Démenti: la brigade Al-Farouk n’a pas kidnappé Pierre Piccinin et le journaliste Domenico Quirico


.

2013/09/21

AlFaroukPiccininQuirico

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux,
Communiqué de presse donnant des éclaircissements sur la question de l’enlèvement des journalistes dans la ville de Homs, Brigades al-Farouq.

Al- Farouq dénonce et condamne l’action inhumaine que représente l’enlèvement des journalistes italien (Domenico Quirico ) et belge (Pierre Piccinin da Prata), qui nuit à la Syrie et porte atteinte au code éthique de notre révolution noble et bénie. Nous nous félicitons du retour des journalistes en toute sécurité auprès de leurs proches, et nous voulons inviter à la prudence dans les déclarations publiques.

Nous leur recommandons de vérifier toute information avant de la diffuser dans les médias, en conformité avec leur noble mission qui est de révéler la vérité, et ce au nom même de leur professionnalisme, de leurs sacrifices et des risques qu’ils ont pris pour montrer au monde les crimes indicibles contre l’humanité commis dans notre pays blessé, la Syrie.

Afin de démontrer la vérité au monde entier et à ceux qui aiment les Brigades al-Farouq, connues pour leur fidélité et leurs exploits et le fait qu’elles aient été les premières à faire face à la tyrannie du régime en Syrie, et de rectifier les informations erronées que l’ex-otage belge Pierre Piccinin da Prata a lancées dans un communiqué de presse a propos de l’enlèvement des journalistes en question, selon lesquelles l’enlèvement aurait été commis par l’une des Brigades al-Farouq dans la région de Qousseir il y a un bon moment.

Nous déclarons formellement que nous n’avions pas eu connaissance de cet enlèvement et que nous n’y avons nullement contribué, ce genre de pratiques étant incompatible avec les enseignements de l’Islam et ses principes éthiques. Nos relations passées avec les journalistes témoignent comment nous les avons aidés en facilitant leur entrée sur le territoire syrien, en les accompagnant depuis le début de la révolution jusqu’à ce jour, dans la région de Homs en général et le quartier de Baba Amr en particulier.

Ce serait pour nous le comble de l’illogisme d’enlever ceux qui nous aident à montrer à l’ensemble du monde libre ce qui se passe dans notre pays … Au contraire, pour des raisons purement humanitaires et à la demande des représentants diplomatiques des pays des journalistes enlevés, et sous la supervision directe de l’état-major de l’armée libre de la Révolution syrienne, nous avons joué le rôle de médiateurs, prenant contact avec le groupe responsable de l’enlèvement et contribuant efficacement et directement à la réussite du processus de négociation qui a permis de libérer les otages et de les amener dans un premier temps vers une destination sûre avant qu’ils ne retournent dans leur pays d’origine en toute sécurité.

Nous précisions que la confusion vient du fait que le groupe qui les a enlevés porte le nom d’« al-Farouq al-Moustaqilla fi madinat al-Qousseir» (« al-Farouq indépendante dans la ville de Qousseir»), similaire à une partie du nom de nos Brigades. Comme l’indique le nom al-Moustaqilla qui signifie « indépendante », ce groupe est indépendant de nos brigades et n’a aucune relation avec notre direction centrale. De plus, la personne citée dans un communiqué de presse par le journaliste belge Pierre Piccinin, Abou Omar, nous est inconnue ; nous n’avons ni brigade ni chef qui porteraient ce nom.

Enfin, nous espérons que les diplomates des deux pays des ex-otages fassent la vérité en clarifiant notre position dans un communiqué de presse.

Nous remercions tous les journalistes lucides qui n’ont pas hésité à défendre nos positions et qui contribueront à faire la vérité en publiant notre déclaration.

Vive la Syrie libre !

L’Office exécutif des Brigades al-Farouq en Syrie.

Le communiqué d’Al-Farouk en français, est sur Facebook [01].

.

piccinin-01

Le 9 septembre, l’enseignant Belge Pierre Piccinin et le journaliste italien Domenico Quirico ont été libérés après cinq mois de disparition en Syrie. Ils étaient otages d’une brigade sadique qu’ils nomment Al-Farouk. Le premier affirme à sa libération que « ce n’est pas le gouvernement Al-Assad qui a utilisé le gaz » sarin contre la population de Ghouta le matin du 21 août 2013.

La dernière histoire belge de Pierre Piccinin au secours d’Assad le chimique, un « témoignage » au service médiatique d’Assad, diffusé à la presse quelques heures avant le vote du congrès américain.

Le 19 septembre, Pierre Piccinin publiait sur Facebook une « Mise au point«  [02] pour contrer le démenti de la brigade Al-Farouq publié ce même jour:

[…] Il me semble de plus que, suite à cette action criminelle, les Brigades al-Farouk doivent désormais être inscrites sur la liste des organisations terroristes

Quant à la conversation [sur Skype] qu’une indiscrétion nous a permis de surprendre, elle n’est nullement le fait d’infiltrés du régime qui auraient mis cela en scène […]

Et les rebelles eux-mêmes n’avaient bien évidemment aucun intérêt à nous faire croire qu’ils étaient responsables du massacre d’al-Guhta.

Quant à l’usage de l’anglais, je crois pouvoir en conclure que le troisième intervenant dans cette conversation n’était pas arabe et ne parlait pas arabe. A chacun, à partir de cet élément, de conjecturer sur son identité et son rôle ; quant à moi, je m’en garderai bien, pour l’instant en tout cas.

Piccinin accuse la brigade de mentir, et termine par des « arguments » conspirationnistes censés faire échos à la propagande de l’axe Assad: à savoir que le terrorisme international serait une créature des USA et de l’occident depuis 20 ans. Pour ceux qui veulent bien se laisser séduire par la propagande de guerre pro-Assad: la trentaine d’attaques chimiques d’Assad recensées depuis décembre 2012, devraient s’interpréter selon ce mythe.

.

sources

contresubversion

Publicités

2 réflexions sur “Démenti: la brigade Al-Farouk n’a pas kidnappé Pierre Piccinin et le journaliste Domenico Quirico

  1. Merci Annie, il y a deux petites erreurs de dates à corriger, il s’agit du 9 septembre et du 19 septembre pour Pierre Piccinin, et non pas 9 août et 19 août.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s