Faut-il reporter la mission bruxelloise en Israël ?


Raphaël Meulders Publié le mercredi 06 novembre 2013 à 10h34 – Mis à jour le mercredi 06 novembre 2013 à 10h53
Actualité L’un des faits dénoncés par l’élu Ecolo : le fascicule présente Jérusalem comme la capitale du pays.

C’est une mission économique qui choque le député bruxellois Ahmed Mouhssin (Ecolo). « J’ai de grosses inquiétudes quant à sa préparation », explique-t-il. Du 25 au 28 novembre prochain, plusieurs dizaines d’entreprises bruxelloises s’envoleront en direction d’Israël, en compagnie de différents responsables de Brussels Invest and Export (BIE), l’organe chargé du commerce extérieur de la Région-Capitale. Mais cette mission est déjà fortement contestée par le député Ahmed Mouhssin qui interpelle la ministre Céline Frémault (CDH) sur le sujet ce mercredi. “Si je n’ai pas les garanties qu’aucun investissement bruxellois ne sera effectué, de près ou de loin, dans les colonies israéliennes, je demanderai le report de la mission”, avertit M. Mouhssin.

D’après le député, Bruxelles va à « contre courant » des nouvelles lignes directrices prises par la Commission européenne en matière de “business” avec Israël. « L’Europe a choisi une ligne très stricte avec les entreprises qui opèrent à l’intérieur des colonies israéliennes ». Or, selon le député, Brussels Invest and Export aurait, au contraire, une position « bienveillante » à l’égard de ces entreprises. “Toute cette question autour des investissements dans les colonies, cela n’a pas l’air de les toucher. Dans la brochure présentant la mission, BIE fait même ouvertement la promotion d’entreprises participant, directement ou indirectement, à la colonisation des territoires palestiniens”.

Autre fait dénoncé par l’élu Ecolo, le fascicule (NDLR : qui a depuis été modifié) présente Jérusalem comme la capitale du pays. « Selon moi ce n’est pas une erreur, mais une volonté assez surprenante de soutenir cette idée. Or, aucun Etat, même pas les Etats-Unis, ne reconnait Jérusalem comme la capitale d’Israël. Toutes les délégations diplomatiques se retrouvent à Tel-Aviv”.

Mais ce qui a fait bondir le député, c’est le passage où le secteur de la « sécurité intérieure » et, plus particulièrement, celui « des armes non mortelles » est décrit comme un marché qui offre de bonnes opportunités en Israël. “En 2009, lors d’une précédente mission économique bruxelloise en Israël, il y avait déjà eu des passages de ce type qui avaient choqué beaucoup de gens. On nous avait dit, à l’époque, que c’était une erreur. Une erreur qui se produit deux fois, ce n’est plus un hasard. »

Selon M. Mouhssin, Ecolo se bat pour un “boycott ciblé” envers Israël. “Il faut lutter contre tous les investissements, qu’ils soient économiques, culturels, académiques,… qui participent à cette politique de colonisation. Cela doit être la position de la Région bruxelloise ». Et le député de s’expliquer.“ Si Pierre Marcolini veut ouvrir une chocolaterie à Tel-Aviv, pas de problèmes. Par contre, si une entreprise bruxelloise répond à un appel d’offre pour la construction d’un tram allant de Jérusalem-Est à Jérusalem-Ouest, je trouverai cela inacceptable. C’est participer à la colonisation. Or chez Ecolo, on considère que c’est un crime de guerre, quelque chose extrêmement grave”, conclut-il.

source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s