Anti et pro-Assad : “Sans la liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur.”


Publié le 6 juin 2012 by

De tous les arguments (sic) des partisans des Assad pour défendre son régime, il y en a un qui surpasse les autres en absurdité et stupidité : Bachar Al-Assad a un soutien parmi la population syrienne. Fichtre! 

Ecrire un billet sur ce sujet est déjà une insulte à l’intelligence. En effet, clarifier la supercherie de la résistance des Assad face à Israël fut un travail nécessaire pour démontrer que les discours de résistance ne sont bien que des discours. Expliquer la nature du régime syrien fut éclairant pour ceux qui ne connaissaient pas ce clan qui gouverne la Syrie depuis plus de quatre décennies. Publier des extraits de “La Coquille”, où transparaît la barbarie du régime syrien est d’autant plus indispensable que la torture syrienne dépasse l’entendement de nous autres qui appartenons à l’espèce humaine…

Mais nous voilà contraints, devant la récurrence de cet argument (Al-Assad a des soutiens) dans la bouche des défenseurs du régime criminel des Assad, à rappeler quelques évidences.

Lire la suite ici

La deuxième intifada palestinienne Ramzy Baroud


Disponible à la FNAC

  • Essai (broché). Paru en 05/2012
  • Expédié sous 4 à 8 jours
«[…] Ce livre se veut un moyen de construire une position palestinienne indépendante, sans aucune allégeance vis-à-vis d’aucun parti politique ou individu, ni aucune organisation officielle. En cela, il se veut simplement une tentative de se référer aux mêmes principes que ceux des innombrables…

  •  19 €   20 €

Livraison gratuite ( voir conditions )

En vente aussi sur fnacpro.com

Le Mot de l’éditeur : La deuxième intifada palestinienne

«[…] Ce livre se veut un moyen de construire une position palestinienne indépendante, sans aucune allégeance vis-à-vis d’aucun parti politique ou individu, ni aucune organisation officielle. En cela, il se veut simplement une tentative de se référer aux mêmes principes que ceux des innombrables réfugiés vivant dans des camps confinés et surpeuplés où avec fierté la liberté est chérie plus que la vie.»
Ramzy Baroud– Courts extraits – […] J’étais un lycéen adolescent lorsque la Première Intifada palestinienne a éclaté en décembre 1987. Pendant que les médias dans le monde se disputaient sur une interprétion, correcte ou non, des causes réelles de la violence dans l’ensemble des Territoires occupés, les habitants de mon camp de réfugiés de Gaza, constamment frappés de toutes les afflictions, étaient accaparés par des problèmes autrement plus immédiats : que mangeraient-ils aujourd’hui, trouveront-ils de l’eau potable, quand auraient-ils enfin droit à la liberté tant attendue ? […][…] J’étais étudiant aux ÉtatsUnis lorsque la Deuxième Intifada palestinienne éclata en septembre 2000. Les médias se sont à nouveau fait concurrence pour interpréter, bien ou mal, les causes de la violence. Les Palestiniens furent dûment critiqués et condamnés. Partout et par chaque média était craché un discours haineux et venimeux, ramenant les Palestiniens au rôle qui leur était attribué par le récit officiel israélien – ils étaient des délinquants, violents par nature, politiquement de connivence et manipulateurs, et avant tout des terroristes. C’était une tâche difficile que de contrer ces interprétations malhonnêtes mais universellement reprises. Aux yeux de la majorité des Américains, si ce n’était aux yeux du monde, les Palestiniens avaient été criminalisés par des décennies d’une propagande implacable élaborée de façon si minutieuse que sa remise en question semblait un effort tout à fait futile. […]Ramzy Baroud est né à Gaza en 1972. Journaliste et écrivain américano-palestinien connu au niveau international, il est également rédacteur en chef du site Internet The Palestine Chronicle, une source irremplaçable d’informations et d’analyses sur le conflit israélo-palestinien. Ses articles sont publiés par les journaux du monde entier, tels le Christian Science Monitor, l’International Herald Tribune, le Washington Post (USA), Al Quds (Palestine), le Jerusalem Post (Israël), le Guardian (Grande-Bretagne), Le Monde (France).
Il est l’auteur de plusieurs livres. Le présent titre est son premier ouvrage traduit et adapté en langue française.source