« Demain » : un doc écolo, engagé, optimiste (et même pas cucul)


"Demain" : un doc écolo, engagé, optimiste (et même pas cucul)

Le spectateur, même le mieux disposé à l’égard des idées écologistes, sait bien qu’un spectre redoutable hante souvent les films, livres et discours écolos : le boy-scoutisme. Que les disciples de Baden-Powell ne prennent pas ombrage : cet état d’esprit positif et plein d’appels à « se relever les manches » est sans doute très formateur pour les jeunes gens, mais il jette sur les propos écolos une ombre terrible, celui de la bonne volonté.

Vous savez, cette croyance selon laquelle si tous les hommes consentaient une minute, une seule minute, à cesser d’être belliqueux et cupides, le climat et la biodiversité en seraient sauvés.

C’est sans doute vrai, mais l’on ne sache pas que depuis qu’il existe, le genre humain a jamais renoncé à être ce qu’il est : une créature compliquée, parfois altruiste, parfois poétique, mais le plus souvent prédatrice. Une « B.A. » pour dix saloperies. Et il y a fort à supposer qu’une seule chose est en train de permettre à cette créature de ne pas s’autodétruire après avoir tout ravagé, et cette chose s’appelle la politique : lutter pour que, dans les décisions publiques, certaines idées s’imposent au détriment d’autres, sans compter (ou alors à la marge) sur les bonnes volontés individuelles.

Beaux parleurs

Tout cela pour dire que « Demain » le documentaire réalisé par la comédienne Mélanie Laurent  et son compagnon, le journaliste Cyril Dion, qui sort sur les écrans ce mercredi 2 décembre, aurait pu être un truc de boy-scouts. Mais il ne l’est pas. « Demain », c’est de la politique. Rappelons son propos. Partant d’une étude alarmante parue dans la revue scientifique « Nature » disant que notre planète (et donc, une partie de l’humanité) risque d’être épuisée d’ici à 2100, Dion et Laurent décident de réaliser un tour du monde pour rencontrer ceux qui « proposent des solutions ».

Mais attention, ce ne sont pas des beaux parleurs nous enjoignant à changer nos modes d’être : ce sont des citoyens nous montrant comment, eux, ils ont fait. Par exemple, les habitants de Copenhague s’apprêtent, grâce à un mode de vie repensé, à se passer complètement des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) pour les renouvelables (solaire, éolien, géothermique) d’ici  à dix ans. Ce ne sont pas que des mots. Concrètement, ces 570.000 humains au mode de vie on-ne-peut plus occidental ne contribueront plus au réchauffement climatique en 2025. L’Islande est déjà dans ce cas, et l’île de la Réunion paraître suivre ce chemin.

Tombereaux d’emplois

De même, les heureux habitants de San Francisco (plus de 800.0000 habitants) sont en passe de recycler 100% de leurs déchets – ce qui permet un compost de qualité pour les cultures alentour, des tombereaux d’emplois locaux et un abandon des incinérateurs, catastrophiques pour le climat. Citons encore le couple Hervé-Gruyer qui, sur les terres normandes expérimentent la permaculture, une  agriculture 100% bio et pourtant ultra-productive en terme de rendements, tout à fait capable de nourrir l’humanité entière sans détruire les sols.

Citons toujours l’exemple de Bâle qui avec sa monnaie locale, le WIR, réservé uniquement aux entreprises, permet de maintenir une activité économique locale. Ou le cas deTodmorden, ville britannique déshéritée, qui utilise les espaces verts municipaux pour planter des fruits et légumes, denrées de qualité, locales et consommables gratuitement…

Tout cela ressemble à un catalogue de bonnes idées juxtaposées ? Et pourtant, la grande pertinence de « Demain », c’est de démontrer que toutes ces initiatives ont un point commun : privilégier le petit, le local et l’investissement des citoyens plutôt que leur assentiment passif. C’est très certainement l’économie du XXIe siècle qui nous apparaît là et qui signera le retour de l’ingéniosité, du frugal et du sur-mesure quand la société de consommation occidentale ne nous a tirés que vers le pré-mâché polluant et standardisé.

Archaïsme

De fait, pas de hasard si « Demain » se conclut sur un plaidoyer (convaincant, parce que soutenu par des exemples concrets) sur la nécessité de développer une démocratie locale participative. Et surtout sur la revendication claire à transformer une institution plus encore que les autres frappée d’archaïsme : l’école. Seules des écoles « différentes », capables de responsabiliser, valoriser et développer la créativité des enfants, seront capables d’accoucher de citoyens dignes de notre siècle en rémission. Quand on vous dit que c’est de la politique !

Ce dimanche 20 mars, la Grande Parade !


En route vers tout autre chose

TAC_Parade2016_Banner_B_001

La Grande Parade aura lieu ce dimanche 20 mars à 14h à Bruxelles, à côté de la Gare du Nord (Avenue Albert II), Si vous avez encore des questions plutôt pratiques, vous trouverez certainement des réponses sur notre site web.

Pour rappel, cette parade s’articule autour d’un slogan : « Nous ne sommes pas à contre-courant, nous sommes le courant. Pour demain, vos alternatives sont un plus ! ». L’idée est bien de montrer dans un grand défilé coloré et festif l’ensemble des alternatives que nous avons aux politiques actuelles, et ce sur des sujets aussi variés que l’économie, l’écologie, les politiques d’accueil, les services publics, la démocratie, le commerce international, l’agriculture, et bien d’autres encore … Il y aura en plus : des animations pour les enfantsen début de cortège, 7 grands phares avec des artistes-comédiens disséminés le long du parcours pour animer la parade, une quinzaine de chorales et fanfares à différents points du parcours, un passage symbolique où Molenbeek accueille la Grande Parade et pour finir2h de concert sur 5 péniches à la fin du parcours !

Mais d’ici là, vous pouvez encore nous aider sur trois points !

inviterVous pouvez encore inviter vos amis, votre famille, votre boulanger préféré, le pharmacien du coin (oui, la grippe est méchante cette année). Bref, si vous venez, passez le mot ! Et relayez un maximum le message sur les réseaux sociaux en invitant à l’évènement Facebook de la Grande Parade. Ou en changeant votre photo de profil sur Facebook grâce à l’outil créé pour cela !

bénévoleNous avons besoin de bénévoles pour le jour de la Parade. Pour assurer la sécurité, pour pousser des petits chars, pour aider à l’animation, … Pour vous inscrire, n’hésitez pas à remplir le formulaire ici ! Nous avons besoin de :

  • Stewards (Ils accompagnent la parade, gardent un oeil sur le cortège et veille au tempo) (13.00-16.00)
  • Pousseurs de voiles (Ils sont responsables de pousser une des 5 grandes voiles) (13.00-16.00)
  • Vendeurs (Ils vendent des badges dans la Parade pour Tout Autre Chose) (13.00-16.00)
  • Responsables Animation (Ils sont responsables de la gestion des groupes de musiques le long du parcours) (12.00-15.00)
  • Mise en place (Ils assistent à la mise en place de l’espace de clôture de la Parade) (10.00-14.30)
  • Moment de clôture (Ils assistent pendant et après la parade à l’évènement final de clôture) (14.30-19.30)

financer52% du crowdfunding lancé est déjà complété. C’est bien mais on peut mieux faire ! Nous voulons autant que possible assurer un financement citoyen de la parade et c’est grâce à vous et vos relais que cela peut être possible. Plus d’informations sur le financement de la parade par le crowdfunding ici !

A dimanche en forme !

Un pilote italien crée le choc à l’aéroport de Tel Aviv en annonçant « Bienvenue en Palestine »


Un pilote italien a créé la surprise vendredi parmi les employés de la compagnie aérienne italienne Alitalia, après avoir annoncé par haut-parleurs aux passagers : « Bienvenue en Palestine », alors que l’avion a atterri à l’aéroport Ben Gourion à Tel Aviv.

Le porte-parole de la compagnie italienne Orli Sigal a confirmé les faits, précisant que ledit pilote ne pourra plus dorénavant partir vers Israël.

Selon les médias israéliens, l’incident a eu lieu à bord d’un avion en provenance de Rome.

Il s’agit du deuxième incident de ce genre en quelques mois, puisqu’un pilote travaillant dans une compagnie aérienne française a fait la même annonce.

En 2003, un pilote d’Alitalia a dit par haut-parleur : « Bienvenue en Palestine… bonne fête de l’indépendance à la Palestine », alors qu’il s’apprêtait à atterrir  dans l’aéroport Ben Gourion.

Les passagers avaient l’air confus devant ces propos inhabituels. Une fois interrogé, le pilote a répondu que « les Israéliens tuent les Palestiniens tous les jours » .(Avec Agences)

Le monde surréel de Chomsky


057

Noam Chomsky, célèbre linguiste et intellectuel américain, nous livre sa vision d’un monde complètement surréel dans lequel « les institutions idéologiques occidentales ont l’exorbitant  pouvoir de falsifier, d’embrouiller et de réinterpréter les faits, dans l’intérêt de ceux qui dominent l’économie et le système politique. » Vive critique de la politique étrangère américaine, ces quelques pages s’inscrivent en rupture de l’analyse spontané occidentale.

.

Médias

« La société américaine est gouvernée par les affaires : chaque année, un trillion de dollars, soit le septième du produit national brut, est dépensé uniquement dans le domaine du marketing, dont le but est, en grande partie, de contrôler l’opinion publique. Sachant que d’importantes institutions médiatiques possèdent un énorme pouvoir d’influence, il n’est pas surprenant qu’elles se vendent au marché que représentent d’autres institutions privées de marketing. C’est ainsi qu’elles essaient de maintenir la population enfermée dans l’endoctrinement du mythe capitaliste. »

.

Processus de paix au Moyen-Orient

« Les Etats-Unis se sont toujours opposés autant au retrait israélien des territoires qu’à l’autonomie palestinienne. […] Le fait que les Etats-Unis aient été les seuls à s’opposer aux initiatives de paix au Moyen-Orient n’a jamais été rapporté au public américain. […] Même en Union soviétique les médias n’auraient jamais réussi à déformer la réalité aussi radicalement que ne l’ont fait et que ne le font encore les médias américains. Le pire est que l’influence des Etats-Unis est tellement forte que le monde entier finit par concevoir la réalité de cette façon. »

« Pour des raisons du même ordre, Israël a soutenu des éléments fondamentalistes opposés aux compromis que l’OLP était prête à faire sur la question des territoires occupés. […] Le raisonnement de base tire ses origines des premiers temps du sionisme : les Palestiniens modérés représentent la plus grande menace pour la volonté israélienne d’éviter toute entente politique et d’imposer aux Palestiniens un état de fait.»

.

Accord de Libre-Echange Nord-Américain

« L’un des objectifs principaux des Etats-Unis est la libéralisation des services, qui permettait aux banques supranationales de supplanter les concurrents nationaux et d’éliminer ainsi toute menace de planifications économiques et de développement indépendant. Les accords concluent dans le cadre de l’ALENA imposent un mélange de libéralisme et de protectionnisme, afin que les maîtres du nouvel âge impérial puissent détenir fermement les richesses et le pouvoir. »

« Dans son rapport, le LAC note que l’administration n’a laissé place à aucun avis extérieur sur la production du Traité et a refusé de rendre disponible un avant-projet pouvant être commenté. Au Canada et au Mexique, la situation a été la même : les faits ne sont pas même rapportés. On est donc sur le point d’atteindre un idéal recherché depuis longtemps : la mise en place de procédures démocratiques formelles mais dépourvues de sens, qui font en sorte que les citoyens sont exclus de l’arène publique et qu’ils n’ont qu’une vague idée des règles qui façonnent leur vie. »

« On trouve le commentaire suivant dans le rapport du LAC : l’ALENA aura pour effet d’empêcher les membres démocratiquement élus de tous les paliers du gouvernement de décréter des mesures qui ne concordent pas avec les clauses de l’accord, notamment des mesures sur l’environnement, les droits des travailleurs, la santé et la sécurité, lesquelles peuvent toutes être remises en question en tant que contraintes commerciales injustes. »

.

058

.

Fondamentalisme

« La propagande cherche à susciter la peur du fondamentalisme islamique, nouveau Satan menaçant la planète, substitut de la menace soviétique. […] Le plus extrémiste des Etats islamiques fondamentalistes au monde est l’Arabie Saoudite, fidèle allié des Etats-Unis ou plus précisément dictature familiale servant de façade arabe, grâce à laquelle les Etats-Unis peuvent contrôler la péninsule arabique, pour adopter le style colonial à la britannique. »

« Le groupe fondamentaliste islamique le plus fanatique de la planète est peut-être celui qui dirige Gulbuddin Heymatyar, terroriste extrémiste, enfant chéri de la CIA et principal bénéficiaires des 3,3 milliards de dollars d’aide américaine (officielle) aux rebelles afghans. […] Il faut cependant reconnaître, à sa décharge, qu’il ne fait pas le poids devant Pol Pot, un autre client des Etats-Unis, qui vida Phnom Penh de manière beaucoup plus sanguinaire encore. »

.

Propagande

« Dans un système totalitaire, la seule exigence est que l’on suive la doctrine officielle. Dans les systèmes démocratiques de dirigisme mental, on juge nécessaire de prendre en charge toutes les facettes du débats : rien ne doit rester pensable qui ne soit dans la ligne du parti. La propagande étatique est souvent inexprimée, simple cadre préalable au débat entre personnes bien pensantes. »

« Les critiques responsables apportent une contribution non négligeable à cette cause, ce qui explique qu’ils sont tolérés, voire honorés. La nature des systèmes occidentaux d’endoctrinement à échappé à Orwell et, d’une manière caractéristique, n’est pas comprise des dictateurs, qui ne saisissent pas l’utilité pour la propagande d’une position critique regroupant les hypothèses fondamentales de la doctrine officielle et par la-même marginalisant la discussion critique authentique et rationnel qu’il faut bloquer. »

.

Par Noam Chomsky

(Un monde complètement surréel, 2004)

.

Photographies de Jean-Christophe Béchet

source
Entrez votre commentaire…

C’EST DES MUTINS


c-d-mutins

mars 28 à 8 h 30
| 3, 5, 7 et article27: 1,25

Dans le cadre des 400 coups de théâtre action,
à 20h30 au Théâtre des Rues:

Un spectacle du groupe vocal C’EST DES CANAILLES.

Dans le contexte économique et social actuel, le répertoire engagé des Canailles tente de faire réfléchir sur le militantisme et les actions à mener pour une société plus égalitaire, plus libre et plus fraternelle. Ce nouveau spectacle musical parle de la Grande Guerre que l’on commémore à force de rataplans, de discours pleins de trémolos et de sentiers de promenade à travers les champs de bataille si pittoresques… Rien ni personne n’a vraiment été épargné dans cette boucherie et un monde, dit moderne, est né de cette atrocité.

Aucune guerre n’a jamais amené la paix, mais porte immanquablement en elle de terribles séquelles. Alors ne nous laissons pas faire, protestons, revendiquons, soyons des mutins !

Spectacle de chants et de textes antimilitaristes, pacifistes, de revendication sociale, de protestation, sous la forme d’un » récital-cabaret-théâtre-chanté » d’une durée de 55 minutes,mis en scène avec l’aide du Collectif Mensuel, autour et alentour de la guerre 14-18, pour faire réfléchir sur l’histoire de l’époque et sur l’histoire contemporaine et inviter à être actif aujourd’hui.

Utiliser le passé pour questionner le présent par le biais des mots et des chansons, toucher, pénétrer et pourquoi pas convaincre, mobiliser, et devenir les mutins d’aujourd’hui.

+ Google Agenda+ Exportation iCal

Détails
Date :
mars 28
Heure:
8 h 30 – 20 h 30
Prix : 3, 5, 7 et article27: 1,25 Catégorie de l’événement:400 CoupsMots-clefs de l’événement :chanson engagée, luttes sociales

Organisateur
Théâtre des Rues Téléphone : 065/ 31 34 44

Événements à venir | C’EST DES MUTINS | Théâtre des Rues// // // //

Lieu

Théatre des Rues
Rue des Cerisiers 20, Cuesmes, Hainaut 7033 Belgium

+ Google Map

Téléphone :
065 31 34 44

source

TOUT AUTRE CHOSE & HART BOVEN HARD samedi au Mont des Arts


Mont des Arts, samedi 7, à 18h. Contre le coupes drastiques dans les projets artistiques.

Photo de Hors Champ.ts
Photo de Hors Champ.
Photo de Hors Champ.

RASSEMBLEMENT CITOYEN & ARTISTIQUE AU MONT DES ARTS (ce samedi 7 à 18h)!
ENSEMBLE, DISONS NON AU BLACK OUT CULTUREL!
SOYONS ULTRA NOMBREUX!

Ce rassemblement aura pour objectif de dire NON au black out culturel qui résulte des coupes budgétaires sans précédent que la culture a connu ces derniers temps au nom de l’austérité. Pas plus que les autres secteurs, (la protection sociale, l’enseignement, l’agriculture, la santé, la science, les transports…), l’art et la culture n’ont à être sacrifiés sur l’autel de l’austérité!

Nos revendications? Un financement de la culture et l’assurance qu’il ait des retombées en termes d’emplois pour les artistes et techniciens, une concertation avec les secteurs artistiques afin de mettre en place un cadre qui permette à une culture et à un art dignes de ce nom de se déployer et de remplir sa mission.

La culture c’est ce qui nous donne à réfléchir et à penser. Elle nous ouvre aux autres, elle nous aide à tisser des liens entre communautés et à ne pas céder à la haine. Elle est le meilleur antidote contre la montée des extrêmes et par là-même le garant de nos démocraties. Elle est aussi un moteur économique susceptible de nous aider à sortir de la crise!

Notre message sera relayé à l’intérieur de la cérémonie. Il sera lu à l’ouverture de la cérémonie des Magrittes devant les nombreux ministres présents. Il sera couvert par la presse. Soyons nombreux! Notre présence massive lui donnera d’autant plus de poids!

Merci de consacrer un peu de votre temps à relayer cette info et à parler de cette action autour de vous. Ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à mener notre combat pour un art et une culture digne de ce nom!

Cette action est le fruit de la collaboration de nombreuses associations représentantes du secteur artistique ET de mouvements citoyens:

HORS CHAMP – association des métiers du cinéma
ATPS – association de Techniciens Professionnels du Spectacle
ARRF – Association des Réalisateurs et des Réalisatrices Francophones.
CENTRE DES ARTS SCENIQUES
FACIR – Fédération des Auteurs Compositeurs & Interprètes réunis
NOUVELLE RAC – Nouvelle Réunion des Artistes Chorégraphiques
CCTA – Chambre des compagnies théâtrales pour adultes
UNION DES ARTISTES DU SPECTACLE
UPFF – Union des producteurs francophones de films belges
ESACT du Conservatoire Royal de Liège.

+ TOUT AUTRE CHOSE & HART BOVEN HARD !!!