RECOLTE URGENTE DE MEDICAMENTS POUR LA SYRIE


    • dimanche 15 juillet 2012
    • 12:00
  • Rue Jules Debecker, 50 à 1081 Koekelberg
  • http://youtu.be/9ZEoUdgVLGQCet enfant agonise et meurt devant les derniers médecins de Homs!!
    Il est de notre devoir de réagir et de faire ce qui est en notre pouvoir pour aider ces hommes, ces femmes et ces enfants qui subissent des atrocités chaque jour depuis trop longtemps!Cet appel à récolter des médicaments est très sérieux! Beaucoup d’entre vous avez déjà donné et fait des dons! Qu’Allah vous récompense! Mais on ne doit pas s’arrêter là! Continuons d’interpeller nos médecins pour qu’ils nous fassent des ordonnances et nos pharmaciens pour qu’ils fassent un geste! Parlez en autour de vous pour toucher un maximum de personne!

    Lorsque je vois cet enfant, je vois mon petit frère… Ne laissons pas l’indifférence étouffer nos cœurs…

    /!\ Appel URGENT à toutes les âmes sensibles ou pas d’ailleurs /!\

    « Je viens d’avoir un appel téléphonique et j’apprends que au moins deux personnes partent en Syrie pour y amener des médicaments, chaque fois qu’on réussit à rassembler au moins 150 kg! Alors trêve d’attentes inutiles et lançons nous svp à la collecte folle de médicaments!

    Le gars me disait que jusque là, ils n’ont jamais pu compter sur aucune organisation officielle ou connue! Qu’ils ont du se débrouiller qu’entre eux et qu’ils comptent sur notre aide. » Farida Aarrass ~

    Alors svp, n’attendons plus! Agissons!
    Apportez tout ce que vous avez à cette adresse : Rue Jules Debecker, 50 à 1081 Bruxelles! Il y va de la survie de tas d’innocents!

    Qu’Allah vous récompense!

    Comme convenu je vous envois la liste des besoins et des premiers soins.
    Pour enfants et adultes:

    – Antibiotiques
    – Antidouleurs
    – Antiinflammatoires
    – Baxter
    – Poches pour le sang
    – Désinfectants
    – Fils ou kits de sutures
    – Minerves
    – Bandages compresses
    – Seringues et aiguilles
    – Attelles et plâtres
    – Anesthésiants
    – Morphine
    – Cathéter
    – Matériel de réanimation
    – Antipyrétiques
    – Set de grands brulés
    – Gands

    Chokran et mille merci d’avance de la part des blessés syriens!!

    Contact : Farida 0486703215 surtout par sms svp!

    Pour tout versement, voici les informations :

    Titulaire du compte : Association « Les Amis de la Syrie »

    Banque : AXA Bank Europe

    N°compte : 751-2059530-66

    IBAN : BE07 7512 0595 3066

    BIC (ou SWIFT) : AXABBE22

    L’argent sert essentiellement à se procurer en Turquie, les médicaments qu’on n’arrive pas à avoir ici!

    Merci de votre confiance car sans ça on n’arriverait à rien!

Venez (re)découvrir les chants de notre chorale Zamâan AWSA



… notre chorale Zamâan AWSA
 qui vous emmènera dans un voyage à travers le monde arabe du Levant au Maghreb

lors du festival « ô les Chœurs! » organisé par PolyFolies asbl et Woluwe-Saint-Lambert

ce samedi 30 juin à 16h05 sur la scène 1 Meudon, Parc Georges Henri.

Au plaisir de vous y (re)voir!

Plus d’infos sur le programme du festival et sur les autres chorales présentes:
www.polyfolies.be

Syrie – Violents combats autour de positions de la garde républicaine près de Damas


Des combats entre armée syrienne et rebelles ont fait 10 morts mardi à 8 km du centre de Damas, autour de positions de la garde républicaine, corps d’élite chargé de la sécurité de la capitale et de ses banlieues, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Au total, le bilan des violences mardi à travers le pays s’élève à au moins 58 morts, dont 30 civils et 24 membres des forces gouvernementales, selon cette organisation qui n’était pas en mesure de préciser si les victimes des combats près de Damas étaient des soldats, des civils ou des rebelles.

Ces combats ont débuté à l’aube et se sont poursuivis jusque dans l’après-midi autour des positions de la garde républicaine à Qoudsaya et al-Hama, à 8 km de la place des Ommeyyades, coeur de Damas, a déclaré à l’AFP le président de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

L’agence officielle Sana a annoncé pour sa part que des « dizaines de terroristes » avaient été tués dans les combats à al-Hama et que « d’autres terroristes » de diverses nationalités arabes avaient été arrêtés. « Les groupes terroristes armés ont attaqué les citoyens et les forces de l’ordre et ont coupé l’ancienne route reliant Damas à Beyrouth. Ils ont érigé des barrages (…) pour faire passer les armes (…) vers al-Hama », a indiqué Sana, annonçant la saisie de « roquettes RPG, mitrailleuses et obus de mortier ».

Damas est la ville la mieux protégée de Syrie et les postes de sécurité, les bâtiments gouvernementaux et la zone du palais présidentiel font l’objet de mesures strictes.

Les combats s’étaient intensifiés ces dernières semaines dans et près de la capitale, mais « c’est la première fois que le régime a recours à l’artillerie lourde dans des combats aussi proches de la capitale », a déclaré M. Abdel Rahmane, estimant qu’il s’agissait des « plus violents dans cette zone ». « Ces banlieues abritent des casernes de troupes très importantes pour le régime comme la garde républicaine. C’est là aussi qu’habitent des familles d’officiers », a-t-il précisé.

Toujours dans la capitale, l’armée a mené une attaque contre le quartier de Barzé à Damas, où un civil a été tué par un tireur embusqué. Dans la province rebelle d’Idleb (nord-ouest), six civils, dont une fillette, et deux rebelles ont été tués dans des bombardements à Saraqeb, Khan al-Soubol et Maaret al-Noomane, tandis qu’une personne a trouvé la mort dans la province d’Alep, selon l’OSDH. Plus au sud, deux rebelles ont péri dans des combats dans la province de Hama (centre), et à Homs (centre), pilonnée sans interruption depuis 20 jours, un civil a été tué dans le quartier de Khaldiyé. Dans la même région, l’armée bombardait Rastane, un important bastion rebelle, au canon et à la roquette, selon des militants sur place.

Dans l’est, cinq civils, dont une enfant, ont péri dans des bombardements à Deir ez-Zor. Dans la province de Deraa (sud), trois civils ont péri dans des bombardements et des accrochages à Kafar Chams et trois autres dans une opération militaire à Osmane, selon l’OSDH. Le bilan des violences en Syrie s’alourdit sans cesse à mesure que s’intensifient les bombardements et les combats, avec des totaux quotidiens proches ou supérieurs à la centaine de morts depuis plus d’une semaine. Lundi, les violences avaient fait 95 morts, en majorité des civils, selon l’OSDH.

(26 juin 2012 – Avec les agences de presse) source :
http://www.Assawra.Info/spip.php?article326