CHEMTRAILS : CROYANCE OU RÉALITÉ ?  


 

Introduction

 

Ma première confrontation à propos du sujet des Chemtrails s’est produite il y a de cela 3 ans. Sentant que la société ne tournait pas vraiment comme il le fallait, je m’étais lancé à la recherche d’informations afin d’en trouver les causes profondes. Je naviguais alors plus ou moins sereinement au milieu de la «  complosphère ».
Un jour, sur un site de « ré-information », je suis tombé sur un article alarmiste indiquant que les gouvernements et élites planétaires avaient secrètement planifié et exécutaient en ce moment même, et depuis quelques temps déjà, l’empoisonnement de la population par des épandages chimiques aériens. La principale preuve évoquée était la recrudescence et la persistance, ces dernières années, des traînées que laissaient les avions dans leurs sillages.
Étant relativement jeune au moment des faits, je n’avais pas le recul nécessaire pour pouvoir juger correctement cette affirmation. Malgré cela, j’ai fini par y croire naïvement, poussé par cette mouvance tous azimuts de « c’est forcément vrai car les élites veulent notre peau », alors que je n’avais aucunes connaissances basiques à propos de la météorologie ou la climatologie.
Je m’étais donc forgé cet avis précipitamment et j’ai embarqué cette conclusion avec moi le reste du temps, étant heureux lorsque le ciel était plus ou moins clair ou étant embêté et médisant lorsque celui-ci était parcouru ne serai-ce que par une de ces traînées blanchâtres. Pendant ce temps là, un article était publié par-ci, par-là avec toujours le même refrain : « C’est chimique ! Ils nous empoisonnent ! »

Il y à quelques mois de cela, me documentant alors sur la possibilité d’un refroidissement planétaire et voulant en savoir plus sur la théorie de l’univers électrique, je me décidai à lire le livre de Pierre Lescaudron avec la participation de Laura Knight-Jadczyk s’intitulant :

LES CHANGEMENTS TERRESTRES ET LA CONNEXION ANTHROPOCOSMIQUE

Sans parler du fait que ce livre fut passionnant à lire, il se trouvait qu’une moitié de chapitre était consacrée au phénomène des traînées de condensation. Il réfutait brièvement la théorie des chemtrails d’une façon qui paraissait si évidente que le doute s’installa définitivement en moi.
Je découvris que le sujet, contrairement à ce que je pensais, ne faisait pas l’unanimité même chez les chercheurs dits « alternatifs » et qu’une documentation conséquente (surtout en anglais) existait à ce propos. C’est ainsi que je me décidai à rassembler les connaissances basiques nécessaires afin de pouvoir creuser en profondeur la question.

N’ayant pas trouvé ou n’étant pas tombé sur un dossier fourni en français traitant de cela, je me suis dit qu’il serait intéressant de compiler et expliquer du mieux qu’il puisse l’être le cheminement qui m’a amené à comprendre la formation des traînées de condensation et à considérer finalement la théorie des chemtrails, si ce n’est fausse, tout au plus très incertaine.

Je rajoute finalement qu’il n’est pas question d’imposer mon point de vue sur la question. Toute intervention constructive étant bien évidement la bienvenue.

II Les traînées de condensation, un phénomène récent ?
voir le document entier en cliquant ci-dessous
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s