Solidarité avec l’équipage du Dignité Al-Karama


Publié: Thursday 21 July 2011 01:22 par mediActivista | Share

BRUXELLES (20 juillet 2011)- Les militants de la mission « Bienvenue en Palestine » se sont rassemblés sur les marches de la Bourse, en solidarité avec l’équipage du Dignité Al-Karama, seul bateau résistant de la flottille freedom to Gaza II, victime d’un acte de piraterie orchestré par tzahal, légitimé par la communauté internationale.

1-medium
1

2-medium
2

3-medium
3

4-medium
4

5-medium
5

Voici plusieurs années que les marches de la Bourse de Bruxelles accueillent les rassemblements hebdomadaires, du vendredi, des citoyens qui veulent dénoncer le régime d’apartheid en vigueur en Israël à l’encontre de la population palestinienne, fait avéré et dénoncé également par Nelson Mandela…

Ce mercredi, comme à chaque fois que l’actualité le requiert, ils sont venus soutenir le courage des militants kidnappés dans les eaux internationales par une armée paranoïaque et dangereuse, avec d’autant plus de force et de volonté, puisque la plupart d’entre eux viennent de découvrir l’accueil démocratique de l’Etat hébreux, en passant directement par la case prison!

(NathD)

Liens:

Link_go Dignité Al-Karama pris par assault par des pirates de la marine israélienne

Le Dignité – Al Karama est un bateau français qui avait annoncé son intention de se rapprocher de la bande de Gaza (Palestine) et ainsi rompre avec le blocus maritime imposé ilégalement par Israël. Les pirates de la Marine Israélienne ont arraisonné le Dignité – Al Karama le matin du 19 juillet après avoir menacé l’équipage du bateau.

Laissez-les partir !


Objet : TRES URGENT : [ABP] La Grèce interdit le départ des bateaux : rassemblement devant l’ambassade de Grèce – 10 rue des Petits Carmes – samedi 2 juillet à 12h

Information de dernière minute : « le gouvernement grec vient d’interdire le départ de la flottille –  les bateaux sont encerclés par les services de police

Mobilisation générale demain SAMEDI 2 JUILLET à 12h devant l’ambassade grecque à Bruxelles »
À diffuser largement
Laissez-les partir !
Communiqué – La Grèce et l’UE complices du blocus de Gaza

Le gouvernement grec vient d’annoncer qu’ « aucun bateau ne partira d’un port grec vers Gaza ».
Belgium to Gaza dénonce cette décision et appelle à une mobilisation de toutes celles et ceux qui soutiennent la flottille.
La Grèce a donc cédé aux pressions israéliennes. Benjamin Netanyahou a remercié hier le premier ministre grec Georges Papandréou ainsi que « tous les responsables politiques du monde d’avoir récemment pris position en paroles et en actes contre cette flottille qui était une provocation ». Israël sous-traite sa politique à la Grèce. Elle n’a pas pris cette décision seule, l’Union européenne est aussi responsable et tout aussi complice. Le blocus de la bande de Gaza s’étend maintenant jusqu’à ses portes.
Il est inconcevable que l’Union européenne cautionne de façon aussi ouverte la politique illégale d’Israël dans la bande de Gaza. Il est inconcevable qu’elle puisse nier de façon aussi insultante une mobilisation populaire d’une ampleur inédite dans des dizaines de pays en faveur du droit et de la justice. La liberté de circulation et de navigation est bafouée et encore une fois la voix citoyenne est bâillonnée.
La décision grecque est une décision injuste et scandaleuse. Le danger vient de l’occupation pas de ceux qui défendent le droit international.


Agissons maintenant : La flottille de la Liberté Stay Human – doit voguer vers Gaza !
Nous appelons à une large mobilisation et à multiplier les initiatives ce week-end pour soutenir le départ de la Flottille:
–  Rassemblement devant l’Ambassade de Grèce demain samedi 2 juillet de 12h à 14h
10, rue des Petits Carmes – 1000 Bruxelles

–  Un modèle de lettre à l’ambassade de Grèce est proposé ci-dessous

Laissez partir les bateaux / Let the people go !


Contact presse  ‘Belgium to Gaza’:
·         Bert De Belder, 0495/85.57.01 (Nederlands)
·         Ludo De Brabander, 0473/51.64.62 (Nederlands)
.    Fatima El Mourabiti, 0474/74.20.94 (Français)



M. l’Ambassadeur Alexis Hadjimihalis
Rue des Petits Carmes 10
1000 Bruxelles
tel. 02/545.55.00
fax 02/545.55.85
e-mail: ambagre@skynet.be, mea.bruxelles@rp-grece.be, madee@skynet.be,grdel.nato@euronet.be, greekpressoffice@gpo.be »

(exemple de lettre)
À son excellence l’ambassadeur de Grèce M. Alexis Hadjimihalis,

Votre excellence, je m’adresse à vous en votre qualité de représentant de la Grèce en Belgique.

Je fais partie de ceux qui soutiennent la participation belge à la flottille de la Liberté II,  Belgium to Gaza.
Nous apprenons que les autorités grecques, sous la pression des autorités israéliennes, entravent le départ de ces bateaux chargés d’aide humanitaire et de pacifistes du monde entier, mobilisés pour briser le blocus illégal et inhumain qu’Israël impose aux Palestiniens au mépris du droit international.

Je vous prie d’intervenir instamment pour faire savoir aux autorités grecques que des centaines de milliers de citoyens de par le monde les observent avec attention. Nous vous demandons solennellement de transmettre notre message à votre gouvernement : laissez-les partir !

Veuillez agréer, votre Excellence, l’expression de ma très haute considération.

Israël simule une attaque contre la Flottille de la Liberté


30 juin 2011 – Saed Bannoura – Imemc et Agences

Navire israélien

Des sources israéliennes rapportent que l’armée, des dirigeants politiques et de la sécurité israélienne ont suivi mardi un exercice de simulation d’interception de la Flottille de la Liberté 2 qui se rendra à Gaza pour remettre des fournitures médicales et humanitaires.

L’exercice a commencé dans une salle d’opérations spécialement conçue à cet effet, tandis que des personnels de plusieurs ministères, du cabinet du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, et du ministre de la Défense Ehud Barak étaient présents et supervisaient la simulation.

Israël a également préparé des vidéos et documents justifiant une attaque de la flottille, qui seront prêts pour être publiés sur les réseaux internet, les agences de presse et par messages SMS.

Yuli Edelstein, ministre israélien de « l’Information et de la Diaspora » supervisait la simulation à côté de responsables de la sécurité et de l’armée, dont des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères d’Israël.

Israël fera diligence pour publier ces informations sur les réseaux Internet, en particulier sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, afin de contrer les réseaux pro-Palestine décrits par Tel Aviv comme « des ennemis d’Israël ».

Ces préparatifs interviennent après qu’Israël ait intensifié ses menaces d’interception de la Flottille de la Liberté, et même d’utilisation de la force pour empêcher les navires d’arriver jusqu’à Gaza.

Plusieurs dirigeants israéliens se sont déjà lancés à prétendre que des militants (les activistes) des droits humains projetant d’attaquer les soldats israéliens devaient monter à bord des navires.

L’armée israélienne affirme également que des militants envisagent de pulvériser du soufre sur les soldats, mais des fonctionnaires du gouvernement ont démenti l’information, et l’armée a refusé de fournir les preuves de ce qu’elle avance.

Selon un article du quotidien Ha’aretz, des sources militaires ont déclaré que plusieurs militants auraient déclaré lors de réunions de coordination avec les organisateurs de la Flottille qu’« ils avaient l’intention de recourir à la violence et qu’ils feraient couler le sang des soldats israéliens s’ils attaquaient leurs navires ».

L’article ajoute que des militants de la Fondation d’entre-aides humanitaires turque (IHH), en plus de militants musulmans et arabes, participeront à la flottille et qu’ils sont prêts à user de violence contre les soldats.

Lundi, le Conseil ministériel israélien a autorisé l’usage de la force si nécessaire pour faire respecter le blocus maritime sur Gaza et demandé d’agir pour empêcher tout navire d’arriver sur la côte assiégée.

Le ministère de la Défense israélien a récemment proposé de former un tribunal qui déciderait de la saisie de tout matériel nautique et de tout navire tentant de briser le siège de Gaza.

Jeudi dernier, la secrétaire d’État US, Hillary Clinton, a déclaré que les navires de la solidarité en partance pour Gaza venaient comme un défi au blocus israélien sur la région côtière, et étaient considérés comme une action « inutile et susceptible de susciter une réaction d’Israël ».

Le 31 mai 2010, Israël a attaqué le navire turc, Mavi Marmara, qui faisait partie de la Flottille de la Liberté, tuant neuf militants turcs dont un militant turc de citoyenneté états-unienne.

Une enquête diligentée par le gouvernement turc sur l’attaque israélienne de l’an dernier a rendu ses conclusions il y deux semaines, montrant que les neuf hommes avaient été tués de 30 balles tirées à bout portant, cinq hommes d’entre eux ayant été tués par des balles tirées dans la tête.

Le citoyen états-unien de 19 ans, Furqan Dogan, a été tué de cinq balles tirées à une distance de 45 centimètres du corps, dans le visage, derrière la tête, dans une jambe et dans le dos.

Les organisateurs de la Flottille de la Liberté ont publié un communiqué de presse affirmant la nature non violente de leur traversée vers Gaza, et que leur seul objectif est de briser le siège illégal israélien et de délivrer des fournitures médicales et humanitaires dont le besoin est urgent.

http://www.imemc.org/article/61580
traduction : JPP

Belgique : soutien à la flottille


Bonsoir à tous,
parmi les dernières nouvelles citons : un bateau de la flottille 2 qui a été saboté, des participants qui ont été agressés et la NVA qui condamne le flottille pour Gaza
Et puis….le flottille bloquée en Grèce;

Il est vraiment très urgent que nous agissions tous par ECRIT et puis surtout que via la page d’event chacun invite un maximum de contacts ET/OU mette les informations sur sa page, les envoie par mail, etc.

Il s’agit d’une « bataille électronique » à la portée de tous…

Voici :

► MAINTENANT ET PAR ECRIT

« La Grèce bloque la Flotille qui veut se rendre à Gaza
Ecrivez a l’ambassade de la Grèce à Bruxelles,
Ambassadeur :
M. Georges Papadopoulos
Rue des Petits Carmes 10
…1000 Bruxelles
tel. 02/545.55.00
fax 02/545.55.85
e-mail: ambagre@skynet.be, mea.bruxelles@rp-grece.be, madee@skynet.be,grdel.nato@euronet.be, greekpressoffice@gpo.be »

► Lettre en soutien à la délégation belge et à la flottille international au Ministère des Affaires Etrangères

Beaucoup plus de détails sur la Page FB

PAGE FB : http://www.facebook.com/notes/fti-moumou/innondez-le-ministère-des-affaires-etrangères-de-cette-lettre-en-soutien-à-la-dé/10150682868490394

Lettre en version NL : https://www.facebook.com/notes/vrede-vzw/brief-aan-minister-vanackere-steun-aan-freedom-flotilla-ii-gaza/10150351621513154

Mille mercis ♥

APPEL A MOBILISATION : FAITES SUIVRE DANS VOS RÉSEAUX


– Le gouvernement grec est en train de céder aux pressions israéliennes qui s’exercent sur lui.

– Un appel à mobilisation est lancé dans toute la France ce week-end : LAISSEZ-LES PARTIR !!!

– Quels que soient les obstacles, nous embarquerons vers Gaza ! Alors INDIGNEZ-VOUS !

– Participez aux rassemblements de vendredi et du week-end

Téléphonez à l’ambassade de Grèce en France, envoyez des mails, en votre nom et/ou au nom d’une organisation


Coordonnées dans l’article http://www.protection-palestine.org/spip.php?article10805
Inondez tous les services de vos coups de fil, de vos fax et de vos mails !

P.S. Thomas Sommer-Houdeville, porte-parole de la Flottille française, appelle à la mobilisation générale : http://www.protection-palestine.org/spip.php?article10804

Lettre ouverte à l’ambassadrice d’Israël


jeudi 23 juin 2011, 14:49

Josy Dubié Sénateur honoraire

Madame,

Dans un courrier envoyé au journal Le Soir de ce mardi vous m’accusez de mensonges et de « manipulation de l’opinion publique » à propos de la situation des populations civiles de la bande de Gaza qui, selon vous, contrairement à ce que j’affirme, ne manquerait de rien. Un véritable « Club Med » baigné par la Méditerranée en quelque sorte.

Vous conviendrez que pour départager le fait de savoir qui de vous ou de moi ment, il y a lieu de recourir à un acteur impartial et neutre. Il existe, vous le citez d’ailleurs. C’est le CICR, le Comité International de la Croix-Rouge de Genève, qui, depuis les premières Conventions humanitaires de 1864, puis celles de 1949 est chargé de surveiller leur application. Or, il y moins d’un mois, exactement le 28 mai 2011, Mme De Rietmaten, membre du CICR, en poste à Gaza décrivait ainsi la situation dans la bande Gaza « … un million et demi de Gazaouis ne peuvent pas mener une existence normale et digne (…) Gaza est plus tributaire que jamais de l’aide extérieure.(…) Les limites strictes sur les importations et l’interdiction quasi absolue sur les exportations imposées par Israël rendent impossible la reprise économique. Le taux de chômage est actuellement de près de 40 pour cent et restera très élevé tant que l’économie ne pourra pas reprendre (…) Comme Israël conserve un contrôle effectif sur la bande de Gaza, en particulier en maintenant l’autorité sur le mouvement des personnes et biens, il doit s’acquitter des obligations qui lui incombent en vertu des règles du droit applicable en cas d’occupation et permettre à la population civile de mener une vie aussi normale que

possible.(…) »

Madame l’Ambassadrice, mes trois compagnons et moi, qui embarqueront sur cette flottille chargée d’aide humanitaire à destination de Gaza, n’avons d’autre but que démontrer pacifiquement la violation par votre pays de la 4e Convention de Genève, base du Droit Humanitaire, relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre (12 août 1949). Elle interdit en effet explicitement dans son article 33 « les peines collectives » ce qui est bien le résultat du blocus imposé par votre pays à la population civile de Gaza depuis des années.

De plus, nous entendons nous conformer à la recommandation du Conseil de Sécurité des Nations Unies, responsable, en vertu de la Charte des Nations Unies, signée par Israël, du maintien et du rétablissement de la paix.

En effet dans sa résolution 1860 du 8 janvier 2009, qui a mis fin à la sanglante attaque israélienne « plomb durci », le Conseil de Sécurité « se félicite des initiatives visant à créer et ouvrir des couloirs humanitaires et autres mécanismes permettant un acheminement ininterrompu de l’aide humanitaire » (sic). C’est bien le but de notre flottille.

Madame l’Ambassadeur, votre gouvernement a annoncé qu’il empêcherait par la force notre flottille de rejoindre Gaza.

Nous n’avons à vous opposer que « la force du Droit ». Vous avez effectivement, vous, gouvernement israélien, le « droit de la force ». Sachez cependant que, pastichant Boris Vian, dans sa célèbre chanson « Le déserteur » : « Prévenez vos gendarmes, que nous n’aurons pas d’armes et qu’ils pourront tirer ! »

source

Appel de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine




Appel de soutien
Campagne des Bateaux pour Gaza-France
Brisons le siège israélien de Gaza !

En Novembre 2010, la population de la bande de Gaza aura passé trois années et demi sous blocus, coupée du monde extérieur. L’attaque de décembre 2008 / janvier 2009 a aggravé une situation déjà intolérable. Selon le rapport de la mission des Nations unies menée par le juge Goldstone : « des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité ont été commis par les forces armées israéliennes ». 1410 personnes ont été tuées, dont 82% de civils, 4 100 logements détruits, 17 000 endommagés. Aujourd’hui le blocus se poursuit et la reconstruction de la bande de Gaza n’est pas possible.  « Sur une liste de 4 000 produits autorisés par Israël (avant le siège imposé en juin 2007) 30 à 40 seulement sont tolérés »
[3]; les exportations sont quasiment inexistantes ; l’économie est sous asphyxie. 

Violation du droit international humanitaire
Le blocus de la bande de Gaza est imposée par le gouvernement israélien au vu et au su du monde entier. Il est une punition collective imposée à l’ensemble de la population civile. Israël a transformé la bande de Gaza en une prison de plus de 1,5 millions de personnes.
Si l’ONU, les Etats-Unis, ainsi que l’Union Européenne

[4],  et notamment le gouvernement français, ont appelé à plusieurs reprises Israël à la levée du blocus, ces déclarations n’ont pas été suivies d’actes concrets de la part de la communauté internationale et le monde contemple !
Or, il est urgent que l’UE agisse concrètement pour que les droits humains et le droit international soient au cœur du processus de paix au Moyen-Orient. 

Des bateaux pour Gaza : une mobilisation citoyenne
Face à cette situation, des associations, syndicats et des citoyens du monde entier veulent agir en envoyant du matériel sur des navires qui feront escale et partiront de villes côtières européennes et internationales (en Suède, Grande-Bretagne, Irlande, France, Espagne, Italie, Grèce, Allemagne, Suisse, Turquie, Algérie, Liban…) pour l’amener à bon port à Gaza !
Dès à présent, une grande campagne populaire est lancée afin d’affréter un navire depuis la France pour se joindre à la seconde Flottille de la Liberté pour Gaza. Par cette action, les associations et citoyens interpellent leurs représentants et leur demandent d’agir et de prendre des mesures pour la levée immédiate et sans conditions du siège illégal de la bande de Gaza. Ils demandent aussi un appui fort de la part du gouvernement français pour permettre aux bateaux d’accoster à Gaza.
Ils veulent témoigner de leur solidarité avec la population de la bande de Gaza isolée du monde, en leur envoyant un message clair : Vous n’êtes pas seuls !

Ils veulent apporter un soutien humanitaire en faisant entrer le matériel nécessaire à la reconstruction de la bande de Gaza.

Organisateurs internationaux :
La coalition de la flottille de la liberté pour Gaza a été créée en avril 2010. Cette coalition a été à l’initiative de la première flottille qui a été attaquée par l’armée israélienne dans les eaux internationales le 31 mai 2010. Fondée au départ par 5 organisations : Free Gaza Movement, IHH, Ship to Gaza- Sueden, Ship to Gaza-Greece, The European Campaign to end the Siege on Gaza, la flottille de la liberté rassemble aujourd’hui des dizaines d’organisations et de coalitions européennes et internationales. Cette opération se fait en lien avec des organisations de la société civile dont le PNGO (Réseau Palestinien des Organisations Non Gouvernementales) et un de ses membres, le PCHR (Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme).
En France : La Plateforme des ONG Francaises pour la Palestine appelle à une large mobilisation pour briser le blocus de la bande de Gaza, en complémentarité de la décision du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens de faire partir un bateau français pour Gaza et rejoindre la deuxième flottille de la liberté.

Signataires :

 

1. Association France Palestine Solidarité (AFPS)
2. Cedetim/IPAM
3. Comité catholique contre la faim et pour le développement-Terre Solidaire (CCFD – Terre Solidaire)
4. Cimade
5. Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche Orient (CVPR-PO)
6. Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
7. Comité Gaza Jérusalem Méditerranée
8. Pax Christi France
9. Comité Inter-universitaire de Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)
10. Action des chrétiens pour l’abolition de la torture-France (ACAT-France)
11. Groupe d’amitiés islamo-chrétienne (GAIC)
12. Ligue des femmes pour la paix (WILPF)

13. Centre de Recherche et d’Informations sur le Développement (CRID)
14. Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP)
15. Mouvement International de la Réconciliation (MIR)
16. Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI)
17. Ritimo
18. Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix
19. Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)
20. Association pour les jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes françaises (AJPF)
21. AFRAN SAUREL
22. Agir ensemble pour les droits de l’Homme (AEDH)
23. Terre des Hommes – France
24. Génération Palestine
25. Ligue des
Droits de l’Homme

Un bateau français pour Gaza


campagne UN BATEAU FRANCAIS POUR GAZA

 

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine [1], conformément à leurs chartes respectives, lancent l’initiative : UN BATEAU FRANCAIS POUR GAZA.

En s’engageant dans cette voie pacifique, nous voulons aujourd’hui : 

r Dénoncer et briser le siège israélien contre Gaza ;

r Promouvoir et faire respecter le droit international ;

r Répondre à la crise humanitaire que subissent un million et demi de Palestiniens de Gaza.

Un Bateau français pour Gaza, un acte citoyen !

r Parce que nous refusons de voir 1 million et demi de personnes sous blocus ;

r Parce  que la communauté internationale doit imposer la levée totale du blocus de Gaza ;

r Parce que nous n’acceptons pas que nos Etats se contentent de paroles jamais suivies d’actes ;

r Parce que la première Flottille de la liberté a montré qu’une action citoyenne peut rompre le mur de l’indifférence.

Nous nous associons à l’initiative « un bateau français pour Gaza », pour briser le siège illégal de la bande de Gaza, au nom du droit et de la justice.

Rejoignez-nous!

60 associations, syndicats et partis politiques, avec le soutien d’élus et de personnalités publiques, enverront un bateau au printemps 2011 aux côtés de bateaux d’une vingtaine de pays.

30 octobre 2010 LANCEMENT DE LA CAMPAGNE

 

_Informez sur les conséquences du siège de la bande de Gaza et la poursuite de ce dernier, et notamment votre élu et/ou des personnalités publiques locales (Rendez vous sur ce LIEN pour nous faire part de la réponse de votre élu, qui sera répercuté sur le site www.nos-elus-palestine.org

_Informez et récoltez des fonds [2] pour la campagne UN BATEAU FRANCAIS POUR GAZA, en organisant des concerts de soutien, des conférences, discussions sur les marchés, cafés « Bienvenue la Palestine » (exemple ICI). Le MRAP centralisera les dons qui doivent lui être adressés au 43 boulevard Magenta, 75010 Paris sous la forme de chèque libellé à : MRAP – un bateau pour Gaza France.
Ces dons sont défiscalisables à 66%.

POUR CELA DES OUTILS SONT A VOTRE DISPOSITION : 

 

_FLYERS PRESENTANT LA CAMPAGNE ET L’APPEL A DONS (disponibles à partir du 6 novembre.). D’autres outils seront aussi bientôt disponibles (affiches, cartes postales, T shirts) 

 

_PRESENTATION POWER POINT DE LA SITUATION DANS LA BANDE DE GAZAtélécharger
(réal. : Bureau des affaires humanitaires des Nations unies). 

 

_DOCUMENTAIRES
2 témoignages forts de la situation dans la bande de Gaza, utiles pour l’organisation d’une action :
GAZASTROPHE
commander
TO SHOOT AN ELEPHANT commander
 


_INFOS PALESTINE (disponible ICI ), le bi-mestriel de la Plateforme Palestine

_BROCHURE « Bande de Gaza, une dignité assiégée » (CIDSE)
télécharger la brochure (pdf)

…ET BIENTOT :
– Le site unbateaupourgaza.fr bientôt en ligne ;
– Un appel destiné spécialement aux élus ;
– Une tirelire pour la collecte de dons.