Régularisations et infos !


Si vous avez des connaissances qui n’ont pas leur régularisation, n’hésitez pas à imprimer les 3 feuilles en pièce jointe et à les informer svp.

Voici quelques informations sur la régularisation en Belgique et une lettre a envoyer au ministre de l’immigration pour libérer les personnes dans les centres fermés.

Merci de faire circuler ces informations !

Lettre pour le Ministre Wathelet aidez-nous à la diffuser, merci

Monsieur Melchior Wathelet, Secrétaire d’Etat et Ministre de l’Asile et l’Immigration.

34, 36 rue de la Loi

1000 Bruxelles

Envoi par courrier ordinaire,

par télécopie : 02/231.09.81

ou par mail à un conseiller :

garrot@milquet.belgium.be

Bruxelles, le 24 juillet 2009

Monsieur le Ministre,

En devenant Ministre belge chargé de l’asile et l’immigration, vous avez endossé une responsabilité qui symbolise l’espoir et l’avenir pour des milliers de personnes victimes de la politique d’immigration de notre gouvernement.

Le nouvel accord sur la régularisation des « sans-papiers » est le signe évident d’un changement de cette politique qui, nous espérons, sera le reflet de nos valeurs les plus dignes afin d’assurer l’accès aux droits fondamentaux pour tous et le respect des Droits de l’Homme.

Par cette lettre nous vous demandons de libérer les personnes actuellement détenues dans les six centres fermés du pays (Merksplas, Vottem, Bruges, 127bis, 127 et INAD), lesquelles n’ont commis aucun délit et qui peuvent, si vous leur en donnez la possibilité, régulariser leur situation le 15 septembre prochain.

Les actuels détenus de ces centres fermés correspondent aux critères de l’accord sur la régularisation, et ce n’est pas à eux de pâtir, aujourd’hui, du retard dans l’accord de l’année dernière.

Ne leur faisons pas payer doublement des fautes qui n’ont pas commises !

D’avance nos vous remercions de l’attention que vous porterez à cette requête et vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de notre respectueuse considération.

Nom,

Prénom,

Adresse

CRER / Tel : 0474 08 85 35
Info : http://regularisation.canalblog.com/
Travailleurs sans papiers : http://1maimanif.canalblog.com/
Reseaux Parrainage : http://parrainage127bis.canalblog.com
Soutien au N° Triodos : 523 – 0801898 – 74

En renvoi ici, les documents des critères de régularisation.

Les sans-papiers ont cessé leur grève de la faim


begui
Belga

Mis en ligne le 20/06/2009

Contrairement à la Flandre, les sans-papiers de Bruxelles obtiendraient une carte de séjour et un permis de travail B, grâce au ministre bruxellois de l’Emploi Benoît Cerexhe.

Les sans-papiers de l’église du Béguinage à Bruxelles ont mis un terme à leur action, après 79 jours de jeûne, a indiqué samedi le curé de l’église Daniel Alliet. Du côté politique, on annonce qu’aucun permis de travail C ne sera remis. Certains sans-papier poursuivraient toutefois leur mouvement de grève de la faim.

« La grande majorité des grévistes de la faim ont arrêté la grève parce qu’ils ne veulent pas que leurs enfants deviennent orphelins », selon le curé de la paroisse.

Contrairement à la Flandre, les sans-papiers de Bruxelles obtiendraient une carte de séjour et un permis de travail B, grâce au ministre bruxellois de l’Emploi Benoît Cerexhe.

« Pour cela, ils doivent quand même prouver qu’ils disposent d’un contrat de travail à temps plein, avec le salaire minimum belge. Cette situation est loin d’être évidente, puisque pour l’employeur cela signifie une grande quantité de travail administratif, se rendre avec eux aux ministères et devoir attendre au moins deux semaines avant que le permis soit délivré », a poursuivi M. Alliet.

une grève « citoyenne et symbolique » en l’église du Béguinage

Un groupe de citoyens belges et européens ont mené une grève de la faim « symbolique », samedi à l’église du Béguinage à Bruxelles, pour attirer une fois de plus l’attention sur le sort des sans-papiers en Belgique. La « vraie » grève de la faim à l’église du Béguinage a connu son épilogue vendredi soir. Pour les organisateurs, cela ne signifie pas pour autant que l’action en faveur des sans-papiers est levée. « En ce moment même, en une dizaine d’endroits de la Capitale, un millier de sans-papiers, soit un Bruxellois sur mille, occupent des lieux dans le cadre de leur combat pour obtenir satisfaction », ont-ils souligné samedi.

Ils appellent dès lors les citoyens à ne pas s’alimenter pendant douze heures et à témoigner dans leur entourage de leur attachement à la diffusion de la circulaire reprenant des critères précis sur les demandeurs d’asile telle qu’elle a été promise dans la déclaration gouvernementale.

Les organisateurs invitent en outre les personnes qui prennent part à cette action citoyenne symbolique à envoyer de brefs messages vidéo de soutien à cette cause, messages qui seront regroupés sur http://avecmetwith.blogspot.com/et adressés ensuite aux politiques et médias concernés.