Deux femmes sans abri mortes de froid à Bruxelles


© Belga
La baisse vertigineuse des températures ce derniers jours et le froid mordant qui s’est abattu ce week-end ont fait leurs premières victimes parmi la population très exposée des sans abri dans la capitale. VTM Nieuws et Het Nieuwsblad relayent ces tristes nouvelles.Lundi matin, des travailleurs de Bruxelles Propreté ont découvert le corps sans vie d’une femme de 41 ans. Selon Denis Goeman, du Parquet de Bruxelles, ce décès n’a rien de suspect: « Le Parquet a fait appel à un légiste qui a constaté que la victime était morte d’hypothermie. Personne ne semble impliqué d’après les images des caméras de surveillance », explique-t-il à Het Nieuwsblad.Ce mardi, une femme de 55 ans, retrouvée par des passants vers 6 heures du matin, est également morte de froid. Les services de réanimation, appelés sur place n’ont rien pu faire pour elle.(LpR avec Fausto – Source: VTM Nieuws, Nieuwsblad/Illustration picture: Belga)

Publicités

Héberger est un délit


Parc Maximilien : des milliers de citoyens belges mobilisés pour les migrants

Message de D., hébergeuse, violemment et injustement perquisitionnée et arrêtée chez elle ce weekend:

 » Depuis hier, je suis libre et j’ai pu dormir dans mon lit mais certainement pas avec un sentiment de sécurité.

Ce soir, je devrais être heureuse d’être libre même si je ne me sens pas en sécurité et pourtant je suis triste.

Un jeune homme a décidé de se donner la mort alors que je dormais dans mon lit en essayant d’effacer 30 heures d’enfermement, que 30 heures…. qui pourtant m’ont transformée.

Maintenant j’ai peur chez moi, dans mon lit, dans ma maison alors que cela avait toujours été un endroit de réconfort et de sécurité pour moi, pour mes enfants, pour eux.

Ce soir, quand je suis rentrée chez moi, une tristesse immense m’a envahie lorsque j’ai compris qu’il n’y avait aucun ami qui m’attendait, aucune lumière allumée, aucune tasse traînant, juste deux pièces vides et froides.

Et puis j’allume mon pc, j’ouvre la plateforme sur Facebook et je découvre ce drame qui s’est déroulé lors de cette nuit où j’étais rassurée d’avoir été libérée.

Ce petit gars fragilisé déjà par un parcours dont on ne pourra jamais comprendre, connaître et ressentir le dixième de la peur, de la douleur et de la solitude qu’il a vécu et alors qu’il pensait avoir atteint des terres hospitalières.

Combien d’heures a-t-il dû endurer dans une cellule, seul et sans nouvelles de sa famille ?

Combien de fois il a du se sentir diminué par les conditions d’enfermement ?

Combien de fois a-t-il eu peur dans sa cellule sans pouvoir l’exprimer ?

Combien de fois ……?????

Je ne crois pas que tous ces policiers, gardiens de prison, juges, politiciens soient mauvais et méchants.

J’ai vu dans le regards de certains un désaccord avec les décisions, j’ai entendu un discours juste et bienveillant d’un juge, j’ai vu des hommes et des femmes faire leur boulot mais sans excès et seulement un nombre restreint qui était arrogant et irrespectueux mais ceux-la ont pris toute la place dans ma tête et dans ma mémoire bien qu’ils étaient vraiment très peu nombreux.

Alors ma question est : Qui a dit que le bien triomphait du mal ?

Pour l’instant je constate que c’est souvent le mal qui triomphe du bien.

Alors ma question est : risquons-nous de devenir comme cette minorité d’extrémistes à mettre tout le monde dans le même sac ?

Alors ma question est : à quand où les personnes arrêteront d’être des moutons par peur de perdre un soi-disant confort qui en réalité n’existe pas vraiment ?

Un mouton c’est gentil mais il se jette dans le vide si le premier le fait !!!

Petit gars, je te souhaite de vivre au soleil et heureux au milieu de toutes ces autres étoiles qui sont tes sœurs, frères, mères et pères.

Je voudrais également remercier le groupe » Parole, Écoute et Soutien – Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés et particulièrement Yza qui m’ont transmis les outils pour vivre et transformer toutes ces épreuves en un cheminement personnel positif et enrichissant. »