Marie Peltier


Pourquoi paradoxalement la terrible « crise » actuelle me donne de l’espoir pour les Syriens? Car ceux-ci ont enfin la parole. Toutes les personnes qui recueillent les réfugiés après leur traversée de la Méditerranée en témoignent: les réfugiés syriens dans leur immense majorité disent fuir les bombardements du régime. Le signe le plus révélateur que le vent peut tourner? Observer comment toute la nébuleuse pro-Assad et conspi est en train de s’agiter pour tenter de semer la confusion sur les réfugiés. En parlant d’infiltration de jihadistes parmi eux; en faisant passer le père du petit Aylan – qui a subi la répression du régime – pour un passeur; en faisant croire que le père syrien à qui la journaliste hongroise a fait un croche-pieds – lui aussi a été emprisonné et torturé par Assad – est un « ancien jihadiste ». (Voire même désormais en parlant de « mises en scène », allons-y carrément). La propagande et la terreur marchent sur la loi du silence et sur la déshumanisation. Je pense qu’il y a quelque chose de cette loi-là qui est en train de tomber.