens à l’évêque dont le religieux dépend.

Paolo Dall’Oglio

Il commente cette information en indiquant que le père Paolo, qui avait entrepris en 1984 de restaurer seul, avec ses mains, ce monastère du VIème siècle longtemps abandonné,  qui en a fait un lieu internationalement reconnu de dialogue et de rencontre entre le christianisme et l’islam et qui y a créé la communauté « Al Khalil », a été sanctionné « pour son soutien à la révolution en Syrie ». Les choses sont sans doute un peu moins simples. Avec sa sensibilité particulière, le religieux voulait surtout, comme l’écrivait le 2 octobre le journal La Croix, continuer de « croire à la possibilité d’une réconciliation nationale et invitait toutes les parties à faire le choix de la non-violence ».

Deïr Mar Moussa Al Habachi

Le site écrit enfin : « Le régime syrien s’efforce depuis longtemps de faire croire que la minorité chrétienne du pays le soutient. Il a récemment envoyé au Liban une religieuse qui lui est inféodée pour y tenir, au Centre Catholique d’Information, en concertation avec le ministère syrien de l’Information, une conférence de presse pour attaquer la révolution syrienne. On a alors découvert que cette religieuse était bien connue du régime et qu’elle agissait en coordination avec lui ». Il ajoute que l’ancien ministre libanais Wi’am Wahhab, dont l’allégeance absolue au régime syrien a largement contribué à la carrière et à la fortune, vient d’ailleurs de « démasquer la religieuse en indiquant qu’elle fait partie de ses connaissances, qu’elle s’appelle dans le civil Fadia, et qu’elle est d’origine libanaise ».

Cette expulsion d’une personnalité très respectée en Syrie au sein de l’ensemble des communautés confirme que le régime syrien ne protège pas les minorités, mais uniquement les membres de ces communautés qui acceptent de lui apporter leur soutien, en faisant leur son discours, en relayant sa propagande, en justifiant ses agissements criminels et en lui apportant leur caution morale.

Source