Hommage a Patrice Lumumba


Égalité vous invite à nous rejoindre pour rendre hommage a Patrice Lumumba ce dimanche 02 mai 2010.
( RDV à 14H à Montgomery )

Ensemble nous visiterons le musée de Tervuren en compagnie de Ludo De Witte.
Ludo De Witte est l’auteur du livre  »L’assassinat de Lumumba ».

Dans ce livre, Ludo De Witte, a réussi à mettre en lumière, ce trait caractéristique de la culture occidentale du refus de la repentance, de la contrition, de la pénitence, visant les crimes commis sur les autres peuples, notamment sur les Africains..

« Un jour, l’histoire aura son mot à dire, mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseigne à l’ONU, à Washington, Paris ou Bruxelles, mais l’histoire qu’on enseignera dans les pays libérés du colonialisme et de ses marionnettes. L’Afrique écrira sa propre histoire. Une histoire faite de gloire et de dignité ». Patrice Lumumba

ÉGALITÉ

http://e-s-g.blogspot.com/

Nous y serons…


Dimanche 2 mai.

Le collectif Mémoires Coloniales vous invite le dimanche 2 mai à visiter ensemble le musée de Tervuren.

RDV à 14H à Montgomery : pour prendre le tram historique: Montgormery-Tervuren (qui sera au prix de 4 € au lieu de 8 €) et visiter gratuitement le musée de Tervuren qui fête ses 100 ans …

Tervuren ouvre ses portes, une belle occasion de le visiter ensemble et d’en discuter.

Infos: http://www.africamuseum.be/news/agenda/100yearsRMCA_30apr10

Les colonies, avant-goût du paradis ou arrière-goût d’enfer?


René Naba | 13.03.2010 | Paris

Premier papier du dossier spécial France Afrique préparé à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Afrique, offrant une rétrospective des divers aspects occultés de l’histoire de France……..une histoire telle qu’elle aurait dû être enseignée aux écoliers de France.

image: Le port de Bordeaux peint par Claude-Joseph Vernet (1714-1789)

Que la vie était belle aux temps bénis des colonies et leur avant goût du paradis: cinquante deux millions de personnes (1), colons en quête d’un gagne-pain, aventuriers en quête de fortune, militaires en quête de pacification, administrateurs en quête de considération, missionnaires en quête de conversion, tous en quête de promotion, se sont expatriés du «Vieux Monde», en un peu plus d’un siècle (1820-1945), à la découverte des nouveaux mondes, lointains précurseurs des travailleurs immigrés de l’époque moderne.

suite

Le 8 mai 1945 dans le Nord-Constantinois : retour sur un massacre


jeudi 7 mai 2009 – par Youssef Girard

« L’intelligence, c’est de bien retenir les expériences ».
L’imam Ali

En Europe, le 8 mai 1945 est synonyme de victoire de la liberté sur le nazisme. Pourtant alors qu’à Paris, Londres, Moscou ou Washington on célébrait l’effondrement du Troisième Reich, commencèrent les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata. Ces massacres qui furent baptisés par euphémisme « évènements » selon la terminologie des autorités coloniales, durèrent plus d’un mois et firent des milliers de victimes.

Ces terribles massacres mirent un coup d’arrêt à l’élan unitaire du mouvement national algérien dont les différentes composantes s’étaient rassemblées au sein des Amis du Manifeste et de la Liberté [AML].

Très intéressant article ici