Il vend sa vie pour 383.000 dollars


Je vous en avais déjà parlé ici; j’ai vu des cas pareils, mais souvent les gens regrettent d’avoir cédé à la déprime. Dans son cas, la situation est différente dans la mesure où il recommence vraiment à zéro et change même de pays. Ian a même vendu ses amis avec le package et avec leur assentiment; puis, il est normalement parti avec ses vêtements sur le dos, son passeport vers l’aéroport pour partir n’importe où sur le premier avion. Bonne route Ian. Voyez son site.

Un homme qui avait mis « toute sa vie » aux enchères sur internet, y compris sa maison, son travail et ses amis, a annoncé dimanche qu’il avait vendu l’ensemble pour 399.000 dollars australiens (383.230 USD).

EPA

Ian Usher, un Britannique de 44 ans immigré en Australie, avait eu l’idée de vendre sa maison à Perth (ouest), sa voiture, sa moto, son jet ski et tous ses biens matériels après s’être séparé de sa femme.

Son offre, mise à prix à 1 dollar, comprenait également la possibilité de prendre son travail de vendeur de tapis et de rencontrer ses amis.

« Le prix final est de 399.000 dollars australiens », a indiqué M. Usher à l’AFP, sept jours après le début de la mise aux enchères sur eBay.

Bien qu’il gagne moins que ce qu’il avait espéré –sa maison est estimée à 420.000 dollars et contient pour des « milliers de dollars » de biens électroniques- –, il a dit se sentir « plutôt bien ».

« Je pensais que les mises seraient un peu plus hautes sur la fin. Mais c’est une vente », a-t-il déclaré.

A la fin de la première journée d’enchères, le 22 juin, des acheteurs potentiels avaient surenchéri jusqu’à 2,2 millions de dollars, avant que M. Usher ne réalise que le système d’inscription pour le dépôt d’offres n’avait pas été activé et que ces propositions élevées n’étaient pas sérieuses.

De sa vie passée, M. Usher ne souhaite désormais conserver que son passeport, son portefeuille et les vêtements qu’il porte. Il n’a pas indiqué où il avait prévu d’entamer sa nouvelle existence.

SOURCE

Publicités

Une chanson dans la tête (aka Melodrama habibi)


Dans les années 70, Bruno Caprice a connu un succès éphémère avec « Quand tu t’en vas », son premier et unique 45 tours. Aujourd’hui oublié, il gagne sa vie comme réceptionniste dans un grand hôtel parisien. Suite à une rupture sentimentale, Bruno a le blues. Mais un coup de fil inattendu va changer le cours de sa vie : un riche industriel libanais lui propose de venir chanter à Beyrouth. Car au Liban, sa chanson est toujours dans la tête des gens…

On l’a annoncé comme Melodrama habibi que je ne trouve pas très heureux; on dirait qu’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le titre. Je l’ai vu hier soir à l’ouverture du festival de film de Bruxelles. Merveilleux, ce film. Drôle. Plein de trouvailles et d’humour. Désopilant. Touchant. Sérieux. Ne vous lâche pas d’un pouce. Des acteurs libanais incroyables, je pense au chauffeur et à l’épouse de l’industriel de même qu’à la jeune esthéticienne encore célibataire à l’âge de 30 ans. Patrick Cheneau est bien dans la peau d’un gars sur le retour, d’une ex éphémère vedette qui gère mal son âge et ses relations. A voir à tout prix. J’ai eu la chance de croiser Hany Tamba après la projection et de lui dire combien j’avais aimé son film et comme il m’avait fait pleurer à la fin.

L’inflation à un sommet en Belgique, nouveau record en vue dans la zone euro


BRUXELLES – L’inflation a atteint son plus haut niveau depuis 24 ans en Belgique en juin, et pourrait enregistrer un nouveau record dans la zone euro, au vu des premiers chiffres publiés dans les Etats membres.

En Belgique, la hausse des prix à la consommation a encore accéléré, à 5,80% en juin, après 5,41% en mai, a annoncé jeudi le ministère belge de l’Economie.

Il faut remonter à juillet 1984 pour trouver une inflation plus forte en Belgique, à 6,33%, a-t-on précisé au ministère.

Sur base mensuelle, l’inflation a été de 0,56% en juin en Belgique, selon un communiqué.

LA SUITE ICI

Le Mosquito près d’être interdit en Belgique?


Trouvé sur rtl

La Chambre a adopté jeudi une proposition de résolution demandant au gouvernement qu’il prenne toutes les mesures nécessaires afin d’interdire la commercialisation et l’utilisation, sur le territoire belge, de dispositifs répulsifs jeunes du type « Mosquito ».

Ce procédé émet des ultras-sons perceptibles uniquement par les jeunes, afin de les repousser de certains endroits, et d’éviter ainsi qu’ils y « traînent » en groupe.

Plusieurs textes avaient été déposés notamment par Kattrin Jadin (MR), Colette Burgeon (PS) et Jef Van den Bergh (CD&V/N-VA). Au cours des discussions en Commission, un consensus s’est rapidement dégagé entre les différents groupes pour aboutir à un texte commun contresigné par des représentants de tous les partis démocratiques.

La proposition de résolution a été adoptée à l’unanimité sauf le Vlaams Belang et 3 députés LDD qui se sont abstenus.

Pétition pour la suspension de l’Accord d’Association Union Européenne-Israël


Europe – 01-06-2008

Par The Peace Cycle

Si vous ne devez signer qu’une seule pétition, alors signez celle-ci qui sera remise au Parlement Européen le 9 septembre 2008

Nous demandons à l’Union Européenne de suspendre l’Accord d’Association Union Européenne-Israël jusqu’à ce qu’Israël respecte les droits de l’homme et le droit international.

L’Union Européenne est le plus grand importateur de produits israéliens et son second plus grand exportateur. En 2006, le total des échanges entre l’UE et Israël s’élevait à 23,5 milliards d’euros.

L’accord d’Association UE-Israël constitue la base juridique de cette relation qui accorde à Israël des tarifs commerciaux préférentiels avec les pays de l’UE.

L’article 2 de la convention précise que ces relations doivent être fondées sur le respect des droits de l’homme et les principes démocratiques qui régissent leur politique intérieure et internationale.

L’Union Européenne est donc obligée en vertu du présent article, de suspendre l’Accord UE-Israël, tout pendant qu’Israël viole les droits de l’homme.

Le Peace Cycle s’est rendu dans les territoires palestiniens occupés et a été témoin des nombreuses violations des droits de l’homme par les autorités israéliennes, dont :

• La perte de liberté de mouvement pour les Palestiniens par la mise en place de checkpoints et des monticules de terre à des endroits stratégiques dans les territoires occupés, ce qui rend les déplacements entre les villages et les villes souvent impossibles et entrave la circulation des échanges commerciaux entre les territoires.

• Les routes pour Israéliens seulement dont l’utilisation est interdite aux voitures et aux passagers palestiniens rendent les déplacements beaucoup plus longs que nécessaire, et souvent impossibles.

• La démolition de maisons palestiniennes par les autorités israéliennes ont abouti à la perte déchirante de maisons et de biens pour les familles et détruisent leur sentiment de sécurité et d’appartenance.

• Le vol de terres palestiniennes pour construire le mur de séparation, une barrière considérée comme illégale par la Cour Internationale de Justice, et qui a servi à limiter la libre circulation et causé la perte des échanges commerciaux, entrainant un taux de chômage élevé et une extrême pauvreté.

• Les camps de réfugiés où les familles attendent depuis soixante ans de retourner dans leurs foyers perdus ou d’obtenir des indemnisations.

• Le déracinement de millions d’oliviers, symbole de la vie palestinienne, pour faire place à la construction incessante de colonies israéliennes sur des terres palestiniennes volées, bien que les colonies aient été jugées illégales et même si la cessation de cette activité est clairement définie dans la dernière initiative de paix d’Annapolis.

D’innombrables autres actes d’agression d’Israel à l’égard des Palestiniens se poursuivent chaque jour et restent non contestés sous prétexte de la sécurité.

Ce que Peace Cycle a vu illustre les abus des droits de l’homme à des époques différentes au cours des nombreuses années qui ont été jugés illégaux par les tribunaux internationaux à travers le monde.
Pourtant, l’UE ne fait rien de visible pour demander des comptes à Israël. Bien que ces abus se poursuivent, l’Accord d’Association UE-Israël a permis au commerce avec Israël de se développer et l’ajout du plan d’action UE-Israël 2005-2008 a permis même des partenariats plus étroits.

Nous demandons une suspension immédiate de l’Accord d’Association UE-Israël et des autres échanges commerciaux entre Israël et les États membres de l’UE pour protester contre le fait qu’Israël continue de violer les droits de l’homme des Palestiniens.

Cette mesure de protestation devrait être maintenue jusqu’à ce que Israël mette fin à l’occupation illégale des territoires palestiniens occupés et au siège de Gaza et qu’il se confirme pleinement aux lois internationales sur les droits de l’homme.

Peace Cycle remettra personnellement cette pétition au Parlement Européen à Bruxelles le mardi 9 Septembre 2008.

Signer la pétition

Source : http://www.thepeacecycle.com/
Traduction : MG pour ISM