D’où nous est venue la vie ?


Aucune description de photo disponible.

– Éternelle questionLa NASA et l’ESA mettent la dernière main au plus grand et plus puissant télescope jamais construit dénommé « James Webb « .

L’envoyer dans l’espace est un défi technique qui pourrait révolutionner nos connaissances de l’univers.Ce télescope spatial, produisant des images dans le visible et l’infra-rouge, promet de répondre à de nombreuses questions sur l’origine des galaxies et des étoiles. C’est le genre de grandes questions à l’échelle d’une civilisation qui change non seulement ce qu’on connait, mais aussi la façon dont on pense en tant qu’humains.

En outre, la question de l’origine de la vie est une de celles que nous avons transportées avec nous pendant des millénaires, et nous commençons à y répondre avec les outils de la science. Webb va nous aider à étudier des exoplanètes qui orbitent autour d’autres étoiles que le Soleil. En analysant leurs orbites et les éléments chimiques qui composent leur atmosphère. En le combinant avec d’autres données, on pourra voir si ces planètes sont dans la zone habitable de ces étoiles, et même si elles montrent des signatures de vie !

Webb va être capable de voir ces planètes, mais aussi les planètes de notre système solaire, à une résolution et dans une gamme spectrale incroyables.James Webb, du nom d’un administrateur de la Nasa, a été construit à partir de ce qu’a été capable de faire le télescope Hubble pendant 31 ans de services en orbite. Mais Webb est doté d’une sensibilité cent fois plus importante.

Résultat : les astronomes pourront remonter plus loin dans le temps, jusqu’à « la formation de la première galaxie », selon l’Esa. En effet, plus un télescope est puissant, plus on peut voir loin, et donc plus on peut voir « tôt » car on est alors capable de voir la lumière d’objets émise il y a des milliards d’années et qui arrive à présent à notre œil, vu la vitesse de la lumière.Parmi les astrophysiciens impatients figurent un groupe de chercheurs belges les découvreurs des planètes « Trappist ». Ils avaient découvert en 2017 ce système de sept planètes orbitant autour d’une étoile “naine rouge ultrafroide” à plus de 40 années-lumière de la Terre. « Trappist » est un merveilleux système planétaire. Il s’agit de sept planètes tempérées comme la Terre, à bonne distance de son étoile, le Soleil.

Le Graal, c’est au final de trouver une planète tempérée que l’on pourrait examiner pour trouver de la vie.(Extraits de LLB du 24/6/2021)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s