Un poète syrien : Chawqî Baghdâdî


Chawqî Baghdâdî


Les amants s’envolent vers le levant
poèmes traduits de l’arabe (Syrie) par Claude Krul

alidades 2001, collection ’Création’,
12,5 x 21 cm, 48 pages, cahier, 5,30 €.
ISBN 978-2-906266-37-7

Peu connu hors du monde arabe, Chawqî Baghdâdî en est pourtant l’un des poètes les plus populaires. Ce recueil – qui offrait à sa parution certains inédits – se veut un parcours dans une œuvre où l’engagement personnel sait s’allier, en les revisitant, aux traditions lyriques du Moyen Orient.

O nuit de Damas
nuit des voix confuses clamant
nuit du parfum enfoui embaumant
nuit des morts se levant
de dessous les pierres

Qu’advient-il donc à l’appel de l’aube ?
Où la terre cache-t-elle ses merveilles
Quand surgit le jour ?

Chawqî Baghdâdî, né en 1928, vit à Damas. Très présent dans la vie culturelle syrienne, il a publié 7 volumes de ses poèmes, 3 recueils de nouvelles, un roman, ainsi que des contes poétiques pour enfants. Ses poèmes ont été rassemblés en 2006 dans une édition complète. Tout au long de sa carrière il a entretenu une activité de « billettiste » pour différents journaux du monde arabe.

« Ce recueil de l’un des plus grands poètes moyen orientaux plaira aussi bien aux amateurs de poésie qu’aux traducteurs littéraires. Les choix subtils, vivants, délicieux de Claude Krul sont tout simplement remarquables. Elle n’a pas seulement saisi l’essence de la sensibilité de Baghdâdî, elle l’a restituée dans un français dynamique, fluide et bien mesuré tout en sachant préserver les rythmes du texte arabe original. » Hédi Abel-Jouad, World Literature Today, printemps 2001.