Transmigrants, réfugiés et le reste du désastre


Mehdi Kassou sur Face book

Communication Importante , à lire jusqu’au bout ‼️

à PARTAGER !!!

Comme vous l’aurez remarqué, nous n’avons pas posté de sondage ce matin.

Nous étions au parc pour témoigner de l’absurdité de nos élus et des conséquences désastreuses de leurs « concertations ».
Que fait Philippe Close? Joue-t-il le jeu de la NVa et de Francken en envoyant ses troupes arrêter des gens qui dorment au parc pour remplir les centres fermés que Francken a vidé pour satisfaire sa volonté obsessive d’arrêter ces migrants qu’il ne saurait voir.

Sommes-nous confrontés à une partie de Ping-Pong répugnante dont les balles écrasées seraient les humains (Abdu, Mo, et les 22 autres que nous connaissons) qui dormaient au parc Maximilien parce que ce foutu gouvernement d’irresponsables n’a pas été en mesure de mettre en place un dispositif pour les accueillir et les sortir de là?

L’excuse avancée par la ville de Bruxelles parlant d’une opération visant à débarrasser les alentours du parc Maximilien est un mensonge.

AUCUNE PERSONNE n’a été interpellée à l’extérieur du Parc.
Les témoins et les photos montrent clairement que les arrestations ont eu lieu dans le parc et plus précisément dans un bac à sable entouré de grillages… ils ont été piégés dans un bac à sable et alignés sur sol, les mains attachées dans le dos.

A la vue de ces photos, d’autres résidents du parc se sont indignés : « THIS LYBIA!!! THIS LIKE LYBIA!!! »

Ces dernières semaines ont été particulièrement difficiles pourl’équipe et le ton s’est durci ces derniers jours.
Nous avons choisi, il y’a deux jours, de prendre un peu de recul et nous étions heureux hier soir de pouvoir vous rappeler ce que VNous avions réussi à créer à la seule force de notre mobilisation, avec volonté et détermination.

‼️350 personnes sont quotidiennement accueillies à LA PORTE D’ULYSSE – CENTRE HÉBERGEMENT PLATEFORME CITOYENNE

‼️Plus de 200 personnes sont accueillies tous les jours en famille ou dans les lieux d’hébergement collectif que certains d’entre vNous coordonnent avec cœur, humanité et efficacité!
Ce soir, nous voulions vous proposer de nous rejoindre au Parc et de nous soutenir au quotidien pour continuer à assurer au mieux les relais avec et entre les familles.

Nous voulions vous rappeler que sans cette mobilisation historique, nous n’étions qu’une bande de joyeux humanistes gesticulant au parc Maximilien dans nos vestes blanches avec pour lot de consolation le sourire d’@Adriana, les mots drôles de Yoon, les réparties cinglantes de Dele (Delphine) ou l’anglais efficacement drôle de Jennifer… (et j’ai une pensée très émue pour l’ensemble des vestes blanches, petits papiers, drivers).

2 jours de recul, 2 jours de réflexion, 2 jours d’absence…

‼️2 jours, c’est le temps qu’il aura fallu aux autorités pour organiser une descente matinale comme nous n’en n’avions plus vue depuis longtemps, brutalisant des gens endormis, séparant amis, frères et sœurs et arrachant des humains au peu de biens qu’ils possèdent.

C’est là que nous avons commencé il y’a un an et c’est là que nous ramènent les autorités dans une violence inouïe, sans gêne et sans regrets.

Où allons-vnous?
Que faisons-vnous?

Si l’équipe du parc pensait pouvoir répondre à ces questions hier, aujourd’hui, c’est à vous, nos plus fidèles soutiens, que nous les posons.

Allons-nous continuer ensemble ou allons-nous laisser les stratégies électorales détruire toute l’humanité que nous avons réussi à rendre à la Capitale européenne?

Ce soir, assurez les relais entre familles!
Ce soir, ils seront 350 à la Porte d’Ulysse!
Ce soir, les hébergements collectifs seront remplis!

Ce soir, comme tous les soirs, au moins 550 personnes seront en sécurité.

Mais cette nuit ou demain matin, peut-être, les autorités arrêteront des silhouettes endormies, briseront des liens et essaieront de casser notre élan en le piétinant de leurs bottes trop bruyantes.

Allons-nous les laisser faire?

Face à l’immobilisme, le mouvement citoyen!

Publicités

Comment aider les Réfugiés?


Chers amis,

De nombreuses personnes arrivent actuellement en Belgique en quête de protection, fuyant la guerre, la violence et les persécutions. Les places d’accueil se remplissent rapidement, et les autorités essayent de s’adapter à ces circonstances nouvelles. Par ailleurs, l’origine de ces personnes expliquent qu’une majorité d’entre elles sont reconnues rapidement comme Réfugiés et invitées dès lors à quitter les centres d’accueil pour s’installer par elles-mêmes et commencer une nouvelle vie parmi nous. Au-delà de l’accueil des demandeurs d’asile dont il est beaucoup question aujourd’hui, cette évolution implique donc un véritable défi pour notre association et l’ensemble de la société, afin de les aider à trouver une place pleine et entière à nos côtés, afin aussi d’informer tout un chacun et d’aider à la compréhension mutuelle et à un vivre ensemble de qualité dans la différence.

Ces derniers jours, nous avons reçu beaucoup de demandes de sympathisants et de citoyens qui souhaitent apporter leur aide aux demandeurs d’asile et Réfugiés. Voici donc quelques pistes pour vous y retrouver, autant de précisions sur ce que vous pouvez faire avec nous, Convivial, et ce que vous pouvez faire avec d’autres associations impliquées.

Vous trouverez par ailleurs quelques propositions/rendez-vous à notre agenda.

Je vous remercie pour votre soutien chaleureux en cette période où se dessine peut-être un nouvel élan Européen et Belge, politique et de société, autour de la solidarité et du vivre ensemble !

                                                               Bruno GILAIN, Directeur

Rappel préliminaire

Les demandeurs d’asile en phase d’accueil/en procédure sont en principe hébergés dans un centre d’accueil ou une structure individuelle gérée par Fedasil ou un partenaire de Fedasil. Par manque de places d’accueil, certaines personnes sont cependant à la rue…
Si vous souhaitez soutenir des demandeurs d’asile à ce niveau, nous vous invitons à contacter le CIRE ou VWV, coupoles francophone et néerlandophone des associations actives auprès des demandeurs d’asile et partenaires de Fedasil ou directement Caritas qui gère et recherche dans ce cadre des logements pour l’accueil de demandeurs d’asile.

Le Mouvement Convivial accompagne les Réfugiés qui ont reçu un droit de séjour et qui sont dès lors invités à quitter rapidement les centres d’accueil (pour libérer leur place pour d’autres demandeurs d’asile) et s’installer durablement sur le territoire belge. La tâche n’est pas aisée pour eux : trouver un logement, financer la garantie locative, meubler son appartement, effectuer les démarches administratives auprès des communes, CPAS, mutuelles, … Notre association accompagne les Réfugiés pour effectuer leurs premiers pas pour s’installer et les aide à s’orienter dans leur nouvel environnement de vie.

Comment aider les Réfugiés?

Le logement: Un des premiers besoins à rencontrer est un logement décent à un prix abordable. Vous pouvezlouer un logement à un Réfugié ! Notre antenne Logement prendra contact avec vous et sera l’intermédiaire entre vous et le Réfugié pour finaliser le contrat de bail. Nous cherchons en priorité des logements à Bruxelles, dans des villes ou des endroits aisément accessibles par transports en commun. Nous pouvons également vous aider à confier votre bien à une AIS partenaire qui prendra en charge l’entièreté de la gestion locative contre une réduction de loyer.
>> Contact: logement@convivial.be
>> Visionnez la vidéo sur les propriétaires malins

Les dons de biens matériels: nous sommes submergés par les dons en vêtements, merci de ne plus en apporter pour le moment! Par contre, nous récoltons des meubles, des lits, matelas, draps, couvertures et couettes, vaisselle et ustensiles de cuisine en bon état qui sont offerts aux Réfugiés qui s’installent. Nous sommes ouverts de 9h00 à 12h30 et de 13h à 17h du lundi au jeudi et le vendredi de 9h00 à 12h00 pour les y déposer. Pour les dons de meubles importants, vous pouvez nous contacter pour un enlèvement par notre camionnette en Région Bruxelloise.
>> En savoir plus

L’aide financière ciblée: nous offrons un système de prêt sans intérêt pour les garanties locatives et/ou les premiers mois de loyer des Réfugiés qui s’installent. Ce fonds de prêt est fortement sollicité vu l’absence de ressources financières des Réfugiés lors de leur recherche de premier logement et cela permet de convaincre les propriétaires d’accepter de louer leur bien. Ces prêts sont remboursés dans l’année, ce qui réalimente le fonds pour faciliter d’autres logements. Vous pouvez contribuer à accroître ce fonds de prêt au logement.
>> En savoir plus

Le soutien volontaire à nos équipes: nos diverses équipes de travail social sur le terrain incluent des personnes volontaires apportant leur expérience et compétence à un accueil et un accompagnement de qualité aux Réfugiés. Si vous parlez une des langues des principales régions d’origine des Réfugiés (Syrie, Irak, Afghanistan, Guinée…) et/ou avez une expérience dans le travail social avec les migrants, n’hésitez pas à nous contacter !
>> Contact: grh@convivial.be

Mieux comprendre la réalité des Réfugiés: si vous êtes intéressés à découvrir et mieux comprendre la situation des Réfugiés à travers le monde, le parcours des Réfugiés en Belgique et notre action sur le terrain, nous vous proposons de participer à une séance de sensibilisation organisée régulièrement à Convivial. Prochaine date : 12 octobre de 9h à 12h30.
>> En savoir plus

Aider une famille de manière spécifique?

Vous souhaiteriez apporter votre aide à une famille ou un demandeur d’asile/Réfugié de manière spécifique ? Nous ne sommes pas en mesure de vous proposer cela directement à Convivial, pour des raisons de moyens, de responsabilité et parce que nous ne pouvons pas offrir ce type de soutien personnalisé à l’ensemble de notre public.

Ceci dit, nous sommes convaincus de la valeur que représente pour un Réfugié un contact privilégié et bienveillant avec quelqu’un connaissant bien la Belgique, prêt à donner un peu de temps et d’attention. En dehors d’une démarche directe vers des demandeurs d’asile à la rue et des lieux d’accueil de crise (voir via CIRE etVluchtelingenwerkVlaanderen), il existe une variété de lieux travaillant avec les Réfugiés dans la durée dont la fréquentation peut conduire à ce type de relations.

Les sensibilisations à la réalité des Réfugiés à Convivial offrent ainsi une première manière de s’informer. Nous organisons de même mensuellement des « rencontres croisées » entre Belges et Réfugiés autour de midi thématiques et autres sorties culturelles, destinées précisément à favoriser l’échange et la rencontre de manière relativement informelle. La prochaine aura lieu le 1er décembre (voir agenda ci-dessous).

Vous pouvez également contacter la plateforme citoyenne d’aide aux réfugiés.