Belgique 1940 – Syrie 2015


1940

Patrick Rousseau
La crise actuelle aux frontières de l’Europe m’a rappelé le journal tenu par ma grand-mère en mai 1940. En voici quelques extraits résumés:

10 mai 1940: Les ponts sur la Meuse vont peut-être être dynamités, ce sera plus sûr de quitter Liège pour aller chez mes parents à Bruxelles.

12 mai: Mon oncle et ma tante nous offrent gentiment l’hospitalité à Dentergem (Flandre), nous y serons en sécurité.

17 mai: Nous passons la nuit à La Panne, Il faut absolument passer la frontière, la vague vert-de-gris va déferler sur la Belgique.

18 mai: Nous passons en France, nous croyant sauvés!

20 mai: Les Allemands ont atteint la côte à Abbeville, nous sommes bloqués, nous devons trouver un bateau pour aller en Angleterre.

26 mai: Nous voici dans un camp de réfugiés au sud de Londres, heureusement la Croix-Rouge distribue des colis alimentaires. Nous espérons bien rentrer chez nous dans quelques semaines.

Finalement ma famille passera 5 ans en Angleterre, parmi les plus chanceux des réfugiés belges…

Comme eux, c’est avec un coeur très lourd que les réfugiés d’aujourd’hui ont quitté leur foyer. Comme eux, ils espèrent que ce ne sera que temporaire, et rèvent de pouvoir un jour rentrer au pays…

A nous de les traiter aujourd’hui comme nous l’avons été il y a 75 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s