Des soldats israéliens dénoncent le comportement de l’armée à Gaza


Michel Bôle-Richard

AP/Bernat Armangue

AP/Bernat Armangue

Deux mois après la fin de l’opération « Plomb durci » dans la bande de Gaza, qui a coûté la vie à plus de 1 300 Palestiniens, dont une majorité de civils, des soldats israéliens racontent comment certains d’entre eux ont été tués. C’est la première fois que ces témoignages sont publiés, notamment dans le quotidien Haaretz et le journal Maariv. Ils ont d’abord été diffusés dans une lettre d’information d’une académie militaire.

JÉRUSALEM

Des témoignages font état de morts de civils palestiniens et de destructions injustiofiées – ici, un soladat israélien à la frontière avec la bande de Gaza.

Un soldat raconte par exemple comment une mère de famille et ses deux enfants ont été tués par un sniper parce que cette femme n’avait pas compris qu’il fallait sortir de la maison en se dirigeant vers la droite plutôt que vers la gauche.

Un autre décrit comment une vieille dame est morte au milieu de la rue sous les projectiles de soldats embusqués dans une maison à 100 mètres, alors qu’elle ne présentait aucun danger. « La vie des Palestiniens est quelque chose de beaucoup, beaucoup moins important que la vie de nos soldats », raconte l’un d’eux ajoutant : « ce qui permet de justifier » ces morts.

Afin d’éviter au maximum les pertes parmi les soldats, les consignes de tirs données par les officiers étaient extrêmement souples. « Lorsque nous entrions dans une maison, nous étions supposés démolir la porte puis tirer à l’intérieur, et ainsi de suite dans tous les étages. Chaque fois que nous rencontrions une personne, nous lui tirions dessus. Pour moi, c’est un meurtre », explique le responsable d’un escadron. « Nous devions tuer tout le monde, car ce sont tous des terroristes », affirment certains soldats de l’unité d’élite Givati. Ces derniers racontent aussi que lorsqu’ils pénétraient dans une maison, ils passaient tout par la fenêtre : « réfrigérateur, vaisselle, mobilier. Les ordres étaient de faire le vide. » Un chef de section parle « des inscriptions « Mort aux Arabes », des photos de famille sur lesquelles on crache tout simplement parce qu’on en a le pouvoir. Tout cela dénote à quel point le sens de l’éthique de Tsahal s’est dégradé ».

« GUERRE SAINTE »

Danny Zamir, directeur de cette académie, a été surpris par « la dureté des témoignages sur des tirs injustifiés contre des civils, des destructions de biens qui dénotent une atmosphère dans laquelle on se croit permis d’utiliser la force sans restriction ». L’influence des rabbins au sein de l’armée est soulignée. « Vous devez combattre pour vous débarrasser des gentils (non juifs) qui vous empêchent d’occuper la Terre sainte » : c’est la recommandation dont se souvient un militaire, qui ajoute : « Beaucoup de soldats avaient le sentiment qu’il s’agissait d’une guerre sainte. »

Informé, Gaby Ashkenazi, le chef d’état-major, a estimé que, « pour le moment, les enquêtes n’ont pas démontré que de telles violations ont eu lieu ». Le ministre de la défense, Ehoud Barak, reste convaincu que « l’armée israélienne est la plus morale du monde ». « Bien sûr, il peut y avoir des exceptions et tout ce qui a pu être dit va être vérifié », a-t-il déclaré.

Une enquête officielle a été ordonnée. Les soldats se sont dits étonnés de la surprise créée par leurs témoignages. Pour eux, ce qui s’est passé dans la bande de Gaza est habituel. Pour le moment, les enquêtes promises sur le déroulement de certaines opérations de Tsahal au cours cette guerre n’ont toujours pas donné de résultats.

Cet article peut être consulté dans l’espace abonnés du Monde :

Le discours d’Obama à l’occasion de Nowrouz, le Nouvel An iranien


LEMONDE.FR avec AFP | 20.03.09 | 06h49

Voici le texte intégral du message adressé aux dirigeants iraniens par le président américain Barack Obama, diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi à l’occasion du nouvel an iranien.

« Aujourd’hui, je veux adresser mes meilleurs voeux à tous ceux qui célèbrent Norouz à travers le monde.

Cette fête est à la fois un rite ancien et un moment de renaissance, et j’espère que vous profitez de cette période spéciale de l’année entre amis et avec la famille.

En particulier, je voudrais parler directement au peuple et aux dirigeants de la République islamique d’Iran. Norouz est une juste une partie de votre grande culture renommée. Pendant des siècles, votre musique, votre littérature et vos innovations ont rendu le monde meilleur et plus beau.

Ici, aux Etats-Unis, notre propre communauté a été renforcée par la contribution des Américains d’origine iranienne. Nous savons que vous êtes une grande civilisation, et vos succès ont gagné le respect des Etats-Unis et du monde.

Pendant près de 30 ans, les relations entre nos pays se sont tendues. Mais à l’occasion de cette fête, nous nous rappelons cet humanisme commun qui nous lie. Justement, vous allez célébrer votre nouvel an de la même façon que nous Américains, quand nous célébrons nos fêtes — en se rassemblant avec des amis et avec la famille, échangeant cadeaux et des histoires, et en regardant vers l’avenir avec un sens renouvelé d’espoir.

Avec ces célébrations, repose la promesse d’un nouveau jour, la promesse d’opportunités pour nos enfants, la sécurité pour nos familles, le progrès pour nos communautés, et la paix entre les nations. Ce sont des espoirs partagés, ce sont des rêves communs.

En cette saison qui est celle des nouveaux commencements, je voudrais parler clairement aux dirigeants iraniens. Nous avons de graves divergences et elles se sont amplifiées avec le temps. Mon administration est désormais résolue à pratiquer une diplomatie qui traite la totalité des problèmes que nous avons devant nous, et à chercher à établir des relations constructives entre les Etats-Unis, l’Iran et la communauté internationale. Ce processus ne progressera pas par la menace. Nous cherchons au contraire un dialogue honnête et fondé sur le respect mutuel.

Vous, aussi, vous avez un choix à faire. Les Etats-Unis veulent que la République Islamique d’Iran prenne la place qui lui revient dans la communauté des nations. Vous avez ce droit, mais il s’accompagne de vraies responsabilités, et cette place ne peut être obtenue par la terreur et les armes, mais par des actions pacifiques qui démontrent la véritable grandeur du peuple et de la civilisation iraniens. Et cette grandeur ne se mesure pas par la capacité à détruire mais par votre talent à construire et à créer.

Ainsi à l’occasion de votre Nouvel An, je veux que vous, le peuple et les dirigeants de l’Iran, vous compreniez le futur auquel nous aspirons. Il s’agit d’un avenir de nouveaux échanges entre nos deux peuples et de plus grandes opportunités de partenariat et de commerce. C’est un avenir dans lequel les vieilles divisions seront surmontées, où vous et tous vos voisins et le monde entier pourront jouir d’une plus grande sécurité et d’une paix plus grande.

Je sais que cela ne sera pas facile à atteindre. Certains affirment avec insistance que nous nous définissons par nos différences. Mais souvenons-nous des paroles écrites par le poète Saadi, il y a si longtemps: +Les enfants d’Adam sont des membres d’un même corps, créés d’une même essence+.

Avec l’arrivée d’une nouvelle saison, cette précieuse humanité que nous partageons tous nous revient en mémoire. Et nous pouvons une nouvelle fois invoquer cet esprit en aspirant à un nouveau commencement ».

« Merci et Eid-eh Shoma Mobarak. »

Palestine occupée, Dexia impliquée


En 2001, Dexia SA prend le contrôle de banque israélienne Otzar Hashilton Hamekomi. Aujourd’hui, il est avéré que Dexia Israël finance des colonies dans les territoires occupés palestiniens. M. David Kapah, directeur de Dexia Israël, l’a explicitement déclaré à la Knesset, lors d’une séance en commission des finances, le 19 juin 2007.

dexia3x2_fr_41

Que sont les colonies?
Depuis l’occupation de la bande de Gaza et de la Cisjordanie après la guerre de juin 1967, Israël a commencé à y construire des colonies. Or, en vertu de l’article 49 de la IV° Convention de Genève, toute colonisation est illégale. Malgré les nombreuses résolutions de l’ONU condamnant cette pratique, Israël refuse de se soumettre au droit international.

L’impact sur les Palestiniens
* Vols de terres palestiniennes.
* Restriction d’accès aux ressources en eau.
* Entraves à la liberté de mouvement; réseau routier inaccessible aux Palestiniens et checkpoints.
* Démolitions de maisons et expropriations arbitraires de familles.
* Violences quotidiennes subies par la population de la part des colons israéliens.
* Destruction et pollution des sols entraînant des conséquences écologiques dramatiques.

SOURCE

ISRAEL-PALESTINE DANS LA NOUVELLE CONFIGURATION POLITIQUE : QUELLES SONT LES PERSPECTIVES ?


Débat

Université Libre de Bruxelles
Auditoire Paul Emile JANSON

Jeudi 26 mars à 20.00 h.

Intervenants:
-Maha abu Dayyeh, Directrice générale du Centre des femmes pour une
aide légale et socio-psychologique (WCLAC) (Jérusalem)
-Bassam Ezbidi, Professeur de sciences politiques à l’Université
Birzeit
-Naomi Chazan, Ancienne Vice-Présidente de la Knesset (Merets),
Présidente du New Israel Fund (NIF), Directrice du Collège académique
Gouvernement et Société de Tel Aviv Yaffo
-Yossi Alpher, Co-éditeur of the Bitterlemons.org et ancien
Directeur du Centre d’Etudes Stratégiques Jaffee à l’Université de Tel Aviv
-Hussein Agha, membre associé du St Anthony’s College, Oxford
-Scott Lasensky, chercheur associé au US Institute of Peace, Centre
pour l’Analyse et la Prévention des Conflits, Auteur de Negociating
Arab-Israeli Peace: American Leadership in the Meaddle East
-Yves Aubin de la Messusière, ancien Directeur au Quai d’Orsay pour
le Moyen-Orient, Vice-Président de l’Institut du Monde Arabe (Paris).

Modératrice : Simone Susskind, Actions in the Mediterranean

Partenaires:
Cercle du Libre Examen
Institut Marcel Liebman
Dor Hashalom
Israël-Palestine: Europe: Réveille-toi
Avec le soutien de la Fondation Heinrich Böll et du Pôle Berheim – Paix et
Citoyenneté

Le débat de déroulera en anglais, avec traduction simultanée

Simonne.susskind@museuro.org (tél: 0475/733228)
Laurence.taca@hotmail.com(tél: 0479/066392)

UN AUTRE REGARD SUR CE QUI SE PASSE AU DARFOUR


14/03/2009]

Keith Harmon Snow est un enquêteur indépendant sur les droits humains et un correspondant de guerre qui a travaillé pour “Survivors Rights International” (2005-2006), pour Genocide Watch (2005-2006) et pour les Nations Unies (2006) afin de recueillir des informations concernant le génocide et les crimes contre l’humanité au Soudan et en Ethiopie. Il a travaillé dans 17 pays d’Afrique, et récemment en Afghanistan. Son site .

La guerre secrète d’Africom au Soudan

[Keith Harmon Snow, Africom’s Covert War in Sudan -Dissident Voice – 6 mars 2009 – Trad: ???]

J’ai reçu récemment un coup de téléphone d’un Australien qui m’a expliqué qu’il enquêtait pour le compte du procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye, aux Pays Bas. L’enquêteur et son collègue avaient lu mon livre (”Merchant’s of Death: Exposing Corporate Financed Holocaust in Africa” ) et voulaient que je leur donne davantage d’informations sur les seigneurs de guerre responsables des massacres de Bogoro au Congo que j’avais brièvement décrits dans mon livre.

SUITE

Liste des enfants tués à Gaza entre le 27 décembre 2008 et le 9 janvier 2008


collateral

27/12/2008

• Ibtihal Kechko fille 10 ans
• Ahmed Riad Mohammed Al-Sinwar garçon 3 ans
• Ahmed Al-Homs garçon 18 ans
• Ahmed Rasmi Abu Jazar garçon 16 ans
• Ahmed Sameeh Al-Halabi garçon 18 ans
• Tamer Hassan Al-Akhrass garçon 5 ans
• Hassan Ali Al-Akhrass garçon 3 ans
• Haneen Wael Mohammed Daban fille 15 ans
• Khaled Sami Al-Astal garçon 15 ans
• alaat Mokhless Bassal garçon 18 ans
• Aaed Imad Kheera garçon 14 ans
• Abdullah Al-Rayess garçon 17 ans
• Odai Hakeem Al-Mansi garçon 4 ans
• Allam Nehrou Idriss garçon 18 ans
• Ali Marwan Abu Rabih garçon 18 ans
• Anan Saber Atiyah garçon 13 ans
• Camelia Al-Bardini fille 10 ans
• Lama Talal Hamdan fille 10 ans
• Mohammed Jaber Howeij garçon 17 ans
• Nimr Mustafa Amoom garçon 10 ans

29/12/2008

• Ismail Talal Hamdan garçon 10 ans
• Ahmed Ziad Al-Absi garçon 14 ans
• Ahmed Youssef Khello garçon 18 ans
• Ikram Anwar Baaloosha fille 14 ans
• Tahrier Anwar Baaloosha fille 17 ans
• Jihad Saleh Ghobn garçon 10 ans
• Jawaher Anwar Baaloosha fille 8 ans
• Dina Anwar Baaloosha fille 7 ans
• Samar Anwar Baaloosha fille 6 ans
• Shady Youssef Ghobn garçon 12 ans
• Sudqi Ziad Al-Absi garçon 3 ans
• Imad Nabeel Abou Khater garçon 16 ans
• Lina Anwar Baaloosha fille 7 ans
• Mohammed Basseel Madi garçon 17 ans
• Mohammed Jalal Abou Tair garçon 18 ans
• Mohammed Ziad Al-Absi garçon 14 ans
• Mahmoud Nabeel Ghabayen garçon 15 ans
• Moaz Yasser Abou Tair garçon 6 ans
• Wissam Akram Eid fille 14 ans

30/12 /2008

• Haya Talal Hamdan fille 8
• Ahmed Kanouh garçon 10 ans
• Ameen Al-Zarbatlee garçon 10 ans
• Mohammed Nafez Mohaissen garçon 10 ans
• Mustafa Abou Ghanimah garçon 16 ans
• Yehya Awnee Mohaissen garçon 10 ans
• Ossman Bin Zaid Nizar Rayyan garçon 3 ans
• Assaad Nizar Rayyan garçon 2 ans
• Moaz-Uldeen Allah Al-Nasla garçon 5 ans
• Aya Nizar Rayyan fille 12 ans
• Halima Nizar Rayyan fille 5 ans
• Reem Nizar Rayyan garçon 4 ans
• Aicha Nizar Rayyan fille 3 ans
• Abdul Rahman Nizar Rayyan garçon 6 ans
• Abdul Qader Nizar Rayyan garçon 12 ans
• Oyoon Jihad Al-Nasla fille 16 ans
• Mahmoud Mustafa Ashour garçon 13 ans
• Maryam Nizar Rayyan fille 5 ans

01/01/2009

• Hamada Ibrahim Mousabbah garçon 10 ans
• Zeinab Nizar Rayyan fille 12 ans
• Sujud Mahmoud Al-Derdesawi fille 10 ans
• Abdul Sattar Waleed Al-Astal garçon 12 ans
• Abed Rabbo Iyyad Abed Rabbo Al-Astal garçon 10 ans
• Ghassan Nizar Rayyan garçon 15 ans
• Christine Wadih El-Turk garçon 6 ans
• Mohammed Mousabbah garçon 14 ans
• Mohammed Iyad Abed Rabbo Al-Astal garçon 13 ans
• Mahmoud Samsoom garçon 16 ans
• Ahmed Tobail garçon 16 ans
• Ahmed Sameeh Al-Kafarneh garçon 17 ans
• Hassan Hejjo garçon 14 ans
• Rajeh Ziadeh garçon 18 ans
• Shareef Abdul Mota Armeelat garçon 15 ans
• Mohammed Moussa Al-Silawi garçon 10 ans
• Mahmoud Majed Mahmoud Abou Nahel garçon 16 ans
• Mohannad Al-Tatnaneeh garçon 18 ans
• Hani Mohammed Al-Silawi garçon 10 ans

01/01/2009

• Ahmed Al-Meshharawi garçon 16 ans
• Ahmed Khodair Sobaih garçon 17 ans
• Ahmed Sameeh Al-Kafarneh garçon 18 ans
• Asraa Kossai Al-Habash fille 10 ans
• Assad Khaled Al-Meshharawi garçon 17 ans
• Asmaa Ibrahim Afana fille 12 ans
• Ismail Abdullah Abou Sneima garçon 4 ans
• Akram Ziad Al-Nemr garçon 18 ans
• Aya Ziad Al-Nemr fille 8 ans
• Ahmed Mohammed Al-Adham garçon 1 an
• Akram Ziad Al-Nemr garçon 13 ans
• Hamza Zuhair Tantish garçon 12 ans
• Khalil Mohammed Mokdad garçon 18 ans
• Ruba Mohammed Fadl Abou-Rass fille 13 ans
• Ziad Mohammed Salma Abou Sneima garçon 9 ans
• Shaza Al-Abed Al-Habash fille 16 ans
• Abed Ziad Al-Nemr garçon 12 ans
• Attia Rushdi Al-Khawli garçon 16 ans
• Luay Yahya Abou Haleema garçon 17 ans
• Mohammed Akram Abou Harbeed garçon 18 ans
• Mohammed Abed Berbekh garçon 18 ans
• Mohammed Faraj Hassouna garçon 16 ans
• Mahmoud Khalil Al-Mashharawi garçon 12 ans
• Mahmoud Zahir Tantish garçon 17 ans
• Mahmoud Sami Assliya garçon 3 ans
• Moussa Youssef Berbekh garçon 16 ans
• Wi’am Jamal Al-Kafarneh fille 2 ans
• Wadih Ayman Omar garçon 4 ans
• Youssef Abed Berbekh garçon 10 ans

05/01/2009

• Ibrahim Rouhee Akl garçon 17 ans
• Ibrahim Abdullah Merjan garçon 13 ans
• Ahmed Attiyah Al-Semouni garçon 4 ans
• Aya Youssef Al-Defdah fille 13 ans
• Aya Al-Sersawi fille 5 ans
• Ahmed Amer Abou Eisha garçon 5 ans
• Ameen Attiyah Al-Semouni garçon 4 ans
• Hazem Alewa garçon 8 ans
•Khalil Mohammed Helless garçon 12 ans
• Diana Mosbah Saad fille 17 ans
• Raya Al-Sersawi fille 5 ans
• Rahma Mohammed Al-Semouni fille 18 ans
• Ramadan Ali Felfel garçon 14 ans
• Rahaf Ahmed Saeed Al-Azaar fille 4 ans
• Shahad Mohammed Hijjih fille 3 ans
• Arafat Mohammed Abdul Dayem garçon 10 ans
• Omar Mahmoud Al-Baradei garçon 12 ans
• Ghaydaa Amer Abou Eisha fille 6 ans
• Fathiyya Ayman Al-Dabari fille 4 ans
• Faraj Ammar Al-Helou garçon 2 ans
• Moumen Alewah garçon 9 ans
• Moumen Mahmoud Talal Alaw garçon 10 ans
• Mohammed Amer Abu Eisha garçon 8 ans
• Mahmoud Mohammed Abu Kamar garçon 15 ans
• Marwan Hein Kodeih fille 6 ans
• Montasser Alewah garçon 12 ans
• Naji Nidal Al-Hamlawi garçon 16 ans
• Nada Redwan Mardi fille 5 ans
• Hanadi Bassem Khaleefa fille 13 ans

06/01/2009

• Ibrahim Ahmed Maarouf garçon 14 ans
• Ahmed Shaher Khodeir garçon 14 ans
• Ismail Adnan Hweilah garçon 15 ans
• Aseel Moeen Deeb garçon 17 ans
• Adam Mamoun Al-Kurdee garçon 3 ans
• Alaa Iyad Al-Daya fille 8 ans
• Areej Mohammed Al-Daya fille 3 mois
• Amani Mohammed Al-Daya fille 4 ans
• Baraa Ramez Al-Daya fille 2 ans
• Bilal Hamza Obaid garçon 15 ans
• Thaer Shaker Karmout garçon 17 ans
• Hozaifa Jihad Al-Kahloot garçon 17 ans
• Khitam Iyad Al-Daya fille 9 ans
• Rafik Abdul Basset Al-Khodari garçon 15 ans
• Raneen Abdullah saleh fille 12 ans
• Zakariya Yahya Al-Taweel garçon 5 ans
• Sahar Hatem Dawood fille 10 ans
• Salsabeel Ramez Al-Daya fille 6 mois
• Sharafuldeen Iyad Al-Daya garçon 7 ans
• Doha Mohammed Al-Daya fille 5 ans
• Ahed Iyad Kodas garçon 15 ans
• Abdullah Mohammed Abdullah garçon 10 ans
• Issam Sameer Deeb garçon 12 ans
• Alaa Ismail Ismail garçon 18 ans
• Ali Iyad Al-Daya garçon 10 ans
• Imad Abu Askar garçon 18 ans
• Filasteen Al-Daya fille 5 ans
• Kamar Mohammed Al-Daya garçon 3 ans
• Lina Abdul Menem Hassan fille 10 ans
• Unidentified garçon 9 ans
• Unidentified garçon 15 ans
• Mohammed Iyad Al-Daya garçon 6 ans
• Mohammed Bassem Shakoura garçon 10 ans
• Mohammed Bassem Eid garçon 18 ans
• Mohammed Deeb garçon 17 ans
• Mohammed Eid garçon 18 ans
• Mustafa Moeen Deeb garçon 12 ans
• Noor Moeen Deeb garçon 2 ans
• Youssef Saad Al-Kahloot garçon 17 ans
• Youssef Mohammed Al-Daya garçon 1 an

07/01/2009

• Ibrahim Kamal Awaja garçon 9 ans
• Ahmed Jaber Howeij garçon 7 ans
• Ahmed Fawzi Labad garçon 18 ans
• Ayman Al-Bayed garçon 16 ans
• Amal Khaled Abed Rabbo fille 3 ans
• Toufic Khaled Al-Khahloot garçon 10 ans
• Habeeb Khaled Al-Khahloot garçon 12 ans
• Houssam Raed Sobeh garçon 12 ans
• Hassan Rateb Semaan garçon 18 ans
• Hassan Ata Hassan Azzam garçon 2 ans
• Redwan Mohammed Ashoor garçon 10 ans
• Suad Khaled Abed Rabbo fille 6 ans
• Samar Khaled Abed Rabbo fille 2 ans
• Abdul Rahman Mohammmed Ashoor garçon 12 ans
• Fareed Ata Hassan Azzam garçon 13 ans
• Mohammed Khaled Al-Kahloot garçon 15 ans
• Mohammed Samir Hijji garçon 16 ans
• Mohammed Fareed Al-Maasawabi garçon 16 ans
• Mohammed Moeen Deeb garçon 17 ans
• Mohammed Nasseem Salama Saba garçon 16 ans
• Mahmoud Hameed garçon 17 ans
• Hamam Issa garçon 1 an

08/01/2009

• Anas Arif Abou Baraka garçon 7 ans
• Ibrahim Akram Abou Dakkka garçon 12 ans
• Ibrahim Moeen Jiha garçon 15 ans
• Baraa Iyad Shalha fille 6 ans
• Basma Yasser Al-Jeblawi fille 5 ans
• Shahd Saad Abou Haleema fille 15 ans
• Azmi Diab garçon 16 ans
• Mohammed Akram Abou Dakka garçon 14 ans
• Mohammed Hikmat Abou Haleema garçon 17 ans
• Ibrahim Moeen Jiha garçon 15 ans
• Matar Saad Abou Haleema garçon 17 ans

09/01/2009

• Ahmed Ibrahim Abou Kleik garçon 17 ans
• Ismail Ayman Yasseen garçon 18 ans
• Alaa Ahmed Jaber fille 11 ans
• Baha-Uldeen Fayez Salha fille 5 ans
• Rana Fayez Salha fille 12 ans
• Rola Fayez Salha fille 13 ans
• Diyaa-Uldeen Fayez Salah garçon 14 ans
• Ghanima Sultan Halawa fille 11 ans
• Fatima Raed Jadullah fille 10 ans
• Mohammed Atef Abou Al-Hussna garçon 15 ans

Source

Si comparer l’État d’Israël à l’Allemagne nazie ne semble pas juste, alors remplacer l’Allemagne nazie par le gouvernement raciste d’apartheid en Afrique du Sud. ça va mieux comme ça ?

LIBEREZ LES SHMINISTIM, JEUNES ISRAELIENS OBJECTEURS DE CONSCIENCE. Les Shminisim sont des élèves de secondaire qui ont ont été emprisonnés pour avoir refusé de servir dans une armée qui occupe les territoires palestiniens.

Peace for All my relations.

Journée de la Terre et Hommage à Gaza


mfile2179_gaza_a_01

MASARAT Palestine s’est clôturé aux halles au mois de janvier, alors que se déroulait sous nos yeux, au jour le jour, la tragédie de Gaza. Si ce désastre confirme la nécessité et l’ambition de cette saison artistique et culturelle palestinienne, il nous renvoie aussi à notre impuissance et à l’inévitable question : que faire ? Comment agir, ici, à Bruxelles ou ailleurs, au coeur de l’Europe ? Cette offensive israélienne intolérable, insupportable et injuste nous indique aujourd’hui qu’il faut continuer à agir dans le domaine qui est le nôtre : continuer à aller vers la Palestine, à la rencontre de ses artistes et intellectuels, continuer à montrer leur travail ici, à permettre les rencontres et les échanges…

Ce dimanche 29 mars, sera d’abord une soirée d’hommage à toutes les victimes innocentes. Mais c’est aussi un temps de réflexion partagé sur la situation là-bas en forme de veillée, pour le deuil, et de veille pour la vigilance. Car la catastrophe palestinienne n’a pas commencé au mois de décembre 2008. Elle dure depuis plus de 60 ans, et continuera tant que l’occupation israélienne se poursuivra, tant que la Palestine ne sera pas un Etat.

10:00 › 15:00 — débats / conf érence
A l’occasion de la Journée de la Terre (le 28 mars), l’Association belgopalestinienne organise une journée de débats et conférences

16.30 — Arrivée des cyclistes de via vélo palestine
Peace Cycle organise les 28 et 29 mars une randonnée politique : départ de la Cour Pénale Internationale à La Haye, pour dénoncer les crimes de guerre commis par Israël, et arrivée à Bruxelles pour remettre une pétition internationale demandant au Parlement Européen de suspendre les Accords d’association Europe – Israël.
Via Velo se joindra au trajet Anvers – Bruxelles.

17.30 — débat
Point sur la situation humanitaire à Gaza avec Eyad al-Sarraj, psychiatre, défenseur des Droits de l’Homme et directeur du Gaza Community Mental Health Program et Francis Martens

19.00 — lectures et projections
Veillée, lectures de textes et de poèmes en arabe et en français par Nathalie Cornet, Taha Adnan, Isabelle Dumont et Bissan Aboukhaled / projections des photographies de Gaza de Taysir Batniji

20.30 — concert
Gaza Team, hip hop palestinien

Face à l’urgence de la situation en Palestine : une intervention des citoyens du monde


Appel
Mission d’observateurs civils belges
Avril 2009

visitpalestine

Plus que jamais, le peuple palestinien dont les espoirs d’accéder à ses droits nationaux se voient brisés, est actuellement menacé dans son existence même. Nous ne pouvons rester indifférents ou impuissants devant une telle catastrophe. Devant la forfaiture des institutions internationales, leur passivité complice et leur manque de volonté, des citoyens de par le monde multiplient les initiatives de soutien à la lutte du peuple palestinien pour sa survie et ses droits.

L’une des initiatives majeures est l’organisation de missions civiles internationales d’observation pour la protection du peuple palestinien. Ces missions se rendent dans les territoires palestiniens occupés pour observer, témoigner, et intervenir dans des actions de résistance pacifique face à l’inacceptable déni de droits subi par le peuple palestinien.

SUITE