Les enfants syriens torturés, enrôlés, tués


VÉRONIQUE KIESEL
Mis en ligne jeudi 6 février 2014, 8h36| mis à jour à 11:03

Dans un rapport effroyable, l’ONU dénonce le sort des enfants de Syrie qui, au cœur d’un conflit qui aura trois ans en mars, sont maltraités par les deux camps.

  • Traumatisé, vieilli avant l’âge : arrivez-vous à soutenir le regard de ce jeune garçon d’Alep, rescapé d’un bombardement et qui s’indigne de la violence faite à cet oiseau ? © AP.
    Traumatisé, vieilli avant l’âge : arrivez-vous à soutenir le regard de ce jeune garçon d’Alep, rescapé d’un bombardement et qui s’indigne de la violence faite à cet oiseau ? © AP.

On savait que les civils syriens sont pris au piège de la guerre civile brutale qui ravage leur pays depuis mars 2011. Mais un rapport de l’ONU qui sera présenté la semaine prochaine au Conseil de sécurité, révèle un autre aspect, particulièrement horrifiant: le martyre des enfants syriens.

Sur les 100.000 victimes répertoriées à ce jour de ce conflit, le rapport estime qu’au moins 10.000 sont des enfants. Selon le rapport, les forces gouvernementales et les milices qui leur sont associées ont utilisé des armes et des tactiques disproportionnées et indiscriminées qui ont causé la mort et la mutilation d’innombrables enfants et entravé leur accès à l’éducation et à la santé.

Il révèle aussi que les forces gouvernementales ont arrêté, détenu, maltraité et torturé des enfants. De leur côté, les groupes d’opposition armés ont recruté des enfants et les ont utilisés comme combattants ou dans des fonctions d’appui. Et ces mêmes groupes d’opposition ont mené des opérations militaires ou utilisé des tactiques de terreur dans des zones peuplées de civils, faisant délibérément des victimes parmi les enfants.

Par ailleurs, de nombreux enfants ont disparu, et toutes les parties au conflit ont gravement entravé l’acheminement de l’aide humanitaire. dans les zones les plus touchées. Enfin, le rapport constate que les enfants syriens sont en proie à une grande détresse pour avoir vu des proches tués ou blessés, ou pour avoir été séparés de leur famille ou déplacés. Une génération massacrée, traumatisée, abandonnée, sacrifiée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :