Israel Navy Massacres Freedom #Flotilla Passengers in International Waters


De quoi réfuter le spin diffusé par Regev et comparses

justicentric — 31 mai 2010 — Support Freedom Flotilla http://gazafreedommarch.org/cms/en/fl…
In 3 languages, the Israeli Navy massacres 20 unarmed international humanitarian activists in international waters and injures dozens. The Freedom Flotilla had European MPs, priests, people from many nationalities, including Israeli, and 10,000 tons of aid to the 3-year besieged Gaza.

Réactions devant le massacre


merci jpp

Flottille: plusieurs centaines de manifestants à Istanbul et Ankara

ISTANBUL, 31 mai 2010 (AFP) – Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées lundi devant des bâtiments diplomatiques israéliennes, à Istanbul et Ankara, pour protester contre le raid meurtrier israélien sur la flottille d’aide pro-palestinienne, dont des bateaux turcs, a constaté l’AFP.
A Istanbul, environ 400 manifestants scandant des slogans hostiles à Israël se sont rassemblés devant le consulat israélien, dans le quartier de Levent.
D’importantes forces de police étaient sur place dans la matinée, et il n’y a pas eu d’incidents majeurs, quelques manifestants jetant des bouteilles en plastique en direction du bâtiment.
A Ankara, un peu moins de 200 personnes sont venues manifester devant la résidence de l’ambassadeur d’Israël, protégé par des forces de police.
Les manifestants ont organisé une prière devant le domicile de l’ambassadeur, a constaté un photographe de l’AFP.
La Turquie a vivement protesté contre le raid meurtrier israélien sur la flottille d’aide pro-palestinienne, prévenant que cet incident « peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales ».
bur-ms

Gaza: « rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence (Paris)

PARIS, 31 mai 2010 (AFP) – Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner s’est dit lundi « profondément choqué » par l’assaut israélien sur la flottille pro-palestinienne en route vers Gaza, en estimant que « rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence ».
« Je suis profondément choqué par les conséquences tragiques de l’opération militaire israélienne contre la Flottille de la paix à destination de Gaza », a déclaré dans un communiqué M. Kouchner.
Plus de dix passagers ont été tués lundi matin lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut la flottille internationale, selon l’armée israélienne.
« Rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence que nous condamnons. Nous ne comprenons pas le bilan humain, encore provisoire, d’une telle opération contre une initiative humanitaire connue depuis plusieurs jours », a-t-il observé.
Le ministre français a appelé à « faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame » et souhaité qu' »une enquête approfondie soit mise en place sans délai ».
« La situation actuelle à Gaza n’est pas tenable », a souligné le ministre, alors que son ministère, vendredi, dès avant le départ de la flottille, avait rappelé sa position en faveur de la levée du blocus de Gaza.
« Nous prendrons toutes les initiatives nécessaires pour éviter que cette tragédie ne donne lieu à de nouvelles escalades de violence », a-t-il ajouté.

(autre son de cloche par l’UMP sur France-Inter (10h) : regrets de la réaction excessive d’Israël mais condamnation de la provocation des propalestiniens – jpp)


PO-Israël-Palestiniens-conflit-Gaza-droitsHomme-ONU

URGENT ¥ L’ONU « choquée » par l’assaut israélien sur la flotille d’aide à Gaza (responsable ONU)

GENÈVE, 31 mai 2010 (AFP) – La haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme Navi Pillay s’est dite « choquée » lundi par l’assaut de l’armée israélienne sur la flottille pro-palestinienne en route vers Gaza, une opération qui a tué au moins dix personnes.
dro-apo/jh

Raid sur une flottille d’aide à Gaza : réactions des Verts et du PCF

PARIS, 31 mai 2010 (AFP) – Voici des réactions des Verts et de Marie-George Buffet (PCF) condamnant lundi le raid de commandos israéliens sur une flottille d’aide pro-palestinienne au large de la bande de Gaza, qui a fait plus de dix morts parmi les passagers :

Djamila Sonzogni, porte-parole nationale des Verts (communiqué): « Le gouvernement israélien n’hésite devant rien : il attaque sur les eaux territoriales internationales, s’affranchit de façon cynique de toute réglementation et du droit que les nations démocratiques se doivent de respecter, et son commando tire sur les civils internationaux ».

« Faut-il, une fois encore, laisser le gouvernement israélien agir en dépit du droit international à la face du monde entier ? La communauté internationale va-t-elle rester encore une fois passive face à ces crimes commis par un Etat, va-elle laisser faire et laisser ces actes impunis ? La communauté internationale et l’UE doivent intervenir immédiatement pour venir en aide à la flottille de la paix et faire cesser les crimes actuellement en cours ». (communiqué)

Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF (communiqué): « Après le massacre, la France et les Européens doivent contraindre Israël à lever immédiatement le blocus. Je tiens à exprimer ma condamnation et mon indignation devant l’attaque meurtrière de l’armée israélienne contre la flottille de 6 navires de matériels humanitaire destiné à Gaza ».
« Il est intolérable que le gouvernement israélien puisse ainsi utiliser la force armée au prix d’un véritable massacre avec pour seul objectif de faire respecter quoiqu’il en coûte un blocus illégal et illégitime. En ces heures dramatiques la solidarité avec le peuple palestinien doit se marquer avec force ».
« La France doit exiger la réunion d’urgence du Conseil de sécurité afin d’examiner la grave situation ainsi créée et pour décider collectivement des mesures nécessaires pour contraindre Israël à appliquer les résolutions de l’ONU ».

Flottille Gaza: Juppé dénonce « la position totalement extrémiste » d’Israël

PARIS, 31 mai 2010 (AFP) – L’ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP) a dénoncé lundi la « position totalement extrémiste » d’Israël, alors que plus de dix passagers d’une flottille d’aide pro-palestinienne en route pour Gaza ont été tués lors d’une opération commando israélienne.
« La situation qui est faite aux Palestiniens dans la bande de Gaza est inhumaine. Je me compte parmi les amis d’Israël mais je ne comprends pas la façon dont le gouvernement israélien s’enferme aujourd’hui dans une position totalement extrémiste », a déclaré M. Juppé sur Europe 1.
« Il faut que tout le monde revienne à la table de négociation parce qu’il n’y pas de solution dans cette montée de la violence », a-t-il ajouté.
Selon le maire de Bordeaux, la France ne peut « pas soutenir cette position du gouvernement israélien ». « D’ailleurs l’ensemble de la communauté internationale, que ce soient les Etats-Unis, l’Europe, la France souhaitent que l’affrontement cesse et que la négociation soit remise à l’ordre du jour. C’est donc une forme de condamnation de l’utilisation de la violence qui est faite aujourd’hui », a-t-il dit.
« Je comprends qu’Israël soit obsédé par sa sécurité » mais « il y avait peut-être d’autres moyens de s’assurer que cette flottille n’apportait que de l’aide humanitaire et pas d’armes » à Gaza, a aussi déclaré M. Juppé.
L’Union européenne a demandé lundi une « enquête complète » sur les circonstances de cette opération qui a fait plus de dix morts, selon l’armée israélienne.
La bande de Gaza est soumise par Israël à un blocus strict –sauf pour les produits de première nécessité– depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007.
swi/mad/

L’intervention israélienne a eu lieu dans les eaux internationales (armée)

JERUSALEM, 31 mai 2010 (AFP) – Le porte-parole de l’armée israélienne, le général Avi Benayahu, a précisé lundi que l’opération de commando menée contre la flottille pro-palestinienne, au cours de laquelle plus de dix passagers ont été tués, s’était déroulée dans les eaux internationales.
« Le commando a agi en pleine mer entre 04H30 et 05H00 du matin (01H30 et 02H00 GMT) à une distance de 70, 80 milles (130 à 150 km) de nos côtes », a affirmé le général à la radio publique.
Aux termes des accords de paix d’Oslo (1993), Israël a gardé le contrôle des eaux territoriales au large de la bande de Gaza sur une distance de 20 milles (37 km).
Selon les médias israéliens, les responsables militaires ont hésité entre une intervention en pleine mer contre la flottille ou un abordage lorsque les bateaux auraient pénétré dans la limite des 20 milles. Les militaires ont finalement choisi la première option.
Auparavant, le général Benayahu avait dit ignorer « qui avait donné l’ordre de tirer » au commando.
« Je ne sais pas qui a donné l’ordre de tirer, il est encore trop tôt pour le déterminer », a reconnu le général à la radio militaire.
« La marine agit selon les ordres et les consignes de tirs sont très claires. Les soldats avaient été prévenus de ne pas céder à des provocations », a souligné le général Benayahu.
« La marine avait auparavant mis au point des modèles pour préparer cette opération, mais parfois la vie est plus compliquée que les modèles. Nous nous étions préparés à une mission policière pour faire face à des violences, mais nous avons été confrontés à une violence de caractère terroriste », a ajouté le porte-parole.
jlr/agr/cyj

Les passagers de la flottille ont « déclenché les violences » (Israël)

JERUSALEM, 31 mai 2010 (AFP) – Le gouvernement israélien a accusé lundi les membres de la flottille internationale pro-palestinienne qui faisait route vers Gaza d’avoir « déclenché les violences » qui ont fait plus de dix morts parmi les passagers.
« Ils ont commencé les violences », a déclaré à l’AFP le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Mark Regev.
« Nous avons fait tous les efforts possibles pour éviter cet incident. Les militaires avaient reçu des instructions selon lesquelles il s’agissait d’une opération de police et un maximum de retenue devait être observé », a-t-il ajouté.
« Malheureusement, ils ont été attaqués avec une extrême violence par les gens sur le bateau, avec des barres de fer, des couteaux et des tirs à balles réelles », a souligné M. Regev.
Selon l’armée israélienne, plus de dix passagers ont été tués lundi matin lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut la flottille internationale.
Un porte-parole militaire a également affirmé que deux pistolets avaient été découverts à bord des bateaux de la flottille.
hmw-agr/jlr

Flottille Gaza: Ahmadinejad dénonce « l’acte inhumain du régime sioniste » (Irna)

TEHERAN, 31 mai 2010 (AFP) – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dénoncé lundi « l’acte inhumain du régime sioniste » contre la flottille d’aide humanitaire en route vers Gaza, qui a fait plus de dix morts, a rapporté l’agence officielle Irna.
« L’acte inhumain du régime sioniste contre le peuple palestinien et le fait d’empêcher l’aide humanitaire destinée à la population d’arriver à Gaza n’est pas un signe de la force mais de la faiblesse de ce régime », a déclaré M. Ahmadinejad.
« Tout cela montre que la fin de ce régime sinistre et fantoche est plus proche que jamais », a-t-il affirmé.
Plus de dix passagers ont été tués lundi matin lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut une flottille internationale apportant de l’aide humanitaire pour la population de Gaza soumise au blocus d’Israel, selon l’armée israélienne.
« L’attitude du régime sioniste contre le peuple palestinien est une insulte à la dignité de l’humanité. Il est devenu clair aujourd’hui que la question palestinienne n’est pas seulement une question arabe ou islamique mais une question qui concerne le monde entier », a encore affirmé M. Ahmadinejad.
« Soutenir le peuple palestinien c’est soutenir la paix et la liberté, a-t-il ajouté.
L’Iran ne reconnaît pas l’existence d’Israël et soutient les mouvements palestiniens islamistes, en particulier le Hamas qui contrôle la bande de Gaza.
Le président Ahmadinejad a répété à plusieurs reprises ces dernières années qu’Israël était voué à « disparaître » de la carte.
fpn-sgh/lma

Flottille: l’Irlande dénonce un acte « complètement inacceptable » d’Israël

DUBLIN, 31 mai 2010 (AFP) – Le ministre irlandais des Affaires étrangères Micheal Martin a dénoncé l’action « totalement inacceptable » d’Israël, dont l’armée a donné lundi l’assaut sur une flottille internationale d’aide pour la bande de Gaza.
« Je suis sérieusement préoccupé par les informations sur l’assaut d’un navire turc ce matin par des commandos israéliens », a déclaré M. Martin dans un communiqué. « Mon ministère cherche à établir les faits et à s’assurer de la sécurité des huit Irlandais qui étaient à bord ».
« Les informations selon lesquelles jusqu’à 15 personnes auraient été tuées et 50 blessées, si elles étaient confirmées, constitueraient une réponse totalement inacceptable par l’armée israélienne à ce qui était une mission humanitaire tentant de livrer un approvisionnement absolument nécessaire aux gens de Gaza », a-t-il ajouté.
Plus de dix passagers ont été tués lundi lorsque des commandos israéliens ont pris d’assaut la flottille internationale de militants pro-palestiniens qui se dirigeait vers la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.
Selon une ONG turque qui participait à l’opération humanitaire navale, au moins 15 passagers de la flottille ont été tués, pour la plupart des ressortissants turcs.
ab/cyb/dfg

Mobilisation Générale


Cette nuit, la marine de guerre israélienne a attaqué la flottille humanitaire pour Gaza causant la mort d’au moins 15 militants et blessant plusieurs dizaine de ces derniers.

Notre gouvernement doit intervenir!! Tout faire pour que nos amie et compatriotes Kenza et Fatima revienne saines et sauves! Il doivent tout faire pour que l’aide humanitaire arrive à Gaza. ils doivent appeler leur ambassadeurs.

Pour l’instant, ils ne font rien! Nous devons exiger que notre gouvernement prennent ses responsabilités.

Aujourd’hui à 16h00, donnons-nous rendez-vous face au ministères des affaires étrangères rue des petites carmes. Entre la porte de Namur et la Place royale.

Bien à vous

Steven Vanackere: le raid israélien est « disproportionné »



Le ministre des Affaires étrangères Steven Vanackere estime, au micro de la RTBF, que le raid israélien sur la flottille pro-palestinienne tentant de forcer le blocus de Gaza lui semblait être « une utilisation de la force qui est disproportionnée ».

Le ministre des Affaires étrangères Steven Vanackere déclare, au micro de Bertrand Henne : « L’utilisation de violences est quelque chose de tout à fait regrettable. Je crois que ce conflit au Moyen-Orient mérite d’être solutionné par des discussions, par des gens qui se mettent autour d’une table. Je me suis rendu en Israël il y a quelques semaines. J’ai essayé d’encourager les Palestiniens et les Israéliens de vraiment coopérer avec la logique présentée par les Américains dans les ‘proximity talks’, c’est-à-dire des discussions indirectes dans lesquelles ils pouvaient se parler par l’intermédiaire des Américains. J’ai vu des deux côtés une bonne volonté mais j’ai vu aussi des deux côtés qu’il y a des groupes qui préfèrent qu’il n’y ait pas de solution. Il faut toujours faire attention à ce que la bonne volonté soit victime d’initiatives qui rendent ce type de discussion impossible ».

Concernant le blocus de Gaza organisé par les Israéliens, Steven Vanackere rappelle qu’il s’est exprimé sur place « sur les vastes investissements dans les murs qui se trouvent sur le territoire occupé. Il est clair qu’on peut sous une certaine forme comprendre que la sécurité pour les Israéliens est d’une immense importance, c’est quand même un pays qui a été menacé d’être annihilé, mais les initiatives qui sont prises ont l’air d’être disproportionnées. Quand je vois ce que je vois et que je lis ce que je lis, je n’ai pas encore les renseignements en direct, il me semble quand même qu’on parle vraiment d’une utilisation de la force qui est disproportionnée ».

A.L. avec B. Henne
Crédit photo : Archive Belga – Steven Vanackere