Libéré de Guantanamo, Sami al-Haj accuse


AFP

Mis en ligne le 02/05/2008
Le cameraman de al Jazeera juge ses conditions de détention extrêmement dures.

Un cameraman soudanais de la chaîne de télévision satellitaire al Jazeera, libéré jeudi de la base américaine de Guantanamo, à Cuba, où il était prisonnier depuis six ans, a dénoncé vendredi à Khartoum des conditions de détention très difficiles et des « insultes » à l’islam. Il y a eu de « nombreuses violations; (nous étions) privés de prière et il y avait […] des insultes délibérées contre le livre saint (le Coran) », a déclaré à al Jazeera, Sami al-Haj depuis son lit d’hôpital.

M. Haj est arrivé à Khartoum dans un avion militaire américain, avec deux autres anciens prisonniers soudanais de Guantanamo, et a été accueilli par sa famille avant d’être conduit sur une civière à l’hôpital. Un conseiller du président soudanais Omar al Béchir a affirmé que les ex-détenus de Guantanamo libérés ne seraient pas poursuivis au Soudan.

LA SUITE ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s