Arts et Culture Berbères à Saint-Josse


L’asbl Tazdayt a l’honneur de vous ouvrir les portes de la culture berbère et plus particulièrement celle de Figuig  qui constitue notre fierté incommensurable. En effet considérée comme l’oasis la plus proche de l’Europe, elle est au pied du désert dotée d’une histoire indéniable et d’une culture richissime. Notre objectif est de vous faire partager cette culture et surtout nos valeurs. L’exposition, voir fiche annexe, abordera principalement la vie quotidienne des Figuiguiens à travers des objets artisanaux, des photos commentées si nécessaire. Nous vous souhaitons la bienvenue à cette exposition afin de vous dévoiler notre patrimoine culturel, artisanal, gastronomique…etc Bref notre origine.

Commune de Saint-Josse | Gemeente Sint-Joost
Exposition
26.11 >
13.12.2012
Bibliothèque Communale
Rue de la Limite 2 – 1210 bruxelles
lu : 16h>18h, ma : 12h>17h, me : 14h>19h, je : 11h>17h, sa : 9h>13h
T 02 219 38 26
http://www.saint-josse.be

à l’initiative du Collège des Bourgmestre et Echevins de la commune de Saint-Josse. Activité organisée par L’ asbl TAZDAYT, à l’initiative de CTL la Barricade Asbl, en partenariat avec la
bibliothèque de Saint Josse, sous l’impulsion de Mme Béatrice Meulemans échevine de l’Intégration sociale dans le cadre des projets ponctuels de Cohésion Sociale St Josse.
01.12.2012 14h›17h
– Lecture et chant : Mekki Atmane (poète et chanteur)
– Littérature : LALI Mustapha (prof. chercheur ; premier vice président du conseil municipal de Figuig)
– Animation : HARRADJI Mustapha (Artiste peintre, portraitiste à Montmartre) (Thé et biscuits traditionnels)
E.R. / V.U : Jean Demannez, av. de l´Astronomie 12-13 Sterrenkundelaan Bruxelles 1210 Brussel
Arts et
Culture Berbères
Tazdayt Asbl
G 0484 50 62 22
CTL la Barricade
T 02 219 69 96

Le régime syrien veut faire des chrétiens des moutons apeurés


Le site All4Syria, qui diffuse une lettre quotidienne d’information à plus de 50 000 lecteurs arabophones à travers le monde et qui compte chaque jour plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, a publié, le 6 novembre, une contribution très éclairante du journaliste Maher Charafeddin. Originaire de Soueïda et membre de la communauté druze, il bénéficie d’une connaissance intime du comportement du régime de son pays avec les minorités confessionnelles. Dans cet article intitulé « L’image des chrétiens dans les médias du régime« , dont on trouvera ci-dessous la traduction, il montre comment le régime syrien instrumentalise ses « alliés » chrétiens. Surtout, il souligne de manière concrète le mépris que le pouvoir en place éprouve en réalité pour ceux qui ne sont pour lui que des « supplétifs ».

Maher Charafeddin

=====

Mon attention a été retenue, il y a quelque temps, par un article du dénommé Nidal Nouaysseh, qui fait profession d’écrire. Intitulé « Riyad le menteur« , cet article tournait en dérision, en recourant aux thèmes du patriotisme, de l’honneur et de la dignité, le Premier ministre défecteur Riyad Hijab. Inutile de préciser que le papier en question n’était qu’un ramassis d’insultes et de mensonges. Mais, ce qui a retenu mon attention, c’est la phrase suivante : « Pourquoi ne rentrent-ils pas dans leur pays, ces Karzaï que sont Riyad Hijab, Riyad Al Agha, Micheline Kilo, Georgette Sabra, Burhan Ghalioun »…

Lire la suite ici

Dizaines d’oliviers palestiniens coupés par des partisans de la colonisation


dépêche AFP…

NAPLOUSE (Territoires palestiniens), 7 nov 2012 (AFP)

Plusieurs dizaines d’oliviers appartenant à des Palestiniens ont été arrachés dans
le nord de la Cisjordanie par des partisans présumés de la colonisation israélienne, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Par ailleurs, des heurts ont opposé des habitants palestiniens à des soldats israéliens venus démolir des maisons construites sans permis israélien dans le village de Haris, au sud-ouest de Naplouse, selon les autorités locales, l’armée israélienne et un photographe de l’AFP.

« Des agriculteurs ont trouvé 100 oliviers abattus à la tronçonneuse à Al-Sawiya, au sud de Naplouse », a déclaré à l’AFP Ghassan Daghlas, chef de l’administration palestinienne des affaires de la colonisation dans le nord de la Cisjordanie, ajoutant que des « slogans racistes » avaient été découverts dans le champ.

Une porte-parole militaire israélienne a confirmé l’information à l’AFP, faisant état de 50 arbres endommagés et précisant que les propriétaires avaient été invités à déposer plainte auprès de l’administration militaire israélienne. Une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri, a indiqué à l’AFP que des graffiti libellés « prix à payer » avaient été retrouvés sur les lieux.

Des ultras de la colonisation israélienne mènent depuis des années une politique dite du « prix à payer », consistant à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens des décisions gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts.

La cueillette des olives, qui a débuté en octobre, est souvent marquée par un accroissement des tensions entre les quelque 340.000 colons israéliens de Cisjordanie et les agriculteurs palestiniens.

L’industrie de l’huile d’olive représente 14% du revenu agricole pour les territoires palestiniens occupés, subvenant aux besoins d’environ 80.000 familles, selon la même source. Un rapport gouvernemental palestinien publié en 2011 évaluait le coût pour l’économie palestinienne de la destruction d’arbres par les autorités israéliennes ou par les colons à 138 millions de dollars (103 millions d’euros) par an.