Syrie : le cri d’alerte du monde médical


Une cinquantaine de personnalités du monde médical, dont trois lauréats du prix Nobel, ont appelé lundi les parties belligérantes en Syrie à épargner les hôpitaux et le personnel de santé et à lever toutes les restrictions sur l’acheminement des fournitures médicales. « Les attaques systématiques contre le personnel médical, les installations et les patients sont en train de détruire le système de soins syrien et de placer les civils dans la quasi-impossibilité de bénéficier des services médicaux essentiels », écrivent-ils dans une lettre ouverte publiée dans la revue médicale britannique Lancet.

Les signataires relèvent que, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 37 % des hôpitaux syriens ont été détruits et 20 % sérieusement endommagés, tandis que 469 médecins ou infirmières sont en prison et environ 15 000 ont été contraints de fuir à l’étranger, selon le Centre de documentation sur les violations en Syrie. « Nous appelons le gouvernement syrien et toutes les parties belligérantes à épargner les hôpitaux, les ambulances, les installations et les fournitures médicales, les professionnels de santé ainsi que les patients, permettre à tous ceux qui en ont besoin d’avoir accès à un traitement et faire en sorte que ceux qui violent ces règles soient tenus pour responsables, conformément aux standards reconnus internationalement », indiquent-ils.

Ils invitent également l’ONU et les donateurs internationaux à « accroître leur soutien aux réseaux médicaux syriens, qu’ils soient situés dans les zones gouvernementales ou dans les zones contrôlées par l’opposition où, depuis le début du conflit, des professionnels de santé risquent leur vie pour fournir des services de santé essentiels dans un environnement extrêmement hostile ». Les signataires incluent l’ancienne directrice générale de l’OMS Gro Harlem Brundtland, Michel Kazatchkine, l’envoyé spécial de l’ONU pour le VIH/Sida en Europe de l’Est, le président international de Médecins sans frontières Unni Karunakara ainsi que les Prix Nobel de médecine Jules Hoffmann (France) et Harald zu Hausen (Allemagne) et de chimie Peter Agre (États-Unis).

source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s