Né du mauvais côté de la planète


Samedi 20 juin, 16 h 30, aéroport de Roissy – Charles-de-Gaulle, le vol 796 d’Air France Paris-Bamako est prêt pour le décollage. Je me rends au Mali avec plusieurs collègues pour une conférence sur les droits de l’enfant.

suiteroissy

L’embarquement touche à sa fin. Dans le fond de l’avion éclatent soudain des hurlements. Un jeune homme africain est embarqué par la porte arrière, menotté, ceinturé par six policiers et gendarmes, dont plusieurs sont en tenue militaire. Il est attaché de force à son siège.

Il hurle : « Je ne veux pas partir ! Lâchez-moi ! Laissez-moi ! » Branle-bas de combat. Le commandant de bord tente de parlementer. Plusieurs passagers se regroupent autour de la rangée de sièges où se déroule la scène. Nous essayons de nous interposer. Celui qui dirige les forces de l’ordre tente l’intimidation : « Si vous vous opposez à cet embarquement, c’est vous qui allez être expulsés de l’avion. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s